Hulot ... Y'a de l'abus ?

Retour au forum Autres - Billets d'humeur | Bas de page | Tout afficher / masquer


  • envoyé le 08/02/2018 18:04

    Avec l'affaire Wenstein, et les féministes, je disais qu'on risquait d'aller trop loin. N'y est-on pas avec cette nouvelle "affaire".

    On ne connait pas le fond, bien sûr, mais quelque part j'ai le sentiment qu'on est en train de tuer un homme sur des rumeurs.

    C'est un séducteur, parait il. Pourvu que telle gonzesse à qui j'aurais fait une cour assidue, correcte, mais refusée ... me fasse pas le même procès.

    On est chez les fous.

    Question subsidiaire : quel est l'homme qui ne serait pas séducteur et quelle serait la femme qui n'aimerait pas ça ?

  • envoyé le 08/02/2018 18:32
    Réponse au message de Bernard VAILLANT

    Avec l'affaire Wenstein, et les féministes, je disais qu'on risquait d'aller trop loin. N'y est-on pas avec cette nouvelle "affaire".

    On ne connait pas le fond, bien sûr, mais quelque part j'ai le sentiment qu'on est en train de tuer un homme sur des rumeurs.

    C'est un séducteur, parait il. Pourvu que telle gonzesse à qui j'aurais fait une cour assidue, correcte, mais refusée ... me fasse pas le même procès.

    On est chez les fous.

    Question subsidiaire : quel est l'homme qui ne serait pas séducteur et quelle serait la femme qui n'aimerait pas ça ?

    Tu n'as pas la même notoriété que Weinstein et Hulot, tu peux dormir sur tes deux oreilles smiley wink

  • envoyé le 08/02/2018 18:36
    Réponse au message de Thierry GEUMEZ

    Tu n'as pas la même notoriété que Weinstein et Hulot, tu peux dormir sur tes deux oreilles smiley wink

    Donc tu admets qu'il y a de l'abus !

    C'est pas croyable car c'est le jeu normal de la vie. 

  • envoyé le 08/02/2018 18:44

    Depuis une quinzaine d'années, le lent mais tenace lobbying des femmes a fait son effet.

    Je travaille dans une très grande organisation. Depuis 4 ans, la part variable du PDG est indexée sur une proportion de nominations de dirigeantes. Résultats, les mecs ont été balayés à l'occasion de ces nominations.

    Les accusations de harcèlement vont dans le sens du  discrédit des hommes.

  • envoyé le 08/02/2018 18:44
    Réponse au message de Bernard VAILLANT

    Donc tu admets qu'il y a de l'abus !

    C'est pas croyable car c'est le jeu normal de la vie. 

    On ne sait pas ce qui s'est passé Bernard. Les personnes en vue suscitent des jalousies, à tort ou à raison. Dans le cas présent, affaires privées ou politique ?

  • envoyé le 08/02/2018 18:46
    Réponse au message de Frederic CLAIRET

    Depuis une quinzaine d'années, le lent mais tenace lobbying des femmes a fait son effet.

    Je travaille dans une très grande organisation. Depuis 4 ans, la part variable du PDG est indexée sur une proportion de nominations de dirigeantes. Résultats, les mecs ont été balayés à l'occasion de ces nominations.

    Les accusations de harcèlement vont dans le sens du  discrédit des hommes.

    Nous sommes d'accord.

  • envoyé le 08/02/2018 18:48

    Il y a 10 ans, le crime le plus ignoble était la pédophilie. Aujourd'hui ce sont les crimes et délits sexuels.

    "C'est à l'auteur des faits de montrer qu'il n'a pas mal agit" : Jacques Toubon - défenseur des droits. On inverse la charge de la preuve.

    En gros, aujourd'hui, ne pas être seul dans un bureau, un ascenseur, seul avec une femme et surtout au boulot.

