La Bisou : Une organisation au top !

Cyclosport Publié le 10/04/2018 15:00

Ce dimanche, pour sa 16ème édition, La Bisou proposait, comme de coutume, deux parcours aux participants, un 141 km avec 1950 m D+, et un 75 km avec 500 m D+.

La Bisou 2018
© Sylvie Besson Bouvard
Malgré la concurrence de la Granfondo Gassin Golfe de Saint Tropez, qui n’était autre que la manche française qualificative pour les Championnats du Monde Granfondo UCI, la première cyclosportive du département de l’Ain a attiré près de 1000 coureurs, à la grande satisfaction de Bourg en Bresse Ain Cyclisme, club organisateur.

Dès leur arrivée à Péronnas, les cyclistes n’ont eu aucune difficulté pour se garer, un grand parking, situé à proximité de la salle des fêtes, était vraiment pratique d’une part pour se préparer, d’autre part pour retirer les dossards, et enfin accéder immédiatement à la ligne de départ. Les bénévoles étaient nombreux et fort sympathiques, que ce soit pour aider au stationnement, au retrait du pack coureur avec, un maillot collector pour les 500 premiers inscrits et une paire de chaussettes pour les suivants, ou tout simplement leur offrir un café.

Quelques stands étaient installés, dont un de mécanique,  très utile pour tout incident avant la course.

A 9h, presque 500 coureurs étaient massés sur la ligne de départ pour s’élancer sur le grand parcours, « La Bisou », de nombreux élites aux avants postes. Le circuit comportait 5 principales difficultés, les  côtes du Mont July 3 km à 10%, Arnans 5 km à 6%, Corveissiat 5 km à 6%, Grand Corent 5 km à 6%, et Saint Martin du Mont 5 km à 4%, et sillonnait les magnifiques paysages bressans, plutôt verdoyants, avec de petits villages typiques, et parfois quelques lacs très paisibles.

La Bisou 2018
© Amelie Mam's Rodet
Dès la première montée, le peloton s’est étiré et des groupes de niveau se sont formés, paquets dont l’écrémage n’a cessé au fil de la matinée. A ce petit jeu, c’est main dans la main que sont arrivés Tony Lemler, 1er, et Antoine Bravard, 2ème, tous deux de Bourg Ain Cyclisme et crédités du chrono de 3h45’54’’. Le troisième accessit revenait à Francis Genetier, lauréat l’an passé, en 3h46’24’’. Côté féminin, on notera la victoire de Danièle Troesch en 4h11’37’’.

En ce qui concerne les concurrents de « La petite Bisou », quasiment autant que ceux du 141 km, ils sont partis une demi-heure plus tard pour un périple court et vallonné. En clair, il s’agissait de prendre les bonnes roues sans décrocher pour parvenir à un résultat correct !

Arthur Soler s’est imposé lui aussi au sprint, devant Julien Maitre, en 1h53’18’’. Paul Cunha complétant ce podium en 1h53’19’’. Succès pour Anais Labalec (2h01’37’’) chez les filles.

Globalement, les bénévoles ont encore une fois été largement présents sur les courses, que se soit les signaleurs aux intersections, aux ravitaillements, ou les motards. Le fléchage était bien présent par le biais de panneaux. Tout ceci ne laissait place à aucune ambiguïté, impossible de se tromper!

La Bisou 2018
© Amelie Mam's Rodet
A l’arrivée, la première chose était de rendre les puces de chronométrage. Ensuite, un parc à vélo était à disposition, tout comme des douches pour se rafraichir. Ceux qui le souhaitaient ont pu bénéficier de massages réalisés par des kinés, afin de favoriser leur récupération. Rien n’était laissé au hasard !

Avant d’accéder à la salle des fêtes pour la pasta party, les photos de la course étaient déjà affichées, et les résultats aussi d’ailleurs.

Un peu avant 15h, la plupart des participants ont pu combler leur faim et assister enfin à la remise des prix.

 

Classement masculin 141 km :

1-      Tony Lemler en 3h45’54’’

2-      Antoine Bravard en 3h45’54’’

3-      Francis Genetier en 3h46’24’’

4-      Louison Faure-Prost en 3h47’37’’

5-      Benjamin Buchetet en 3h47’40’’

 

Classement féminin 141 km :

1-      Daniele Troesch en 4h11’37’’

2-      Fanny Zambon en 4h19’58’’

3-      Marie Lafleur en 4h27’10’’

4-      Nathalie Villette en 4h27’12’’

5-      Flavie Balandras en 4h27’18’’

 

Classement masculin 75 km :

1-      Arthur Soler en 1h53’18’’

2-      Julien Maitre en 1h53’18’’

3-      Paul Cunha en 1h53’19’’

 

Classement féminin 75 km :

1-      Anais Labalec en 2h01’37’’

2-      Pauline Delhaye en 2h04’52’’

3-      Myriam Silliau en 2h04’53’’

 

 

Aller plus loin :

<< Article précédent | Article suivant >>

Fulcrum Speed 40c
KTM avril18
Sport Pulsion avril18