Cyclosportive l'Olympe (Savoie)

Retour au forum Route - Cyclosport | Bas de page | Tout afficher / masquer


  • envoyé le 12/01/2018 18:54

    Bonsoir, la cyclosportive l'Olympe est évoquée brievement dans le sujet "Les pionniers du cyclosport, que sont ils devenus?" 

    A l'occasion de la publication de la vidéo de la première édition en 1988, cette superbe cyclosportive qui se déroulait sur les routes et sites des Jeux Olympiques d'Albertville méritait un sujet à part entière (plus le fait que le sujet des pionniers du cyclosport compte deja 8 pages).

    1400 participants en 1988 avec un départ de Brides-les-Bains et arrivée à Courchevel 1850 sur un parcours de 204 kms et plus de 4000 m de dénivelé.  5 cols ou montées dont Bisanne (Les Saisies), le col du Pré, le cormet de Roselend (1968) et enfin la montée complète vers Courchevel 1850.

    https://www.youtube.com/watch?v=oYiKXoSnIKQ

     

    C'est l'occasion de se remémorer quelques bons ou moins bons souvenirs et d'échanger sur le sujet. Et peut-être vous reconnaitrez vous sur les 45 minutes que compte la vidéo. 

    Pourquoi a-t'elle disparue après 3 éditions alors que La Marmotte est à la fois plus ancienne et existe encore aujourd'hui ?

  • envoyé le 14/01/2018 19:16
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    Bonsoir, la cyclosportive l'Olympe est évoquée brievement dans le sujet "Les pionniers du cyclosport, que sont ils devenus?" 

    A l'occasion de la publication de la vidéo de la première édition en 1988, cette superbe cyclosportive qui se déroulait sur les routes et sites des Jeux Olympiques d'Albertville méritait un sujet à part entière (plus le fait que le sujet des pionniers du cyclosport compte deja 8 pages).

    1400 participants en 1988 avec un départ de Brides-les-Bains et arrivée à Courchevel 1850 sur un parcours de 204 kms et plus de 4000 m de dénivelé.  5 cols ou montées dont Bisanne (Les Saisies), le col du Pré, le cormet de Roselend (1968) et enfin la montée complète vers Courchevel 1850.

    https://www.youtube.com/watch?v=oYiKXoSnIKQ

     

    C'est l'occasion de se remémorer quelques bons ou moins bons souvenirs et d'échanger sur le sujet. Et peut-être vous reconnaitrez vous sur les 45 minutes que compte la vidéo. 

    Pourquoi a-t'elle disparue après 3 éditions alors que La Marmotte est à la fois plus ancienne et existe encore aujourd'hui ?

    J'ai retracé le parcours sur OpenRunner. Voici le lien direct:

    https://www.openrunner.com/r/8253391

    Vous pouvez aussi afficher le profil altimétrique en cliquant sur l'icone de courbe en bas à gauche.

    A noter que le dénivelé cumlulé indiqué par OpenRunner est incorrect (5903 m !) et le profil altimétrique présente quelques anomalies. Manuellement j'arrive à 4980 m sans compter les petites bosses.

  • envoyé le 14/01/2018 19:51
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    J'ai retracé le parcours sur OpenRunner. Voici le lien direct:

    https://www.openrunner.com/r/8253391

    Vous pouvez aussi afficher le profil altimétrique en cliquant sur l'icone de courbe en bas à gauche.

    A noter que le dénivelé cumlulé indiqué par OpenRunner est incorrect (5903 m !) et le profil altimétrique présente quelques anomalies. Manuellement j'arrive à 4980 m sans compter les petites bosses.

    C'est une chouette idée de parler des anciens parcours, surtout pour comparer avec ceux d'aujourd'hui!

