Première réussie pour la Granfondo Nice Côte d’Azur

Cyclosport Publié le 03/04/2018 10:45

La première édition de la Granfondo Nice Côte d’Azur a tenu toutes ses promesses, en ce dimanche de Pâques, proposant aux participants, un superbe parcours de moyenne montagne.

Granfondo Nice Côte d’Azur
© ACTIV'images
Organisée par le Sprinter Club de Nice et comptant pour le challenge cyclosportif 06, cette épreuve de 114.5 km (1800 m D+ après le changement du circuit initial), dont 80 réellement de course, a rassemblé un peu plus de 400 concurrents venus (re)découvrir l’arrière pays niçois et ses jolis villages perchés, par une belle matinée, ensoleillée à souhait.

La remise des dossards s’est effectuée, sans encombre, le samedi après-midi au magasin Culture Vélo Nice, ainsi que le dimanche matin à l’Allianz Riviera, le stade de l’OGC Nice, qui a vu, à 9h50, soit avec 20 minutes de retard, le peloton s’élançer pour 18.5 kilomètres neutralisés jusqu’à Plan du Var, là ou les choses sérieuses ont pu commencer… Car c’est parti à fond les manivelles en direction de la première difficulté du jour !

Granfondo Nice Côte d’Azur
© ACTIV'images
Au programme, trois ascensions majeures, les cols de la Porte, 13.4 km à 4.7 % de pente moyenne, souvent emprunté par le Paris-Nice, de Châteauneuf, 6.7 km à 6.5 %, et pour finir la côte d’Aspremont de 4.2 km à 3.9 %, de quoi bien rôder les organismes en ce début de saison.

Sur le parcours, trois ravitaillements étaient dispatchés, bien organisés avec des bénévoles qui tendaient des bidons aux concurrents, un geste de plus en plus rare sur les cyclos actuelles…

Niveau sécurité, rien à dire, les signaleurs étaient judicieusement placés, et des motards étaient présents tout le long. Un petit bémol tout de même concernant le fléchage de la liaison entre la fin de la partie chronométrée, située en haut d’Aspremont, et l’arrivée à l’Allianz Riviera, soit 16 kilomètres pas très bien balisés, ce qui a occasionné quelques erreurs d’aiguillage.

Granfondo Nice Côte d’Azur
© ACTIV'images
Côté purement sportif, c’est Axel Narbonne du VC La Pomme qui s’est imposé en 2h14’09’’, prenant le meilleur sur Tony Mezure, 2ème en 2h15’00’’, et Jérémy Defaye (VS Hyerois), 3ème en 2h15’24’’. Chez les dames, on notera la victoire de Marie Dessart (Trek Belgium) en 2h36'55''.

Leur périple dominical terminé, les coureurs ont pu « refaire » la course autour d’une pasta party, attendant avec impatience la remise des prix… qui a eu près d’une heure et demi de retard ! La faute probablement a quelques soucis avec les puces. Un « couac » rattrapé par les sympathiques organisateurs qui ont récompensé les 10 premiers hommes et femmes, une excellente initiative à souligner.

Au final, une superbe journée sportive et conviviale dont l’organisation a, certes, connu quelques petits déboires, mais qui seront, à n’en pas douter, rectifiés lors de la deuxième édition… Cet essai étant largement validé !

 

Classement masculin :

1-      Axel Narbonne (VC La Pomme) en 2h14’09’’

2-      Tony Mezure en 2h15’00’’

3-      Jérémy Defaye (VS Hyerois) en 2h15’24’’

4-      Tim Alleman (Granfondo Team Universal wine-Trisport Pharma) en 2h16’51’’

5-      Enrico Zen (Team Green Paper Trek) en 2h17’46’’

 

Classement féminin :

1-    Marie Dessart (Trek Belgium) en 2h36’55’’

2-    Chiara Doni en 2h38’39’’

3-    Karine Temporelli (La Pédale Fertoise) en 2h47’11’’

4-    Sandrine Polizzi (Team Spoc Nice Jollywear) en 2h49’21’’

5-    Sonia Marsollier (OCC Antibes) en 2h49'50''

Aller plus loin :

<< Article précédent | Article suivant >>

Campagnolo Avril18
KTM avril18
Sport Pulsion avril18