La Louison Bobet le retour

Retour au forum Route - Cyclosport | Bas de page | Tout afficher / masquer


  • envoyé le 20/10/2017 17:07

    Jean Louis Bourdeau (lire Golazo) annonce une nouvelle cyclo "Super Granfondo" le 23 juin 2018 avec départ de Valloire, Galibier, Izoard et arrivée en haut du Galibier.

    Çà rappellera des souvenirs aux anciens de la L Bobet et Valloire-Galibiersmiley smile

  • envoyé le 20/10/2017 17:10
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Jean Louis Bourdeau (lire Golazo) annonce une nouvelle cyclo "Super Granfondo" le 23 juin 2018 avec départ de Valloire, Galibier, Izoard et arrivée en haut du Galibier.

    Çà rappellera des souvenirs aux anciens de la L Bobet et Valloire-Galibiersmiley smile

    Donc si je lis bien Galibier des deux côtés et arrivée au sommet ? Ça claque smiley smile

  • envoyé le 20/10/2017 17:17
    Réponse au message de Jo GARO

    Donc si je lis bien Galibier des deux côtés et arrivée au sommet ? Ça claque smiley smile

    Exact. Pas de descente chrono sur Valloire. C'est néanmoins moins dur que la Marmotte, un peu plus de 4000mD+.

  • envoyé le 20/10/2017 17:20
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Exact. Pas de descente chrono sur Valloire. C'est néanmoins moins dur que la Marmotte, un peu plus de 4000mD+.

    Sur quelle distance ? 

  • envoyé le 20/10/2017 17:34
    Réponse au message de Jo GARO

    Sur quelle distance ? 

    170 km qu'ils annoncent, La Louison Bobet ou Valloire-Galibier c'était 192 pitons. Valloire-Galibier c'est 18 km manque donc 4 kmsmiley undecided.

  • envoyé le 20/10/2017 18:17
    Réponse au message de Eric HENNUY

    170 km qu'ils annoncent, La Louison Bobet ou Valloire-Galibier c'était 192 pitons. Valloire-Galibier c'est 18 km manque donc 4 kmsmiley undecided.

    Peut-être font-ils passer le parcours par le tunnel du Galibier ? smiley mr-green

  • envoyé le 21/10/2017 15:13

    Je l'avais faite à plusieurs reprises. Un cyclo assez dure avec départ de Valloire au pied du Galibier, puis Lautaret (descente), Briançon, Guillestre, Izoard, Briançon, Lautaret, Galibier et arrivée à Valloire.

    J'en garderai un très bon souvenir.

  • envoyé le 21/10/2017 15:15
    Réponse au message de Emile ARBES

    Je l'avais faite à plusieurs reprises. Un cyclo assez dure avec départ de Valloire au pied du Galibier, puis Lautaret (descente), Briançon, Guillestre, Izoard, Briançon, Lautaret, Galibier et arrivée à Valloire.

    J'en garderai un très bon souvenir.

    Finalement ils auraient pu faire le départ depuis St Michel de Maurienne.

  • envoyé le 21/10/2017 15:23
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Jean Louis Bourdeau (lire Golazo) annonce une nouvelle cyclo "Super Granfondo" le 23 juin 2018 avec départ de Valloire, Galibier, Izoard et arrivée en haut du Galibier.

    Çà rappellera des souvenirs aux anciens de la L Bobet et Valloire-Galibiersmiley smile

    Ça ne tombe pas sur les mêmes dates de La Serre Chevalier qui emprunte aussi le Galibier et l'Izoard le même week-end ? 

  • envoyé le 21/10/2017 17:28
    Réponse au message de Eric HENNUY

    Jean Louis Bourdeau (lire Golazo) annonce une nouvelle cyclo "Super Granfondo" le 23 juin 2018 avec départ de Valloire, Galibier, Izoard et arrivée en haut du Galibier.

    Çà rappellera des souvenirs aux anciens de la L Bobet et Valloire-Galibiersmiley smile

    Eh oui, elle s'est aussi appelée la Galibier. Il y a eu selon les années des parcours un peu différents dans la traversée de Briançon à l'aller. 

    Il fallait absolument arriver bien placé au sommet du Galibier, 17 ou 18 km après le départ, parce qu'ensuite les positions étaient pratiquement fixée jusqu'à Guillestre, mais avec des écarts qui se creusaient.

    9 chances sur 10 d'avoir vent contraire sur le Lautaret au retour, donc obligation d'être dans un bon groupe au retour de l'izoard.

    PS : on peut retrouver certains des vieux résultats sur le site de Sportcommunication en cherchant sous La Vaujany avant que celle-ci n'existe. (Elle avant été lancée après qu'en 1995 la mairie de l'Alpe d'Huez ait accueilli l'EdT la veille de la date prévue pour la Marmotte. Du coup, en 1995, la Marmotte s'était terminée à Vaujany et l'année suivant il y avait la Vaujany 6 jours avant la Marmotte). Il y a pas mal d'erreurs sur ces vieux résultats dans les catégories d'âge.