    Personnellement l'époque glorieuse du Trophée d'Or était déjà bien lancée quand j'ai commencé les cyclos (Isard en 92), mais j'avais vu dans le cycle des reportages sur l'Olympe, les Portes du Soleil, La Bernard Hinaut (220 km), l'Epervier, la Jacques Anquetil. Je ne les ai jamais faites, par contre j'ai fait 3 fois la Marmotte, 2 fois l'isard Bahamontès et 1 fois la Louison Bobet qui reprend cette année!

    C'étaient les cyclos du Trophée d'Or,le berceau du cyclosport.

    Toutes ces belles cyclosportives étaient à l'image des brevets cyclomontagnards de l'époque : longues et difficiles. On assiste de nos jours à un retour de ces beaux parcours.

     

  • envoyé le 14/01/2018 20:01
    Réponse au message de Eric HENNUY

    C'est une chouette idée de parler des anciens parcours, surtout pour comparer avec ceux d'aujourd'hui!

    Personnellement l'époque glorieuse du Trophée d'Or était déjà bien lancée quand j'ai commencé les cyclos (Isard en 92), mais j'avais vu dans le cycle des reportages sur l'Olympe, les Portes du Soleil, La Bernard Hinaut (220 km), l'Epervier, la Jacques Anquetil. Je ne les ai jamais faites, par contre j'ai fait 3 fois la Marmotte, 2 fois l'isard Bahamontès et 1 fois la Louison Bobet qui reprend cette année!

    C'étaient les cyclos du Trophée d'Or,le berceau du cyclosport.

    Toutes ces belles cyclosportives étaient à l'image des brevets cyclomontagnards de l'époque : longues et difficiles. On assiste de nos jours à un retour de ces beaux parcours.

     

    Je les aient toutes faites sauf l'olympe et le national.La bernard Hinault 200km sous la pluie sur les 220 ! Avec la plage st Maurice et son epingle à cheveux avant un mur ! Que de beaux souvenir de ma jeunesse ????

     

     

     

  • envoyé le 14/01/2018 20:09
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    Bonsoir, la cyclosportive l'Olympe est évoquée brievement dans le sujet "Les pionniers du cyclosport, que sont ils devenus?" 

    A l'occasion de la publication de la vidéo de la première édition en 1988, cette superbe cyclosportive qui se déroulait sur les routes et sites des Jeux Olympiques d'Albertville méritait un sujet à part entière (plus le fait que le sujet des pionniers du cyclosport compte deja 8 pages).

    1400 participants en 1988 avec un départ de Brides-les-Bains et arrivée à Courchevel 1850 sur un parcours de 204 kms et plus de 4000 m de dénivelé.  5 cols ou montées dont Bisanne (Les Saisies), le col du Pré, le cormet de Roselend (1968) et enfin la montée complète vers Courchevel 1850.

    https://www.youtube.com/watch?v=oYiKXoSnIKQ

     

    C'est l'occasion de se remémorer quelques bons ou moins bons souvenirs et d'échanger sur le sujet. Et peut-être vous reconnaitrez vous sur les 45 minutes que compte la vidéo. 

    Pourquoi a-t'elle disparue après 3 éditions alors que La Marmotte est à la fois plus ancienne et existe encore aujourd'hui ?

    Beau sujet en effet, mais il faut reconnaître que le mois de juillet était chargé, et que cette Olympe n'a connu que 3 éditions.

    Donc pour ma part j'ai relaté la 1988 sur "les pionniers". 1989, c'est l'inverse elle suit La Marmotte du 8 juillet et se déroule le 15. personnellement je vis un peu le même schéma, une Marmotte moyenne et 7 jours plus tard une Olympe souvenir, tant ma dernière montée fut fantastique. J'avais eu un départ moyen ou disons réfléchi restant dans mes possibilités. Et à partir de Beaufort j'ai senti que les chevaux revenaient, en regagnant des places, puis de Bourg Saint Maurice à Moutiers, nous le faisons qu'à 2 ( un moniteur ESF, et qui m'a relayé). 14e à Moutiers, on s'est dit à plus tard, et j'ai vu que j'allais faire une bonne montée, en effet j'ai décoiffé 8 cyclosportifs tous un par un, et fini 6e au 1850. Le 5e ne risquait rien il avait encore 5' et je ne l'ai jamais vu (Richard BERAUD un bon copain).

