Comment gérer une reprise en Janvier

Retour au forum Route - Entraînement / Santé | Bas de page | Tout afficher / masquer


  • envoyé le 19/01/2018 10:59
    Enfin un article plein de bon sens sur la préparation : Faites vous plaisir avec ce qui vous fait du bien (en sport). Un article à l'encontre du "tout velo". J'aime beaucoup la partie sur les fondeurs avec 500 kms dans les jambes et qui font un festival sur les courses.
  • envoyé le 19/01/2018 11:15
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    Enfin un article plein de bon sens sur la préparation : Faites vous plaisir avec ce qui vous fait du bien (en sport). Un article à l'encontre du "tout velo". J'aime beaucoup la partie sur les fondeurs avec 500 kms dans les jambes et qui font un festival sur les courses.

    Moi je ne me prépare pas, je fais du vélo, du 1er janvier au 31 décembre. Je mets le compteur à zéro le 1er janvier après avoir roulé le 31 décembre.

  • envoyé le 19/01/2018 20:34
    Réponse au message de Jo GARO

    Moi je ne me prépare pas, je fais du vélo, du 1er janvier au 31 décembre. Je mets le compteur à zéro le 1er janvier après avoir roulé le 31 décembre.

    du velo du 1/1 au 31/12, c'est un peu lassant à la longue ..
  • envoyé le 19/01/2018 22:02
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    du velo du 1/1 au 31/12, c'est un peu lassant à la longue ..

    " du velo du 1/1 au 31/12, c'est un peu lassant à la longue "

    Ce n'est pas exactement tous les jours non plus, je ne me souviens plus pour 2017 mais je crois que c'est 245 sorties pour 365 jours. J'ai besoin d'une petite sortie pas quotidienne, mais presque. Pas forcément besoin de beaucoup mais d'être régulier.  Ceux qui roulent le week-end en plus d'un "vélo-taf" quotidien, c'est tous les jours, z'ont pas l'air plus lassés que ça mais font preuve plutôt d'un optimisme inébranlable.

  • envoyé le 20/01/2018 09:10
    Réponse au message de Jo GARO

    Moi je ne me prépare pas, je fais du vélo, du 1er janvier au 31 décembre. Je mets le compteur à zéro le 1er janvier après avoir roulé le 31 décembre.

    C'est possible si tu habites le long de la cote Atantique ou la méditerannée, pour les autres c'est plus compliqué !

  • envoyé le 20/01/2018 09:27
    Réponse au message de Jean-marc BEGAGNON

    C'est possible si tu habites le long de la cote Atantique ou la méditerannée, pour les autres c'est plus compliqué !

    Non perso j'habite en Belgique je ne coupe jamais, je ralentis, certes (encore heureux). Juste éviter les températures trop négatives et la pluie froide. De plus les hivers sont de plus en plus doux, je trouve.

    Et puis l'hiver il faut diversifier ses activités, mois je cours aussi. Il y a le VTT qui n'est pas mal.

    De toute façon l'effort physique c'est personnel, il y a des gens (comme moi) qui en ont besoin continuellement.

    Le pire, je pense c'est de se dire, je pourrais faire du vélo, mais c'est l'hiver, c'est pas la saison, je n'aime pas le froid, j'aime pas laver mon vélo, de toute façon mes copains ne roulent pas non plus: se donner toutes sortes de mauvaises raisons de ne pas rouler.

    Le problème survient à la reprise en mars où le manque de forme, les kg supplémentaires se paient cash, surtout par rapport aux copains qui ont roulé (alors qu'on pensait l'inverse). On traine sa misère, on a peur d'embêter les autres,...Et puis en mars-avril il peut faire frais aussi; un gars qui n'a pas affronté les frimas de l'hiver sera malheureux dans les frimas du printemps et risque de reporter d'autant sa reprise réelle!

     

  • envoyé le 20/01/2018 09:34
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Non perso j'habite en Belgique je ne coupe jamais, je ralentis, certes (encore heureux). Juste éviter les températures trop négatives et la pluie froide. De plus les hivers sont de plus en plus doux, je trouve.

    Et puis l'hiver il faut diversifier ses activités, mois je cours aussi. Il y a le VTT qui n'est pas mal.

    De toute façon l'effort physique c'est personnel, il y a des gens (comme moi) qui en ont besoin continuellement.

    Le pire, je pense c'est de se dire, je pourrais faire du vélo, mais c'est l'hiver, c'est pas la saison, je n'aime pas le froid, j'aime pas laver mon vélo, de toute façon mes copains ne roulent pas non plus: se donner toutes sortes de mauvaises raisons de ne pas rouler.