     

  • envoyé le 08/02/2018 19:03
    Réponse au message de Frederic CLAIRET

    Il y a 10 ans, le crime le plus ignoble était la pédophilie. Aujourd'hui ce sont les crimes et délits sexuels.

    "C'est à l'auteur des faits de montrer qu'il n'a pas mal agit" : Jacques Toubon - défenseur des droits. On inverse la charge de la preuve.

    En gros, aujourd'hui, ne pas être seul dans un bureau, un ascenseur, seul avec une femme et surtout au boulot.

     

    "C'est à l'auteur des faits de montrer qu'il n'a pas mal agit"

    Je suppose que tu voulais dire "l'auteur présumé" ?

    Quelle est la position de la justice sur les fausses accusations de viols ou de harcèlements ? Parce qu'un démenti officiel a posteriori ne suffit pas à effacer toutes les séquelles chez l'accusé.

  • envoyé le 08/02/2018 19:08
    Réponse au message de Thierry GEUMEZ

    "C'est à l'auteur des faits de montrer qu'il n'a pas mal agit"

    Je suppose que tu voulais dire "l'auteur présumé" ?

    Quelle est la position de la justice sur les fausses accusations de viols ou de harcèlements ? Parce qu'un démenti officiel a posteriori ne suffit pas à effacer toutes les séquelles chez l'accusé.

    Oui présumé;

    Mais on est dans la bienpensance actuelle. Et surtout, une arme puissante de dénigrement.

  • envoyé le 08/02/2018 19:57

    bien sur qu'il y a de l'abus. tout est bon pour faire le buzz dans notre societé de ***, y'a qu'à voir toutes les polemiques via telés, radios, reseaux sociaux, sur tout et n'importe quoi. on traque le mot qui ne serait pas exact à 100 %, ça devient ridicule et risible, et en plus il faudrait s'excuser.

    et pourquoi ce ne sont jamais les hommes qui se disent harcelés sexuellement ?

    nous les vieux du forum, et meme certains d'entre nous, plus jeunes, ON A TOUS ETE FORCEMENT HARCELEUR UN JOUR. car, qui n'a pas, à 16 ou 18 ans et meme plus tard, embeté une fille pour qu'elle nous montre sa culotte, qu'elle nous laisse toucher ses seins, voire son minou ...... et ça, vu les "canons" actuels, c'est du harcelement sexuel. 

  • envoyé le 08/02/2018 20:10

    En plus maintenant, elles mettent des jupes, les fameuses mini-jupes, ce qui aiguise les envies de certains hommes. Elles te tentent et puis elles poussent de hauts cris... Il est vrai qu'il faut aller bien "nippé" au travail, et effectivement ça peut eveiller les sens des hommes. D'ailleurs, n'est ce pas de leur part, le but recherché, et parfois on entend par la suite : "Ils tombent comme des mouches"....

  • envoyé le 08/02/2018 20:16
    Réponse au message de Bernard LUC

    bien sur qu'il y a de l'abus. tout est bon pour faire le buzz dans notre societé de ***, y'a qu'à voir toutes les polemiques via telés, radios, reseaux sociaux, sur tout et n'importe quoi. on traque le mot qui ne serait pas exact à 100 %, ça devient ridicule et risible, et en plus il faudrait s'excuser.

    et pourquoi ce ne sont jamais les hommes qui se disent harcelés sexuellement ?

    nous les vieux du forum, et meme certains d'entre nous, plus jeunes, ON A TOUS ETE FORCEMENT HARCELEUR UN JOUR. car, qui n'a pas, à 16 ou 18 ans et meme plus tard, embeté une fille pour qu'elle nous montre sa culotte, qu'elle nous laisse toucher ses seins, voire son minou ...... et ça, vu les "canons" actuels, c'est du harcelement sexuel. 

    Là t'as pas tout bon. Tes arguments sur la façon dont s'habillent certaines femmes (sauf si tu plaisantes, ce qui n'est pas à exclure) est scandaleux. C'est l'argument des fondamentalistes de toutes les religions.