    Précision : la première de 1988 était annoncée 204 km, partait de Brides et d'après mes additions faisait 4910 m d'élévation.

    En 1989, ils changent départ de Saint Bon, donc plus haut, plus que 198 km et je dirais 4350 m d'élévation. Et nous faisions la montée finale par la D89, Bozel et reprise de la D91 avant Saint Bon pour finir comme en 1988.

    Voilà, autre anecdote en 1990 c'est Yves Bonnamour (futur pro) qui est le plus rapide, et mon dossard a dû lui porter chance, car comme j'étais forfait il a été repris (je ne pense pas vendu, bien que...)

    Maintenant, que je me remets dans le sujet, je me demande si le moniteur ESF n'était pas Serge Jaccod qui officiait à Valmorel, et qui a gardé la 14e place en mettant 10'30'' de plus pour la montée.

  • envoyé le 14/01/2018 20:57
    Réponse au message de Eric HENNUY

    C'est une chouette idée de parler des anciens parcours, surtout pour comparer avec ceux d'aujourd'hui!

    Personnellement l'époque glorieuse du Trophée d'Or était déjà bien lancée quand j'ai commencé les cyclos (Isard en 92), mais j'avais vu dans le cycle des reportages sur l'Olympe, les Portes du Soleil, La Bernard Hinaut (220 km), l'Epervier, la Jacques Anquetil. Je ne les ai jamais faites, par contre j'ai fait 3 fois la Marmotte, 2 fois l'isard Bahamontès et 1 fois la Louison Bobet qui reprend cette année!

    C'étaient les cyclos du Trophée d'Or,le berceau du cyclosport.

    Toutes ces belles cyclosportives étaient à l'image des brevets cyclomontagnards de l'époque : longues et difficiles. On assiste de nos jours à un retour de ces beaux parcours.

     

    Pardon pour le hors sujet mais j'ai bien aimé une épreuve de cette époque(hors trophée D'or, dont j'ai toujours le maillot) c'est la Jeanne d'Arc qui se courrait par équipe de 4.

    C'était convivial.

     

     

  • envoyé le 14/01/2018 21:13
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    Beau sujet en effet, mais il faut reconnaître que le mois de juillet était chargé, et que cette Olympe n'a connu que 3 éditions.

    Donc pour ma part j'ai relaté la 1988 sur "les pionniers". 1989, c'est l'inverse elle suit La Marmotte du 8 juillet et se déroule le 15. personnellement je vis un peu le même schéma, une Marmotte moyenne et 7 jours plus tard une Olympe souvenir, tant ma dernière montée fut fantastique. J'avais eu un départ moyen ou disons réfléchi restant dans mes possibilités. Et à partir de Beaufort j'ai senti que les chevaux revenaient, en regagnant des places, puis de Bourg Saint Maurice à Moutiers, nous le faisons qu'à 2 ( un moniteur ESF, et qui m'a relayé). 14e à Moutiers, on s'est dit à plus tard, et j'ai vu que j'allais faire une bonne montée, en effet j'ai décoiffé 8 cyclosportifs tous un par un, et fini 6e au 1850. Le 5e ne risquait rien il avait encore 5' et je ne l'ai jamais vu (Richard BERAUD un bon copain).

    Précision : la première de 1988 était annoncée 204 km, partait de Brides et d'après mes additions faisait 4910 m d'élévation.

    En 1989, ils changent départ de Saint Bon, donc plus haut, plus que 198 km et je dirais 4350 m d'élévation. Et nous faisions la montée finale par la D89, Bozel et reprise de la D91 avant Saint Bon pour finir comme en 1988.

    Voilà, autre anecdote en 1990 c'est Yves Bonnamour (futur pro) qui est le plus rapide, et mon dossard a dû lui porter chance, car comme j'étais forfait il a été repris (je ne pense pas vendu, bien que...)

