Un ticket pour l'Enfer du Nord

Cyclosport Publié le 21/10/2010 10:25

Le samedi 9 avril prochain, à la vielle de la course des pros, ASO lancera Paris-Roubaix Challenge, une cyclosportive de 135 kilomètres tutoyant les pavés de l'Enfer du Nord.

Les pavés de l'Enfer du Nord
© Vélo 101
Deux nouvelles cyclosportives au calendrier 2011 sont tombées d'un seul coup hier matin, où ASO a présenté, vingt-quatre heures après les pros, le menu concocté pour les cyclos l'année prochaine. Du costaud, de l'innovation, beaucoup de nouveautés, avec une constante : permettre aux amoureux de vélo de tutoyer la légende du vélo. Si le slogan du Tour est "Tous fous du Tour", le message qu'a fait passer l'équipe d'organisation d'ASO est tout simplement "Tous fous de vélo". Il va falloir être un peu fou pour se coltiner les trois challenges qui sont proposés en 2011. Au menu, le pavé du côté de Roubaix, ensuite la fondue pour la Savoie et l'Oisans, et enfin le Cantal à déguster sur plus de 200 kilomètres entre Issoire et Saint-Flour.

Paris-Roubaix Challenge, 135 kilomètres entre Saint-Quentin (Aisne) et Mons-en-Pévèle (Nord), les 16 kilomètres reliant l'arrivée chronométrée au vélodrome se feront en parcours de liaison, mais chacun aura la possibilité de finir sur le vélodrome et, surtout, de prendre la douche dans les plus célèbres douches du monde du vélo, comme les pros le lendemain. Avant ça, il faudra affronter le défi que représentent les 30 kilomètres de pavés proposés, dont le Carrefour de l'Arbre ou encore le Chemin des Prières, le Chemin des Abattoirs, du côté d'Orchies, bref du costaud qui donne envie de venir défier cette reine des classiques qui était empruntée tous les deux ans à l'occasion de Paris-Roubaix cyclotouriste.

Rouler sur les routes des pros sur la moyenne ou la haute montagne, tout cyclo motivé l'a fait. Beaucoup moins nombreux sont ceux qui ont affronté les pavés, et encore moins sur une distance totale de 30 kilomètres, ceux de Paris-Roubaix la veille des pros, avec l'ambiance de fête et le route fermée comme seule peut le proposer une organisation comme celle du Tour.

A l'assaut des routes nordistes
© Vélo 101
ASO attend 4000 concurrents sur cette grande première. Côté étrangers, on est certains que tous les habitués, notamment du Benelux, qui défient déjà les grands mythes comme le Tour des Flandres, viendront doubler et se prendre pour Boonen, l'espace de quelques heures. Côté Anglais, là aussi, les demandes sont nombreuses. Du côté des cyclos français également la demande risque d'être importante. D'abord, il y a ceux qui n'arriveront jamais à jouer les cabris en montagne et seront toujours plutôt des Flandriens côté gabarit et aptitudes. Ensuite, il y a le défi, la découverte, la volonté de trouver d'autres sensations sur le vélo, tout ça avec des conditions d'organisation optimums et ce, on aurait tendance à le dire, quelle que soit la météo.

Assurément, il faudra être bien préparé. A la fois mentalement, qu'on ait la poussière ou la pluie, mais aussi côté matériel. Sections de pneus plus larges, roues plus solides, fourche (comme Gilbert Duclos-Lassalle à la grande époque !)... Mavic sera à la manœuvre à la fois pendant et avant l'épreuve. En effet, les coureurs devront partir avec un minimum de matériel d'assistance pour prendre le départ. Rien de compliqué mais de quoi réparer et repartir en toute sécurité pour dérouler jusqu'au bout, on allait dire dévorer les secteurs pavés entrelardés de macadam !

Les inscriptions débuteront mi-décembre, la course sera le samedi 9 avril, largement de quoi préparer ce premier objectif et tenter de remporter le célèbre pavé, le plus beau des symboles de victoire, pour ceux qui auront été les plus rapides à dompter ces chemins d'un autre âge et pouvoir répondre ainsi à la fameuse question : "alors, c'est mieux de rouler au sommet des pavés ou sur les côtés ?" Réponses le 9 avril au soir !

Autre grande première qui sera une constante sur les trois challenges proposés par ASO aux cyclos en 2011, toutes les inscriptions se feront par Internet, comme c'est déjà le cas sur beaucoup de marathons, etc... Bonne idée assurément, fini le papier, finis les chèques, et l'environnement n'en sera que mieux préservé, quoi de plus normal pour des disciplines, des pratiquants, des amoureux qui mettent en avant justement l'attrait pour l'environnement et sa préservation pour justifier leur pratique.

<< Article précédent | Article suivant >>

Vélo 101 août 2014
Deltour septembre 2014
Laboratoire Fenioux février 2014

Get Adobe Flash player