  • envoyé le 21/10/2017 17:48
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    Eh oui, elle s'est aussi appelée la Galibier. Il y a eu selon les années des parcours un peu différents dans la traversée de Briançon à l'aller. 

    Il fallait absolument arriver bien placé au sommet du Galibier, 17 ou 18 km après le départ, parce qu'ensuite les positions étaient pratiquement fixée jusqu'à Guillestre, mais avec des écarts qui se creusaient.

    9 chances sur 10 d'avoir vent contraire sur le Lautaret au retour, donc obligation d'être dans un bon groupe au retour de l'izoard.

    PS : on peut retrouver certains des vieux résultats sur le site de Sportcommunication en cherchant sous La Vaujany avant que celle-ci n'existe. (Elle avant été lancée après qu'en 1995 la mairie de l'Alpe d'Huez ait accueilli l'EdT la veille de la date prévue pour la Marmotte. Du coup, en 1995, la Marmotte s'était terminée à Vaujany et l'année suivant il y avait la Vaujany 6 jours avant la Marmotte). Il y a pas mal d'erreurs sur ces vieux résultats dans les catégories d'âge.

    Oui d'excellents souvenirs même avec de la neige fondue dans la descente du Galibier sur Valloire au retour. Le Galibier au saut du lit.....ça n'était pas évident!! Faites plusieurs fois soit Louison Bobet soit la GALIBIER. Parcours difficile et un interminable Lautaret au retour avec souvent vent contraire.

  • envoyé le 21/10/2017 20:37

    Salut tout le monde , la Louison Bobet, je l'ai faite en 1990 et 1991 , j'avais 23 et 24 ans , la 1ère fois nous étions 4500 et l'année pas loin de 6000 .la 1ère fois je fais 450 en 8 h 30 à 2 h du 1er Päscal Rota et après une année de compét je fait 211 en 7 h 45 .le départ était de Valloire  , Galibier , Briançon , Guillestre , Izoard , Briançon , Galibier , Valloire pour 192 kms . Du sommet du Galibier à Valloire il ya 18 km de descente donc 192 - 18 ça fait 174 kmLa seconde année ma seule fois où j'ai aperçu Rota c'était quand il passait au sommet du Galigier à l'aller et moi je me trouvé à 3 vorages de lui et c'est la dernière fois, que je n el'ai vu . Cela reste des bons souvenirs . La 1ère année 52x42 et 12x24et ensuite 52x39 et 12x23 . En personnalité il y avait Marc Toesca et Jean Bobet  .

  • envoyé le 21/10/2017 21:03

    Un départ de Valloire avec le Galibier au réveil, ça doit calmer pas mal de monde.

  • envoyé le 21/10/2017 23:17

    Détrompe toi , bien au contraire , car le fait d'attaquer d'entrée par un col , fait qu'en fin de compte tu as la capacité de tes jambes et donc tu l'avales plus facilement alors que si tu dois te taper, un col en fin de cyclo , là tu dégustes plus , tout simplement parce que tu as laissé des plumes tout au long de la course et tu es donc moins serein quand à ta montée .  c'est pour ça qu'il faut savoir en garder sous la pédale mais bon je ne vais pas t'apprendre les ficelles du métier , c'est juste que je l'ai faite 2 fois . A plus .smiley cool

  • envoyé le 22/10/2017 17:05
    Réponse au message de Jean-Claude ARENS

    Oui d'excellents souvenirs même avec de la neige fondue dans la descente du Galibier sur Valloire au retour. Le Galibier au saut du lit.....ça n'était pas évident!! Faites plusieurs fois soit Louison Bobet soit la GALIBIER. Parcours difficile et un interminable Lautaret au retour avec souvent vent contraire.

    La L.B. me convenait moins que la Marmotte, j'avais de meilleurs résultats dans cette dernière.

    Mais en 1990, je n'en croyais pas mes yeux quand au retour, après le Lautaret, j'ai rattrapé puis largué des mecs théoriquement plus forts que moi, dont Gilbert Rouiller *(!!!), formant un groupe de 4. Ils m'ont rattrapé juste avant la ligne et devancé, mais je garde ce souvenir incroyable pour moi d'avoir pu les larguer sur le Galibier retour.

    Bernard Moreau, l'un des vrais, ils sont plusieurs, avait bien marché aussi ce jour-là.

    C'était l'une des 2 fois où je suis passé sous les 7h. Bernard Piguet normalement terminait 10 ou 15' plus vite. 

    * Aucune idée pourquoi il ne figure pas ds le classement.