    Maintenant, que je me remets dans le sujet, je me demande si le moniteur ESF n'était pas Serge Jaccod qui officiait à Valmorel, et qui a gardé la 14e place en mettant 10'30'' de plus pour la montée.

    Bernard, tu parles du coureur avec le maillot ESF que l'on voit en 27:32 (à Queige) ?

  • envoyé le 14/01/2018 21:19
    Réponse au message de Eric HENNUY

    C'est une chouette idée de parler des anciens parcours, surtout pour comparer avec ceux d'aujourd'hui!

    Personnellement l'époque glorieuse du Trophée d'Or était déjà bien lancée quand j'ai commencé les cyclos (Isard en 92), mais j'avais vu dans le cycle des reportages sur l'Olympe, les Portes du Soleil, La Bernard Hinaut (220 km), l'Epervier, la Jacques Anquetil. Je ne les ai jamais faites, par contre j'ai fait 3 fois la Marmotte, 2 fois l'isard Bahamontès et 1 fois la Louison Bobet qui reprend cette année!

    C'étaient les cyclos du Trophée d'Or,le berceau du cyclosport.

    Toutes ces belles cyclosportives étaient à l'image des brevets cyclomontagnards de l'époque : longues et difficiles. On assiste de nos jours à un retour de ces beaux parcours.

     

    Eric, dans ce cas on a pas courru ensemble. Moi aussi j'ai fait l'Olympe, l'Epervier, la Marmotte, l'Isard, La Louison Bobet, les Portes du Soleil mais entre 1988 et 1992. Aussi la Jeannie Longo, Lyon-Mt-Blanc (au moins 2 fois je pense), Tavel Mont Bouquet et d'autres que j'ai oubliées.

  • envoyé le 14/01/2018 21:22

    Je viens de retourver la plaquette de l'Olympe 1988 en parfait état. Et pour cause: elle était glissée dans le boitier de la cassette VHS. Si il est possible d'attacher des images à ce forum de discussion je la numériserai.

  • envoyé le 15/01/2018 09:58
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    Beau sujet en effet, mais il faut reconnaître que le mois de juillet était chargé, et que cette Olympe n'a connu que 3 éditions.

    Donc pour ma part j'ai relaté la 1988 sur "les pionniers". 1989, c'est l'inverse elle suit La Marmotte du 8 juillet et se déroule le 15. personnellement je vis un peu le même schéma, une Marmotte moyenne et 7 jours plus tard une Olympe souvenir, tant ma dernière montée fut fantastique. J'avais eu un départ moyen ou disons réfléchi restant dans mes possibilités. Et à partir de Beaufort j'ai senti que les chevaux revenaient, en regagnant des places, puis de Bourg Saint Maurice à Moutiers, nous le faisons qu'à 2 ( un moniteur ESF, et qui m'a relayé). 14e à Moutiers, on s'est dit à plus tard, et j'ai vu que j'allais faire une bonne montée, en effet j'ai décoiffé 8 cyclosportifs tous un par un, et fini 6e au 1850. Le 5e ne risquait rien il avait encore 5' et je ne l'ai jamais vu (Richard BERAUD un bon copain).

    Précision : la première de 1988 était annoncée 204 km, partait de Brides et d'après mes additions faisait 4910 m d'élévation.

    En 1989, ils changent départ de Saint Bon, donc plus haut, plus que 198 km et je dirais 4350 m d'élévation. Et nous faisions la montée finale par la D89, Bozel et reprise de la D91 avant Saint Bon pour finir comme en 1988.

    Voilà, autre anecdote en 1990 c'est Yves Bonnamour (futur pro) qui est le plus rapide, et mon dossard a dû lui porter chance, car comme j'étais forfait il a été repris (je ne pense pas vendu, bien que...)

    Maintenant, que je me remets dans le sujet, je me demande si le moniteur ESF n'était pas Serge Jaccod qui officiait à Valmorel, et qui a gardé la 14e place en mettant 10'30'' de plus pour la montée.