    Le problème survient à la reprise en mars où le manque de forme, les kg supplémentaires se paient cash, surtout par rapport aux copains qui ont roulé (alors qu'on pensait l'inverse). On traine sa misère, on a peur d'embêter les autres,...Et puis en mars-avril il peut faire frais aussi; un gars qui n'a pas affronté les frimas de l'hiver sera malheureux dans les frimas du printemps et risque de reporter d'autant sa reprise réelle!

     

    J'ai dis plus compliqué mais pas impossible.Mais la douceur du climat + le peu de dénivelé de certaines régions peuvent faciliter la pratique hivernale.

  • envoyé le 20/01/2018 10:00
    Réponse au message de Jean-marc BEGAGNON

    J'ai dis plus compliqué mais pas impossible.Mais la douceur du climat + le peu de dénivelé de certaines régions peuvent faciliter la pratique hivernale.

    Je te rejoins pour la douceur Jean-Marc mais pas pour le dénivelé. J'habite en haute montagne et cela ne m'empêche pas de rouler l'hiver...

    La seule chose qui me fait rester à la maison est la neige bien sur et le verglas.

  • envoyé le 20/01/2018 11:19
    Réponse au message de Michel SERRES

    Je te rejoins pour la douceur Jean-Marc mais pas pour le dénivelé. J'habite en haute montagne et cela ne m'empêche pas de rouler l'hiver...

    La seule chose qui me fait rester à la maison est la neige bien sur et le verglas.

    Personnellement rien que les descentes des "bosses" du nord Isère me refroidissent bien que je ne cesse de tourner les cannes ! et pas bcp de plat par ici.  ok, ce n'est pas les Pyrénées. lol 

  • envoyé le 20/01/2018 11:45
    Réponse au message de Jean-marc BEGAGNON

    C'est possible si tu habites le long de la cote Atantique ou la méditerannée, pour les autres c'est plus compliqué !

    J'allais le dire si la façade atlantique et méditerranéenne sont très favorables au vélo toute l'année, il y a aussi foule de cyclistes belges, hollandais et j'en passe qui roulent tout autant toute l'année, mais aussi tout de même la majeure partie française, dans la vallée pyrénéenne comme sur Oloron et autres ça roule pas mal quand même, comme sur Grenoble, Lyon ou ailleurs. Le vélo c'est tout de même d'abord une culture et un état d'esprit. Seule l'altitude et les endroits très enneigés posent un véritable problème, ce qui limite la géographie. Le vélo ne se limite pas au bord de l'Atlantique ou la Méditerranée, heureusement. Et si sur la façade atlantique est plutôt favorable il ne faut cependant ne pas craindre le vent ni se mouiller, disons qu'il ne faut pas être trop regardant, un moment il faut choisir son sport, et la difficulté nourrit l'esprit. Si la Méditerranée est moins pluvieuse il faut faire face au Mistral ou Tramontane et des chaleurs extrêmes l'été, ainsi qu'au tourisme surchargé...

  • envoyé le 27/01/2018 10:32
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    Enfin un article plein de bon sens sur la préparation : Faites vous plaisir avec ce qui vous fait du bien (en sport). Un article à l'encontre du "tout velo". J'aime beaucoup la partie sur les fondeurs avec 500 kms dans les jambes et qui font un festival sur les courses.

    Où trouve-t-on l'article dont tu parles ?

     

    Message de Frederic CLAIRET auquel vous souhaitez répondre : Enfin un article plein de bon sens sur la préparation : Faites vous plaisir avec ce qui vous fait du bien (en sport). Un article à l'encontre du "tout velo". J'aime beaucoup la partie sur les fondeurs avec 500 kms dans les jambes et qui font un festival sur les courses.

  • envoyé le 27/01/2018 17:02
    Réponse au message de Jean-marc BEGAGNON

    J'ai dis plus compliqué mais pas impossible.Mais la douceur du climat + le peu de dénivelé de certaines régions peuvent faciliter la pratique hivernale.

    J'habite le Doubs, c'est bien vallonné voire montagneux par endroits, le climat est plutôt rude, et je roule aussi toute l'année. L'an passé seulement pas possible pendant une quinzaine début janvier, cette année idem mais plutot en décembre (j'ai remplacé par 2 séances d'une heure de natation hebdomadaire). L'essentiel est d'adapter ses parcours selon la période et son état de forme. En revanche, quand on commence à se "trouver des excuses", c'est qu'on a pas trop l'amour du vélo...

  • envoyé le 27/01/2018 18:00
    Réponse au message de Herve RAKOWSKI

    J'habite le Doubs, c'est bien vallonné voire montagneux par endroits, le climat est plutôt rude, et je roule aussi toute l'année. L'an passé seulement pas possible pendant une quinzaine début janvier, cette année idem mais plutot en décembre (j'ai remplacé par 2 séances d'une heure de natation hebdomadaire). L'essentiel est d'adapter ses parcours selon la période et son état de forme. En revanche, quand on commence à se "trouver des excuses", c'est qu'on a pas trop l'amour du vélo...

    je ne cherche pas d'excuses, je vais finir janvier avec 1000 bornes et je n'ai pas arreté en decembre ni en novembre. Je dis seulement qu'il y a des régions plus faciles que d'autres ! Enfin c'est mon point de vue !