  • envoyé le 24/10/2017 13:32
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    La L.B. me convenait moins que la Marmotte, j'avais de meilleurs résultats dans cette dernière.

    Mais en 1990, je n'en croyais pas mes yeux quand au retour, après le Lautaret, j'ai rattrapé puis largué des mecs théoriquement plus forts que moi, dont Gilbert Rouiller *(!!!), formant un groupe de 4. Ils m'ont rattrapé juste avant la ligne et devancé, mais je garde ce souvenir incroyable pour moi d'avoir pu les larguer sur le Galibier retour.

    Bernard Moreau, l'un des vrais, ils sont plusieurs, avait bien marché aussi ce jour-là.

    C'était l'une des 2 fois où je suis passé sous les 7h. Bernard Piguet normalement terminait 10 ou 15' plus vite. 

    * Aucune idée pourquoi il ne figure pas ds le classement.

    Moi je l'ai faite uniquement en 99; de souvenir elle est quand même moins dure que la Marmotte.

    Passer le sommet du Galibier aux petites heures dans la fraîcheur est vraiment spécial. Mon Copain D Dendal partait, parait-il, enfilait un sac poubelle sur le dos dès le départ pour ne pas cailler dans la descentesmiley mr-green.

     

  • envoyé le 24/10/2017 13:34
    Réponse au message de Jo GARO

    Ça ne tombe pas sur les mêmes dates de La Serre Chevalier qui emprunte aussi le Galibier et l'Izoard le même week-end ? 

    LA Serre Che Granfondo en principe c'est fin juin ou début Juillet, vraisemblablement le 30 juin 2018 car une semaine après c'est sa majesté la Marmotte!

  • envoyé le 24/10/2017 22:20
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    La L.B. me convenait moins que la Marmotte, j'avais de meilleurs résultats dans cette dernière.

    Mais en 1990, je n'en croyais pas mes yeux quand au retour, après le Lautaret, j'ai rattrapé puis largué des mecs théoriquement plus forts que moi, dont Gilbert Rouiller *(!!!), formant un groupe de 4. Ils m'ont rattrapé juste avant la ligne et devancé, mais je garde ce souvenir incroyable pour moi d'avoir pu les larguer sur le Galibier retour.

    Bernard Moreau, l'un des vrais, ils sont plusieurs, avait bien marché aussi ce jour-là.

    C'était l'une des 2 fois où je suis passé sous les 7h. Bernard Piguet normalement terminait 10 ou 15' plus vite. 

    * Aucune idée pourquoi il ne figure pas ds le classement.

    Tu m'a tracassé avec ces souvenirs. Mais je retrouve bien G.Ro 30'' devant toi, dans son entourage il y aurait Popovics, Leyval, il y avait 23 temps sous 7 heures et tu serais 20e.

    La source :les éditions spéciales résultats du CYCLE.

    Personnellement j'appréciais bien cette L.B avec ses 40 kms au dessus du niveau 2000 m, l'accueil de Valloire excellent.

    J'ai du en aligner 6.

  • envoyé le 25/10/2017 07:12
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    La L.B. me convenait moins que la Marmotte, j'avais de meilleurs résultats dans cette dernière.

    Mais en 1990, je n'en croyais pas mes yeux quand au retour, après le Lautaret, j'ai rattrapé puis largué des mecs théoriquement plus forts que moi, dont Gilbert Rouiller *(!!!), formant un groupe de 4. Ils m'ont rattrapé juste avant la ligne et devancé, mais je garde ce souvenir incroyable pour moi d'avoir pu les larguer sur le Galibier retour.

    Bernard Moreau, l'un des vrais, ils sont plusieurs, avait bien marché aussi ce jour-là.

    C'était l'une des 2 fois où je suis passé sous les 7h. Bernard Piguet normalement terminait 10 ou 15' plus vite. 

    * Aucune idée pourquoi il ne figure pas ds le classement.

    dont Gilbert Rouiller * Aucune idée pourquoi il ne figure pas ds le classement.

     

    ???? Vraiment ? comme son copain Suisse dont je ne me souvient plus du nom .

    Les deux Suisses qui faisaient tomber la banque chaque fois .

  • envoyé le 25/10/2017 13:07

    luthi

  • envoyé le 25/10/2017 22:15

    OUI c'est bien cela Georges LUTHI qui étaient tous 2 de la première en 1985. En fait des habitués car en 1986 c'est Georges qui fait 1. Et en 1988 j'ai eu la chance de le décoiffer dans les 2/3 derniers km du Galibier. Et quand on est un peu en travers, l'ambition s'estompe et on relâche, et c'est plus de 3' que je lui met à l'arrivée, pourtant je n'ai coupé aucun virage, ma descente sur Valloire était toujours de 21'. En parlant de descente c'était un régal de descendre derrière lui, on voyait l'homme de métier.

