Un beau scénario en clôture du Tour de l'Ain cyclo

Cyclosport Publié le 12/08/2017 15:30

Tour de l'Ain Cyclo #4. Dans une étape accidentée, les cyclos ont bien bataillé pour les places au général. Minnaert n'a pas eu de mal à conserver son leadership au classement

Cyclo Tour de l'Ain 4ème étape
© Velo101
Le Tour de l’Ain Cyclo fini en beauté comme les pros, avec une étape dans le massif du Jura. Au programme, côte de Champfromier, col de Berentin et Grand Colombier pour finir. Ce parcours de 111 kilomètres est dessiné pour les grimpeurs. Placé à 22 bornes de l’arrivée, le sommet du Grand Colombier est peut-être le juge de paix de cette cyclo à étape. 

Organismes fatigués 

Après quatre jours de courses, les organismes sont fatigués avant la dernière étape. Beaucoup ont souffert la veille. Seuls les plus endurants peuvent imaginer lever les bras à Culoz après 111 kilomètres. Au départ, « il y en avait beaucoup qui avaient du mal » sur les 91 participants ce samedi. « C’est l’enchainement de quatre jours qui est difficile. Les cyclosportifs purs n’ont pas forcément l’habitude. C’est sur la récupération que c’est compliqué, surtout quand il y a eu une journée comme hier sous la pluie » » rapporte William Turnes de l’équipe Team Roux. Pourtant, très vite dans les premières bornes, plusieurs cyclos tentent de partir en échappée, notamment Koen Van Geyt, classé deuxième du général. L’échappée est terminée quelques kilomètres plus loin et c’est dans les deux premiers cols que la sélection va s’opérer. « Au sommet du deuxième col, on étais plus qu’une vingtaine de coureurs », mais c’est bien au pied du Grand Colombier que la différence s’est faite. Un groupe de 8 coureurs se détache, avec notamment le leader du classement général Michel Minnaert. « Il a géré. Van Geyk l’a attaqué plusieurs fois et à chaque fois il a bien répondu. Il ne s’est pas affolé ». 

Le tour de l'Ain cylosportif
© Univers cycliste
La décision s'est faite dans la descente

C’est finalement dans la descente que le vainqueur du jour va trouver la faille pour l’emporter. Les huit coureurs passent ensemble au sommet du Grand Colombier et Hugo Dietlin profite de ses qualités de descendeurs et de rouleurs pour se détacher. Très loin au classement, Dietlin a profité de son retard au général pour que Minnaert le laisse filer. Le coureur de VC Bellegarde s’impose en solitaire à Culoz, ville d’enfance de Christophe Lemaitre qui sera aligné de le 4x100, ce samedi aux championnats du Monde. Au général, Michel Minnaert remporte l’édition 2017 devant De Geyt. Goeffrey Lucat fait un beau rapproché au général grâce aux deux dernières étapes de montagne et monte sur la troisième marche du podium. 

« Une belle épreuve »

Même si les conditions météorologiques n’ont pas été au rendez-vous, avec de la pluie vendredi et des températures très fraiches en haut des cols, la Cyclo du Tour de l’Ain a encore une fois réussi son pari. Faire de cette course à étape un rassemblement entre « cadets, cyclos et pros ». « Ca reste toujours une belle épreuve, avec un engouement. Il y a beaucoup de monde sur la ligne d’arrivée. Les encouragements sur le bord de la route, c’est vraiment sympa. Tu bénéficies de la course pro donc c’est génial » se réjouit William Turnes, qui a participé à tous les jours de courses, lui qui se classe 5ème au général. -Léo Labica

Classement de la 4ème et dernière étape de la Cyclo : 

1. Hugo Dietlin (FRA, VC Bellegarde) en 3h13’59“
2. Gregory Cassini (FRA, amateur) à 1’52“
3. Boris Morand (FRA, VC Bellegarde) m.t
4. Rodolphe Lourd (FRA, VC Pontois) à 1’56“
5. Geoffrey Lucat (FRA, VC Bellegarde) m.t

Classement général de la Cyclo du Tour de l'Ain 2017 :

1. Michel Minnaert (BEL, Team Shifting gears) en 12h15’15“
2. Koen Van Geyt (BEL, Carrément cycliste) à 11’36“
3. Geoffrey Lucat (FRA, VC Bellegarde) à 13’44“
4. Lawd Rowlands (BEL, amateur) à 14’59“
5. William Turnes (FRA, Team Roux La Toussuire) à 16’29“

 

<< Article précédent | Article suivant >>

Safilo Mai-Juillet
Bosses de Provence Mai 2017 Dromoise aout 2017