    Il est légitime de s'habiller sexy.

    Elles sont dans la séduction.

    Ce qui est la base de toute relation.

  • envoyé le 08/02/2018 20:21
    Réponse au message de Bernard VAILLANT

    Là t'as pas tout bon. Tes arguments sur la façon dont s'habillent certaines femmes (sauf si tu plaisantes, ce qui n'est pas à exclure) est scandaleux. C'est l'argument des fondamentalistes de toutes les religions.

    Il est légitime de s'habiller sexy.

    Elles sont dans la séduction.

    Ce qui est la base de toute relation.

    C'est le point de départ des fondamentalistes justement

    Si la femme s'habille sexy c'est qu'elle veut séduire donc qu'elle veut se trouver un autre homme donc pour que ca n'arrive pas on lui refuse ce droit. Ca marche avec l'excision aussi. 

    A la base c'est juste une idée de mec flemmard et en mal de confiance qui recourt à la solution de facilité grâce au pouvoir pour s'éviter d'être à la hauteur tous les jours...

  • envoyé le 08/02/2018 20:24
    Réponse au message de Simon RANO

    C'est le point de départ des fondamentalistes justement

    Si la femme s'habille sexy c'est qu'elle veut séduire donc qu'elle veut se trouver un autre homme donc pour que ca n'arrive pas on lui refuse ce droit. Ca marche avec l'excision aussi. 

    A la base c'est juste une idée de mec flemmard et en mal de confiance qui recourt à la solution de facilité grâce au pouvoir pour s'éviter d'être à la hauteur tous les jours...

    Effectivement. Sans développer c'est ce que j'ai dit à Marcel.

  • envoyé le 08/02/2018 20:25

    Problème délicat. Il y a effectivement des femmes harcelées, violées  mais j'ai l'impression quand même que la machine s'emballe, d'autant que la tendance" est en effet d'inverser la charge de la preuve, et les lobbies se battent pour refuser les enquêtes, les auditions, confrontations, prélèvements comme humiliants. Dans ma carrière passée  d'inspecteur, notamment quand je prenais des affaires de "tout venant",  surtout la nuit, j'ai vraiment vu de tout : des femmes  vraiment violées, battues, des trucs horribles d'autres qui s'étaient disputé avec leur mari, ou le petit copain, ou qui regrettaient une relation sexuelle consentie. Le pompon dans tout ça, qui me reste en mémoire malgré ce qui est noyé dans un foule de faits divers, c'est une nana qui ne voulant pas payer son taxi a accusé le chauffeur de viol. Garde à vue et tout. Quand il a été fallu  l'envoyer aux urgences médico-judiciaires, pour prélèvements, saisie des effets personnels, bref la procédure normale, ça a commencé à tourner au vinaigre, l'affaire s'est dégonflée.

    Quand je vois sur la liste de discussion des Verts, dont je reçois par erreur des mails depuis longtemps, les propositions de ces bobos-libertaires  pour harcèlement de rue, j'ai froid dans le dos. Ils veulent des peines portées à 5 ans de prison et des amendes colossales. En gros , la même échelle de peines que  pour vol aggravé par des violences ou  trafic de stupéfiants. A chacun de juger... Non que je défende les gros lourdingues, mais qu'on mette dans la balance le préjudice individuel et social.

  • envoyé le 08/02/2018 20:27

    L'histoire Hulot, j'ai du mal a y croire !!!

  • envoyé le 08/02/2018 20:33
    Réponse au message de Bernard VAILLANT

    Avec l'affaire Wenstein, et les féministes, je disais qu'on risquait d'aller trop loin. N'y est-on pas avec cette nouvelle "affaire".

    On ne connait pas le fond, bien sûr, mais quelque part j'ai le sentiment qu'on est en train de tuer un homme sur des rumeurs.