  • envoyé le 27/01/2018 18:07

    Perso, je pédale toute l'année. Tout temps libre est bon à prendre, à condition qu'il n'y ait pas de verglas, qu'il fasse au moins - 5 et que les rafales ne dépasse pas 60 km/h. Je ralentis involontairement, c'est le nombre de sorties qui s'amenuise. On n'a pas eu de - 10 cette vannée, c'est emmerdant pour la nature, mais ça devrait me permettre d'atteindre les 650 km en janvier. J'évite les dénivelés trop accidentés non pas pour l'effort qu'ils représentent, mais à cause du danger accentué en descente pendant la période hivernale. Nous ne faisons déjà pas partie du paysage pour les automobilistes en été, à plus forte raison en hiver.

    Le problème, comme cité plus haut, c'est le nettoyage obligatoire de la bécane 4 sorties sur 5. Même s'il ne pleut pas, les routes du massif ardennais sont souvent dégueu en cette période.

  • envoyé le 29/01/2018 21:04

    La façade atlantique favorisé pour rouler??peut-être mais en janvier il fallait vouloir vu ce qui est tombé ! Avec nos 20 h de soleil lol!pour ma part quand il pleut où que la route est mouillée c'est VTT sur la route avec quelques chemins bien roulants!!je. Coupe très peu et devrait arriver à 1300 km!

  • envoyé le 29/01/2018 23:19
    Réponse au message de Dominique TEYSSIER

    La façade atlantique favorisé pour rouler??peut-être mais en janvier il fallait vouloir vu ce qui est tombé ! Avec nos 20 h de soleil lol!pour ma part quand il pleut où que la route est mouillée c'est VTT sur la route avec quelques chemins bien roulants!!je. Coupe très peu et devrait arriver à 1300 km!

    En Rhone-Alpes, c'est pluie, FROID,neige, grisaille et vent.

  • envoyé le 30/01/2018 07:58
    Réponse au message de Thibault PICARD

    Où trouve-t-on l'article dont tu parles ?

     

    Message de Frederic CLAIRET auquel vous souhaitez répondre : Enfin un article plein de bon sens sur la préparation : Faites vous plaisir avec ce qui vous fait du bien (en sport). Un article à l'encontre du "tout velo". J'aime beaucoup la partie sur les fondeurs avec 500 kms dans les jambes et qui font un festival sur les courses.

    C'était un article Velo 101 à la date de mon post (me souviens plus de l'auteur). Il mettait en avant la complémentarité des sports et la nécessaire coupure.
  • envoyé le 30/01/2018 10:15
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    C'était un article Velo 101 à la date de mon post (me souviens plus de l'auteur). Il mettait en avant la complémentarité des sports et la nécessaire coupure.

    OK, Merci.

     

    Voilà le lien pour ceux qui veulent le retrouver facilement :

    http://www.velo101.com/magazine/article/comment-gerer-une-reprise-en-janvier--18893

  • envoyé le 07/02/2018 13:57
    Juste une réflexion. David Gaudu a fait une coupure de 6 semaines à l'automne. Et ça ne nuit pas à ses performances. Alors les cyclistes qui ne coupent pas, par crainte de perdre la forme, Ca me fait sourire.
  • envoyé le 07/02/2018 14:10
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    Juste une réflexion. David Gaudu a fait une coupure de 6 semaines à l'automne. Et ça ne nuit pas à ses performances. Alors les cyclistes qui ne coupent pas, par crainte de perdre la forme, Ca me fait sourire.

    C'est évident, Voeckler coupait toujours 5 semaines par exemple.

    Mais la différence surtout c'est que ces mecs qui coupent, quand ils reprennent ils roulent ils ont le temps et ne font pas semblant. 

    Le problème c'est couper quand tu coupes déjà toutes les semaines toute l'année en roulant deux jours sur sept. Là c'est sûr t'arrêter plusieurs semaines n'a plus aucun sens stratégique, c'est juste que le vélo t'emmerde de près comme de loin. 

  • envoyé le 07/02/2018 14:16

    Comment gérer une reprise en Janvier ?

    Moi je pédale le 31 janvier de 22 heures à 2 heures du matin. Non seulement ça m'coûte moins cher en pétillant, mais en plus ça emmerde mes stat'.