    Merci Bernard pour cette réponse éclairée. Tu aurais du mettre ton dossard aux enchères. Je suis certain que tu aurais eu plein de candidats :-)

    Peut-etre que tu as raison. Cette cyclo a eu du mal à trouver sa place dans un calendrier de juillet très chargé.

    Moi-même je ne sait pas expliquer pourquoi je ne l'ai faite qu'une fois alors que j'ai fait plusieurs fois la Marmotte et que le parcours est superbe. Peut-etre qu'en conservant l'Olympe la semaine précédent la Marmotte cela aurait pu servir de préparation (comme lors de ta premiere participation) et donc gonfler la participation.

  • envoyé le 15/01/2018 22:36
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    Bernard, tu parles du coureur avec le maillot ESF que l'on voit en 27:32 (à Queige) ?

    Ma réponse est tardive, veux tu dire que sur ta vidéo, ce maillot apparaît à la 27e minute? Je n'ai pas fait attention, en plus je n'ai pas sa photo sur ma table de nuit. Avec Serge nous avons eu 3 face à face.

    Pour la question de la disparition de l'Olympe. Disons qu'il n'y avait plus la place en juillet. Car fin juin il y a eu les Portes du Soleil, puis l'invention du National, etc........TROP vraiment trop.

  • envoyé le 16/01/2018 08:17

    Bernard oublie ma remarque sur le moniteur ESF car je n'avais pas bien lu ton message. Je comprends maintenant que tu parlais de 1989.

    Néanmoins j'ai ajouté des indexes dans la description de la vidéo pour accéder directement aux différentes phases de la course. Pour exemple, si dans la description tu cliques sur "27:31 Queige" tu vas directement à Queige et au moniteur ESF :-)

    Bonne journée.

  • envoyé le 17/01/2018 20:05
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    Bonsoir, la cyclosportive l'Olympe est évoquée brievement dans le sujet "Les pionniers du cyclosport, que sont ils devenus?" 

    A l'occasion de la publication de la vidéo de la première édition en 1988, cette superbe cyclosportive qui se déroulait sur les routes et sites des Jeux Olympiques d'Albertville méritait un sujet à part entière (plus le fait que le sujet des pionniers du cyclosport compte deja 8 pages).

    1400 participants en 1988 avec un départ de Brides-les-Bains et arrivée à Courchevel 1850 sur un parcours de 204 kms et plus de 4000 m de dénivelé.  5 cols ou montées dont Bisanne (Les Saisies), le col du Pré, le cormet de Roselend (1968) et enfin la montée complète vers Courchevel 1850.

    https://www.youtube.com/watch?v=oYiKXoSnIKQ

     

    C'est l'occasion de se remémorer quelques bons ou moins bons souvenirs et d'échanger sur le sujet. Et peut-être vous reconnaitrez vous sur les 45 minutes que compte la vidéo. 

    Pourquoi a-t'elle disparue après 3 éditions alors que La Marmotte est à la fois plus ancienne et existe encore aujourd'hui ?

    Merci Jean François,

    Magnifique épreuve, je l'ai faite une fois en 90 et j'avais terminé 89 ème.

    Je me souviens on faisait une boucle en Suisse, pour revenir sur le parcours du départ. J'ai toujours une photo souvenir de Maindru.

    On était venu à 3, avec Louis Ponzi et Francis Sauzereau, depuis les Pyrénées, çà commence à dater !

  • envoyé le 17/01/2018 20:14
    Réponse au message de Emile ARBES

    Merci Jean François,

    Magnifique épreuve, je l'ai faite une fois en 90 et j'avais terminé 89 ème.

    Je me souviens on faisait une boucle en Suisse, pour revenir sur le parcours du départ. J'ai toujours une photo souvenir de Maindru.

    On était venu à 3, avec Louis Ponzi et Francis Sauzereau, depuis les Pyrénées, çà commence à dater !