    C'est un séducteur, parait il. Pourvu que telle gonzesse à qui j'aurais fait une cour assidue, correcte, mais refusée ... me fasse pas le même procès.

    On est chez les fous.

    Question subsidiaire : quel est l'homme qui ne serait pas séducteur et quelle serait la femme qui n'aimerait pas ça ?

    Il n'y a pas d'abus.

    Il y a de la diffamation de la part d'un torchon qui se prend pour du journalisme et dont je ne voudrais même pas dans mes WC pour me torcher le cul un jour de gastro

    Une accusation classée sans suite avec "autorité de la la chose jugée"

    une autre "accusatrice" qui dément l'accusation que le torchon lui prête.

    Je ne sais pas si Hulot compte porter plainte pour diffamation, mais si c'est le cas, le journal serait mal barré.

    On est plus, dans la forme, de l'affaire Dreyfuss

  • envoyé le 08/02/2018 20:34
    Réponse au message de Bernard VAILLANT

    Effectivement. Sans développer c'est ce que j'ai dit à Marcel.

    Au temps pour moi je pensais que passé le premier paragraphe c'était ton avis sur les raisons de s'habiller sexy pour une femme, de leur prêter un intention séductrices systématique.

     

  • envoyé le 08/02/2018 20:42
    Réponse au message de Georges IGOR

    Il n'y a pas d'abus.

    Il y a de la diffamation de la part d'un torchon qui se prend pour du journalisme et dont je ne voudrais même pas dans mes WC pour me torcher le cul un jour de gastro

    Une accusation classée sans suite avec "autorité de la la chose jugée"

    une autre "accusatrice" qui dément l'accusation que le torchon lui prête.

    Je ne sais pas si Hulot compte porter plainte pour diffamation, mais si c'est le cas, le journal serait mal barré.

    On est plus, dans la forme, de l'affaire Dreyfuss

    Faut pas prendre non plus les journalistes pour des imbéciles. Ça va faire feuilleton, comme avec le Canard.

    Ils ont forcément des biscuits qu'ils vont sortir au compte-goutte.

  • envoyé le 08/02/2018 21:09
    Réponse au message de Bernard VAILLANT

    Faut pas prendre non plus les journalistes pour des imbéciles. Ça va faire feuilleton, comme avec le Canard.

    Ils ont forcément des biscuits qu'ils vont sortir au compte-goutte.

    Sauf que le Canard aurait recoupé les sources. Et en l'occurrence n'aurait pas sorti cette "affaire" avec ces arguments et éléments aussi foireux.

    Question de crédibilité. Et je ne suis pas un fan du Canard

  • envoyé le 08/02/2018 22:13
    Réponse au message de Christophe LE PHAR

    Problème délicat. Il y a effectivement des femmes harcelées, violées  mais j'ai l'impression quand même que la machine s'emballe, d'autant que la tendance" est en effet d'inverser la charge de la preuve, et les lobbies se battent pour refuser les enquêtes, les auditions, confrontations, prélèvements comme humiliants. Dans ma carrière passée  d'inspecteur, notamment quand je prenais des affaires de "tout venant",  surtout la nuit, j'ai vraiment vu de tout : des femmes  vraiment violées, battues, des trucs horribles d'autres qui s'étaient disputé avec leur mari, ou le petit copain, ou qui regrettaient une relation sexuelle consentie. Le pompon dans tout ça, qui me reste en mémoire malgré ce qui est noyé dans un foule de faits divers, c'est une nana qui ne voulant pas payer son taxi a accusé le chauffeur de viol. Garde à vue et tout. Quand il a été fallu  l'envoyer aux urgences médico-judiciaires, pour prélèvements, saisie des effets personnels, bref la procédure normale, ça a commencé à tourner au vinaigre, l'affaire s'est dégonflée.

