Haute Route Ventoux # 1 — William Turnes en costaud !

Cyclosport Publié le 06/10/2017 20:00

C'est en solitaire que s'est imposé William Turnes sur cette première étape de la Haute Route Ventoux

Haute Route Ventoux 2017
© Muriel REGGIANI
Ce matin, le coup d’envoi de la première Haute Route Ventoux a été donné de Bédoin pour une étape, à l’origine, de 106 kilomètres avec 2 900 mètres de dénivelé positif. Malheureusement, parmi les 400 participants, on comptait un invité de dernière minute, le mistral, venu perturber l’épreuve qui a du être amputée des 6 dernières bornes menant en haut du Mont Ventoux. Trop dangereux, les organisateurs ont préféré positionner l’arrivée au Chalet Reynard… Un remake du Tour de France 2016.

Départ donc à fond les manettes avec vent de dos jusqu’au pied de la première difficulté du jour, le col des Trois Termes. L’occasion pour les coureurs de vite se réchauffer car l’ambiance était un peu « frisquette » à 9 heures.

Durant les 6 kilomètres d’ascension, avec quelques rampes à plus de 10 %, les attaques ont fusé, Frank Schleck et William Turnes de chez Mavic, ainsi que Julien Lodolo, représentant Heroin Bikes, s’en donnant à cœur joie.

Haute Route Ventoux 2017
© Muriel REGGIANI
Un rythme irrégulier, avec de forts à coups, qui a été fatal à beaucoup, puisqu’ils n’étaient plus que 11 au sommet.

La descente sur Gordes, haut lieu touristique du Luberon, fut rapide mais maîtrisée, le groupe de tête restant vigilant à cause des rafales de vent. Roussillon, Saint Saturnin les Apt, autant de jolis petits villages  traversés, avant d’attaquer le second gros morceau de la journée, le col de la Liguière et ses paysages de garrigue. 10 kilomètres à près de 6,5 % de moyenne avec des pentes maximales à 8,5 %.

Bien en jambes, William Turnes a, dès le pied, décidé d’accélérer. Une mine qui faisait mal à ses adversaires, sachant qu’aucun ne pouvait suivre le rythme imposé. Arrivé seul au sommet, face au vent, il ne savait que faire ? Se relever ou continuer en solo…

Il optait pour la deuxième solution. Un choix judicieux puisqu’il allait résister à leur retour, faisant course en solo jusqu’au Chalet Reynard avec une transition haut de Liguière-Sault en « toboggans » des plus pénibles, luttant contre le mistral. Puissant, William se transcendait dans la montée du Ventoux afin de franchir la ligne d’arrivée en vainqueur. Un succès fort mérité pour le gagnant du Challenge Cyclo DT Swiss 2016 : « Aujourd’hui, j’avais de bonnes sensations. Je me suis fait plaisir, donnant tout ce que j’avais pour conserver mon avance et m’imposer sur cette étape. J’en ai bavé face au vent, seul, mais ça valait le coup.  C’est ma première victoire de la saison, je suis donc très heureux. »

Haute Route Ventoux 2017
© Muriel REGGIANI
Il l’emporte en 3h08’38’’ devant un trio composé du Suisse Guillaume Bourgeois, deuxième en 3h10’45’’, de l’Anglais Daniel Kogan, troisième en 3h10’54’’, et de Sébastien Figliolini (Team Courchevel), quatrième en 3h10’55’’.

Chez les dames, on notera le succès de Sophie Pozza (Suisse) en 3h36’51’’.

Demain, les concurrents à cette Haute Route devront effectuer le tour du Ventoux (141 km pour 3 300 m D+) avec, en guise de cerise sur le gâteau, la montée du Mont Chauve par Malaucène.

 

<< Article précédent | Article suivant >>

Campagnolo déc17
Tacx 1 novembre 2017
Denivele Challenge
Inscription en ligne Vélo101
JR Laloi novembre 2017
Laboratoire Fenioux déc17

Get Adobe Flash player

Personal coach