    Emile, attention de ne pas confondre avec les Portes du Soleil smiley surprised

     

    Maindru comme pour l'Ardéchoise ? Il y a de la continuité !

  • envoyé le 17/01/2018 20:48
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    Emile, attention de ne pas confondre avec les Portes du Soleil smiley surprised

     

    Maindru comme pour l'Ardéchoise ? Il y a de la continuité !

    Oups, tu as certainement raison . Sur mes fiches je l'avais baptisée ainsi !

  • envoyé le 17/01/2018 21:02
    Réponse au message de Emile ARBES

    Oups, tu as certainement raison . Sur mes fiches je l'avais baptisée ainsi !

    Je pense car j'ai moi-même fait les Portes du Soleil, peut-être en 1990 comme toi et je me souviens du passage en Suisse. 

  • envoyé le 17/01/2018 23:42

    Jolies souvenirs j'ai participé aux deux éditions, pour moi c'est Gilles DELION futur pro. qui avait gagné une des 2 et Pascal  ROTA l'autre 

  • envoyé le 18/01/2018 14:14

    Qui est le jeune coureur (en 1988 !) en tenue Look/La vie Claire qui s'échappe du groupe de tête en position 20:14 sur la video avant  l'arrivée à Conflans ?  Fourmies dans les jambes ou envie pressante ?

  • envoyé le 18/01/2018 15:20
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    Qui est le jeune coureur (en 1988 !) en tenue Look/La vie Claire qui s'échappe du groupe de tête en position 20:14 sur la video avant  l'arrivée à Conflans ?  Fourmies dans les jambes ou envie pressante ?

    Question à 500.000 euros ? Je dirais que c'est le n° 1305, en remettant la main sur mon diplôme (car je n'ai rien jeté) je vois que j'étais le n° 5. Alors en 1989, Salomon arrivé  2e avait à peu près ce déguisement avec un gros U sur la poitrine.

    On peut aussi avoir des soupçons sur les frères Chignoli etc..., il faudrait un classement avec les N°  de plaques. JF tu veux trop en savoir. Pour ta curiosité sache que Gilles Delion avait fait déjà une apparition en 1987, sur une "jeannie Longo" en Chartreuse, et je puis te dire que je n'ai jamais eu le temps de compter ses dents de pédalier.

    Enfin tu as le mérite de bien nous faire réviser.

  • envoyé le 18/01/2018 15:48
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    Question à 500.000 euros ? Je dirais que c'est le n° 1305, en remettant la main sur mon diplôme (car je n'ai rien jeté) je vois que j'étais le n° 5. Alors en 1989, Salomon arrivé  2e avait à peu près ce déguisement avec un gros U sur la poitrine.

    On peut aussi avoir des soupçons sur les frères Chignoli etc..., il faudrait un classement avec les N°  de plaques. JF tu veux trop en savoir. Pour ta curiosité sache que Gilles Delion avait fait déjà une apparition en 1987, sur une "jeannie Longo" en Chartreuse, et je puis te dire que je n'ai jamais eu le temps de compter ses dents de pédalier.

    Enfin tu as le mérite de bien nous faire réviser.

    Bernard, je suis désolé je n'ai pas les 500.000 euros et c'est d'autant plus dommage que j'ai une autre question du même ordre mais pour un autre coureur dans l'équipe de Pascal Rota (même tenu jaune La Poste mais en plus avec casquette jaune) et que l'on voyait dans beaucoup de cyclosportives de l'époque. Notamment sur l'Olympe 1988.

    C'est le courreur que l'on aperçoit en jaune dans la vignette de la video YouTube et que l'on aperçoit plein cadre en 37:36 (pas le braquet - la position en minutes:secondes dans la vidéo) dans la montée du du col du Pré.

    Avec la faible définition des images, impossible de lire les plaques de cadre à moins de s'appeler madame Soleil !