    Et cette année voilà que je le découvre dans les classements des "Cimes", 77e et si mes comptes sont bons il aurait 62 ans. A noter qu'il était là pour le plaisir, d'ailleurs l'esprit CS avait cours dans cette période.

  • envoyé le 26/10/2017 01:30
    Réponse au message de Bernard PIGUET

    OUI c'est bien cela Georges LUTHI qui étaient tous 2 de la première en 1985. En fait des habitués car en 1986 c'est Georges qui fait 1. Et en 1988 j'ai eu la chance de le décoiffer dans les 2/3 derniers km du Galibier. Et quand on est un peu en travers, l'ambition s'estompe et on relâche, et c'est plus de 3' que je lui met à l'arrivée, pourtant je n'ai coupé aucun virage, ma descente sur Valloire était toujours de 21'. En parlant de descente c'était un régal de descendre derrière lui, on voyait l'homme de métier.

    Et cette année voilà que je le découvre dans les classements des "Cimes", 77e et si mes comptes sont bons il aurait 62 ans. A noter qu'il était là pour le plaisir, d'ailleurs l'esprit CS avait cours dans cette période.

    Je pense qu'Isaac fait allusion non pas à Luthi mais à Yvan E. (Je n'en suis pas certain)

    L'amitié cycliste des 2 ayant pris fin quand le pompier genevois s'était fait pincer par la patrouille, intolérable pour Yvan.

    Je remarque que Rouiller ne figure pas non plus ds le classement de SportComm pour la L.B. 1985. (appelée Vaujany).

    Je me demande s'ils l'ont rayé partout.

    Pénible souvenir que cette L.B.1985. Je toussais comme un tubard et j'avais dû me réfugier dans une voiture jusqu'à la dernière minute, mais ayant été absent à la Marmotte, je ne pouvais m'abstenir.

  • envoyé le 26/10/2017 07:16
    Réponse au message de Bernard MOREAU

    Je pense qu'Isaac fait allusion non pas à Luthi mais à Yvan E. (Je n'en suis pas certain)

    L'amitié cycliste des 2 ayant pris fin quand le pompier genevois s'était fait pincer par la patrouille, intolérable pour Yvan.

    Je remarque que Rouiller ne figure pas non plus ds le classement de SportComm pour la L.B. 1985. (appelée Vaujany).

    Je me demande s'ils l'ont rayé partout.

    Pénible souvenir que cette L.B.1985. Je toussais comme un tubard et j'avais dû me réfugier dans une voiture jusqu'à la dernière minute, mais ayant été absent à la Marmotte, je ne pouvais m'abstenir.

    Ce n'est ni Luthi ni Yvan E. (je ne vois qui est-ce d'ailleurs ) c'était un toubib qui était souvent avec Rouiller et qui avait plus de 60 ans à l'époque .

    Mais bon , on ne fera pas la liste car apparemment il y a du monde .smiley mr-green

  • envoyé le 26/10/2017 12:18
    Réponse au message de Isaac STENE

    Ce n'est ni Luthi ni Yvan E. (je ne vois qui est-ce d'ailleurs ) c'était un toubib qui était souvent avec Rouiller et qui avait plus de 60 ans à l'époque .

    Mais bon , on ne fera pas la liste car apparemment il y a du monde .smiley mr-green

    Isaac et à tous les autres intéressés,

    Comme cela dans la foulée je pourrais te dire J. Paul MERMOUD. Car ils sont venus en 1997 faire un C.A.C, et dans un soucis d'accueil nous avions fait table commune, et bon vivant il nous avait noté pas mal d'anecdotes. Toubib je ne le dirais pas, il habitait Vevey.

    Mais sur cette période bien des Helvètes fréquentaient les CS, il y avait aussi de bonnes pointures. Là à froid je ne pourrais dire qu'un nom : Cherpillod. C'est vrai que Gilbert m'avait toujours étonné, il est aussi venu dominer un Lyon-Mt Blanc, et malgré nos 6 ans d'écart, il progressait encore quand nous on notait des petits déclins.

    Ah l'historique.....

  • envoyé le 26/10/2017 13:49
    Réponse au message de Isaac STENE

    Ce n'est ni Luthi ni Yvan E. (je ne vois qui est-ce d'ailleurs ) c'était un toubib qui était souvent avec Rouiller et qui avait plus de 60 ans à l'époque .

    Mais bon , on ne fera pas la liste car apparemment il y a du monde .smiley mr-green

    Tu veux parler d'Eric Harder, auteur de qq exploits ds le limousin. Sa vraie profession n'était pas toubib mais dentiste je crois bien, je réfléchis et confirme ou infirme.


Répondre

Tout afficher / masquer


Retour au forum Route - Cyclosport | Haut de page

KTM juin18
Hutchinson juin18
Maurienne Tourisme