    Quand je vois sur la liste de discussion des Verts, dont je reçois par erreur des mails depuis longtemps, les propositions de ces bobos-libertaires  pour harcèlement de rue, j'ai froid dans le dos. Ils veulent des peines portées à 5 ans de prison et des amendes colossales. En gros , la même échelle de peines que  pour vol aggravé par des violences ou  trafic de stupéfiants. A chacun de juger... Non que je défende les gros lourdingues, mais qu'on mette dans la balance le préjudice individuel et social.

    C'est flippant ce que tu racontes. N'importe qui peut se faire défoncer sur bases de sornettes ... J'ai vu l'interview de Hulot. À la base, je n'apprécie pas ce mec pour diverses raisons. Mais la, on le voit vraiment touché par des conneries qu'on balance sur son compte.
  • envoyé le 08/02/2018 23:38
    Réponse au message de Marcel FERRAN

    En plus maintenant, elles mettent des jupes, les fameuses mini-jupes, ce qui aiguise les envies de certains hommes. Elles te tentent et puis elles poussent de hauts cris... Il est vrai qu'il faut aller bien "nippé" au travail, et effectivement ça peut eveiller les sens des hommes. D'ailleurs, n'est ce pas de leur part, le but recherché, et parfois on entend par la suite : "Ils tombent comme des mouches"....

    heu, marcel, les mini jupes sont devenues rares, leur age d'or, c'etait il y a 40 ans ! maintenant c'est plutot du camouflage !

  • envoyé le 09/02/2018 08:29

    Notre société s'américanise. Comme là-bas il va falloir se méfier quand on se trouvera seul avec une femme, il risque d'être difficile d'être en conflit professionnel avec une collaboratrice, pire, il risque d'être difficile de refuser les avances dune femme ayant des vues sur vous mais non réciproques.

    Pire encore, et je vais illustrer par un exemple, ça ne date pas d'aujourd'hui, ça touche à la pédophilie (évidemment crime absolu et, désolé, si non d'un viol pire qu'un harcèlement) :

    En 1976 j'avais une première prise de responsabilité, petit "chef" qui a tous les emmerdes et pas encore la paye. J'étais excédé par une jeune femme (pas très belle mon objectif était une autre, craquante, jeune mère de famille). La laide voyait le jeu, qui fût gagnant, vivait mal la situation, n'avait qu'une façon d'être : tordue, perverse.

    Sans arrêt absente, c'était terrible. Le secteur était que des garanties devaient être payées même non conformes si un délai réglementaire n'était pas respecté. Ça pouvait coûter des millions ... et c'est ma pomme qui en aurait été le responsable.

    Cette pas belle, absente et invirable, vraiment perverse, a fini par inventer un truc qui s'est révélé faux. En conflit aussi avec son mari, voulant divorcer, elle a inventé des atteintes sexuelles contre ses enfants par son mari.

    Inventé, puisque sur le plan de la justice il a été lavé de ces soupçons.

    C'est terrible et comme les tordues ( et les tordus) existent ... le monde devient très dangereux !

  • envoyé le 09/02/2018 09:01

    Et les petites nanas, d'une quizaine d'années, qui s'habillent à ras de la chenèque, c'est pas un appel au viol ça ?

    Peut être de Hulot, n'a pas résisté ? LOL

  • envoyé le 09/02/2018 09:16
    Réponse au message de Jean-marie NICOL

    Et les petites nanas, d'une quizaine d'années, qui s'habillent à ras de la chenèque, c'est pas un appel au viol ça ?

    Peut être de Hulot, n'a pas résisté ? LOL

    Non tu ne peux pas dire ça. Ce sont des arguments de violeurs. Une fille a le droit d'être sexy sans être importunée. Elle a le droit de séduire, même d'exciter, et de choisir ses amants.

    Tout est concurrence dans la vie.

    Même le sexe.


Répondre

Tout afficher / masquer


Retour au forum Autres - Billets d'humeur | Haut de page

KTM juin18
Maurienne Tourisme
Hutchinson juin18