Bilan 2017 — Le top 5 des athlètes dont on entendra le plus parler

Amateurs Publié le 19/12/2017 10:00

Ces cinq coureurs, hommes et femmes, jeunes professionnels ou encore dans les jeunes catégories, possèdent une chose en commun : le talent. On en entendra sûrement parler à l'avenir.

N°1 - Corentin Ermenault (Vital Concept)

euro track 2017

Le picard Corentin Ermenault est l’un des meilleurs rouleurs français. Quand il est en poursuite sur la piste ou sur son vélo de contre-la-montre, Corentin Ermenault est dans son élément. Cette année il devient champion de France élite de la poursuite individuelle, devant Sylvain Chavanel. L’an passé, il a remporté le titre de champion d’Europe de poursuite, à Saint-Quentin-en-Yvelines. Mais aussi depuis 2016, il accumule les maillots étoilés sur la poursuite par équipes, chez les espoirs en 2016 puis en élites en 2016 et 2017. Ce n’est pas tout, en contre-la-montre, il s’est offert deux médailles internationales cette année. Il termine deux fois à la troisième place, du championnat d’Europe à Herning au Danemark et du championnat du monde à Bergen en Norvège. Il a tout d’un grand, il avance doucement en suivant les traces de son père, Philippe, champion olympique de poursuite par équipes en 1996. L’an prochain, Corentin Ermenault portera les couleurs de la nouvelle équipe dirigée par Jérome Pineau, Vital Concept. 

N°2 – Juliette Labous (Team Sunweb)

Juliette Labous vainqueur sur le Tour de Feminin 2017

A seulement 19 ans, Juliette Labous vient de terminer sa première saison en tant que professionnelle au sein du team Sunweb. Pour une saison de découverte du haut-niveau, la franc-comtoise ne s'est pas laissé impressionner. Cette saison elle termine 4ème du championnat de France contre-la-montre élites, et seconde chez les espoirs. Le déclic au niveau international, elle l’a eu lors du Tour du Yorkshire où elle finit à une superbe 14ème place, après avoir été en échappée toute la course. Peu de temps après, elle remporte sa première victoire UCI, à l’occasion de la dernière étape du Tour de Féminin en République-Tchèque. Courant août, elle se surprend elle-même en se classant 6ème du prologue d’ouverture du Tour de Norvège ce qui lui permet de terminer 9ème du classement général, son premier top 10 sur une épreuve World Tour. Pour finir la saison sur une bonne note, elle obtient un top 15 sur le championnat du monde de contre-la-montre élites. Des résultats qui sont très prometteurs pour la sociétaire du team Sunweb. 

N°3 – Tanguy Turgis (Vital Concept)

top 5 ceux qu'on parlera demain

Le francilien Tanguy Turgis est le « petit » dernier de la famille. Il suit les traces de ses frères, Jimmy et Anthony, tous les deux professionnels à la Cofidis. Grace à deux très belles saisons chez les juniors, Tanguy Turgis a pu intégrer la BMC développement pour cette saison 2017. Une année riche en expériences et en découvertes pour le jeune coureur. Il a notamment remporté le circuit du Het Nieuwsblad espoirs et terminé 3ème du Circuit de la vallée de la Loire. Très polyvalent et avec un grand sens de la course, le plus jeune de la famille est promis à un bel avenir cycliste. A partir du 01 janvier 2018, il portera le maillot de Vital-Concept, comme Corentin Ermenault. 

N°4 – Line Burquier (Pays de Gavot)

top 5 ceux qu'on parlera demain

La toute jeune Line Burquier, âgée de 16 ans, vient de remporter les trois manches de la Coupe de France de cyclo-cross, sur trois disputées. Un sans-faute pour la prometteuse Rhône-alpine qui n’est que cadette première année. En plus d’être à l’aise dans les sous-bois, celle qui nous vient du VTT a aussi un gros potentiel sur la route. En effet, cette saison elle devient vice-championne de France minimes-cadettes, alors qu’elle n’était que minime deuxième année. A croire qu’elle sait tout faire. A coup sûr, on entendra parler de cette jeune fille dans les années à venir. 

N°5 – Valentin Paret-Peintre (VC Annemasse)

top 5 ceux qu'on parlera demainLe haut-savoyard licencié au Vélo Club d’Annemasse est issu d’une famille de cyclistes. Le dernier de la famille, suit les trâces de son frère Aurélien et de sa sœur Maéva. Son grand frère passera professionnel au 01 août 2018 au sein de l’équipe AG2R La Mondiale. Valentin, lui, suit le même chemin. Avec son gabarit de grimpeur, le jeune homme s’est notamment illustré en attaquant dans le dernier tour du championnat de France sur route cadets, avant de se faire reprendre sous la flamme rouge. A 16 ans, le jeune coureur a déjà un sens de la course très développé, peut-être grâce à l’expérience de ses ainés. L’an prochain, il sera junior première année et il portera les couleurs de la B’twin AG2R La Mondiale U19 sur quelques compétitions internationales.

Par Maëlle Grossetête

 

 

<< Article précédent | Article suivant >>

Maurienne Tourisme
Hutchinson juin18
KTM juin18