    Bernard M. ne pouvant pas s'en occuper rapidement, Bernard pourrais-tu scanner les résultats de l'Olympe 1988 si tu as le numéro du Cycle correspondant et l'attacher à velo101 - j'ai vu que l'on peut téléverser des images  - ou alors me l'envoyer si tu préfères que je le fasse moi-même.

    Le sujet étant d'intéret général, je souhaiterai que l'ensemble des résultats soient publiés. Pas seulement les 30 premiers.

    Merci par avance.

     

     

  • envoyé le 19/01/2018 19:52

    Apparemment il n'est pas possible de téléverser des images sur Velo101, en tous cas je n'ai pas trouvé comment faire.

    Comme alternative j'ai décidé d'utiliser une box. Je vais tester si la solution est satisfaisante.

    Si c'est OK et à moins que quelqu'un ait une solution plus simple, on pourra utiliser cette méthode pour mettre à disposition les résultats de la course.

    Voici ma modeste contribution au musée de l'Olympe:  Le dépliant de l'Olympe 1988

    https://www.dropbox.com/s/jx0x1r6oopzh1bi/D%C3%A9pliant%20Olympe%2088%201de3.jpg?dl=0

    https://www.dropbox.com/s/eiam1uppjgnw8ic/D%C3%A9pliant%20Olympe%2088%202de3.jpg?dl=0

    https://www.dropbox.com/s/078ey9pfk6alf52/D%C3%A9pliant%20Olympe%2088%203de3.jpg?dl=0



     

     

     

     

  • envoyé le 19/01/2018 19:56

    Sans doute mieux avec les liens courts:

    Le dépliant de l'Olympe 1988:

    http://bit.ly/2rqzPcI

    http://bit.ly/2DsIGQa

    http://bit.ly/2mW1oGb

  • envoyé le 20/01/2018 18:43

    Voici les résultats de cette Olympe extraits du supplément “Spécial résultats” du Cycle n° 148 daté octobre 88:

    Résultats Femmes toutes catégories et Hommes 18-34 ans:

    http://bit.ly/2DlEpdQ

    Les autres catégories suivront.

    Merci à Bernard P. pour sa contribution.

     

  • envoyé le 20/01/2018 20:38
    Réponse au message de Jean-francois MERMET

    Voici les résultats de cette Olympe extraits du supplément “Spécial résultats” du Cycle n° 148 daté octobre 88:

    Résultats Femmes toutes catégories et Hommes 18-34 ans:

    http://bit.ly/2DlEpdQ

    Les autres catégories suivront.

    Merci à Bernard P. pour sa contribution.

     

    C'est comique la catégorie "Flamme", je n'avais jamais vu çà.

    Une remarque : par rapport aux cyclos françaises actuelles peu de belges et d' hollandais.

    Marc Criel, belge; un des héros des premières Marmotte!

  • envoyé le 21/01/2018 07:50
    Réponse au message de Eric HENNUY

    C'est comique la catégorie "Flamme", je n'avais jamais vu çà.

    Une remarque : par rapport aux cyclos françaises actuelles peu de belges et d' hollandais.

    Marc Criel, belge; un des héros des premières Marmotte!

    Merci Eric, je comprends que tu répondais à ma question sur le cycliste maillot jaune La Poste et casquette jaune.  En faisant quelques recherches sur son nom sur Internet, j'ai vu qu'il se classait devant Pascal Rota dans les premières Marmotte. J'ai aussi (re) découvert un ancien habitué des anciennes cyclosportives: Jean-Pierre Mourier. Rien à voir avec cette Olympe 88.

    L'Alpe d'Huez ayant depuis des décennies (Henny Kuiper) été la montagne des Hollandais, rien de très étonnant. J'ai vu aussi que cela avait fait l'objet d'une discussion au sein de vélo101 (Un Français peut-il gagner la Marmotte ?).


Répondre

Tout afficher / masquer


Retour au forum Route - Cyclosport | Haut de page

Hutchinson juin18
Maurienne Tourisme
KTM juin18