  • envoyé le 07/02/2018 15:58
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    Juste une réflexion. David Gaudu a fait une coupure de 6 semaines à l'automne. Et ça ne nuit pas à ses performances. Alors les cyclistes qui ne coupent pas, par crainte de perdre la forme, Ca me fait sourire.

    oui mais les pros ont un tel volume d'entrainement sont tellement affûtés et on tel acquis qu'ils retrouvent vite leur niveau...

    Après est ce qu'ils coupent complètement ou font un peu quand même de home traîner ou d'autres sports ?

    Couper si on peu s’entraîner beaucoup après genre au moins 3 a 4 fois semaine ce n'est pas grave mais couper comme dis JOJO quand tu ne roule que 2 jours semaines c'est sur que ton niveau ne vas pas être terrible. 

    Perso j'ai coupé 2 bon mois et ne faisant que 6000 km/an environ et bien c'est la cata cette année , j'ai perdu énormément je suis passé a des moyennes de +/- 25km/h au lieu de +/- 28km/h  il va me falloir au moins 3 mois pour rattraper quand je vois des copains qui roulent déja facile a 30km/h sur 100km vallonée je ne suis pas prés de rouler avec cette année ...

    Bon pas grave je vais roulotter seul et je gratterais bien quelques cyclistes mal entraînés comme moi ....

  • envoyé le 07/02/2018 16:41
    Réponse au message de Sylvain KARLE

    oui mais les pros ont un tel volume d'entrainement sont tellement affûtés et on tel acquis qu'ils retrouvent vite leur niveau...

    Après est ce qu'ils coupent complètement ou font un peu quand même de home traîner ou d'autres sports ?

    Couper si on peu s’entraîner beaucoup après genre au moins 3 a 4 fois semaine ce n'est pas grave mais couper comme dis JOJO quand tu ne roule que 2 jours semaines c'est sur que ton niveau ne vas pas être terrible. 

    Perso j'ai coupé 2 bon mois et ne faisant que 6000 km/an environ et bien c'est la cata cette année , j'ai perdu énormément je suis passé a des moyennes de +/- 25km/h au lieu de +/- 28km/h  il va me falloir au moins 3 mois pour rattraper quand je vois des copains qui roulent déja facile a 30km/h sur 100km vallonée je ne suis pas prés de rouler avec cette année ...

    Bon pas grave je vais roulotter seul et je gratterais bien quelques cyclistes mal entraînés comme moi ....

    que tu roule à 25 ou à 30 ça ne change rien, tu fais pas de competition.

    du moment que tu roules, j'ai pas roulé depuis le 15 octobre on verra bien.

  • envoyé le 07/02/2018 18:21
    Réponse au message de Sylvain KARLE

    oui mais les pros ont un tel volume d'entrainement sont tellement affûtés et on tel acquis qu'ils retrouvent vite leur niveau...

    Après est ce qu'ils coupent complètement ou font un peu quand même de home traîner ou d'autres sports ?

    Couper si on peu s’entraîner beaucoup après genre au moins 3 a 4 fois semaine ce n'est pas grave mais couper comme dis JOJO quand tu ne roule que 2 jours semaines c'est sur que ton niveau ne vas pas être terrible. 

    Perso j'ai coupé 2 bon mois et ne faisant que 6000 km/an environ et bien c'est la cata cette année , j'ai perdu énormément je suis passé a des moyennes de +/- 25km/h au lieu de +/- 28km/h  il va me falloir au moins 3 mois pour rattraper quand je vois des copains qui roulent déja facile a 30km/h sur 100km vallonée je ne suis pas prés de rouler avec cette année ...

    Bon pas grave je vais roulotter seul et je gratterais bien quelques cyclistes mal entraînés comme moi ....

    L'intérêt de la coupure est de régénérer le corps, de lui faire perdre ses "habitudes". Je pense que même Si tu roules 2 fois / semaine pendant 6 mois, une coupure est bénéfique car tu casses le rythme. Bien entendu, un pro reprendra rapidement son niveau eu égard à la charge d'entraînement. Et en roulant 2 fois/semaine, tu mets 3 mois à retrouver ton niveau. Mais ou est le problème si tes objectifs sont à 4 ou 5 mois? Pour ma part, j'ai remarqué que je progresse sur le long terme, à l'issue d'une coupure, d'une saison sur l'autre. La progression au cours de la même saison me paraît moins marquée.
  • envoyé le 07/02/2018 18:21
    Réponse au message de Freddy DUPONT

    que tu roule à 25 ou à 30 ça ne change rien, tu fais pas de competition.

    du moment que tu roules, j'ai pas roulé depuis le 15 octobre on verra bien.

    oui le principal est de rouler mais entre copains c'est toujours la compétition quand même et j'aime bien de temps en tant de tirer la bourre quelques km ...


Répondre

Tout afficher / masquer


Retour au forum Route - Entraînement / Santé | Haut de page

KTM juin18
Hutchinson juin18
Maurienne Tourisme