Tirenno vs Paris - Nice

Retour au forum Route - Général | Bas de page | Tout afficher / masquer


  • envoyé le 01/03/2018 18:37
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    Il me semble également que cette course est plus appréciée des grosses cotes du peloton. Pourquoi ? Parcours ? Gains ? Prestige ? Déroule de course plus ouvert ? ... j'ai du mal à comprendre

    Je crois que l'avantage de Tirreno et qui attire les plus grosses pointures du printemps, c'est la longueur des étapes, qui sert de bon tremplin pour Milan - San Remo, en plus du dénivelé je crois plus prononcé, et peut-être la réputation d'un meilleur climat. L'ensemble est plus à la pointe pour mieux se préparer à une épreuve de près de 300 kilomètres qui se termine par des bosses. 

  • envoyé le 01/03/2018 18:46
    Réponse au message de Jo GARO

    Je crois que l'avantage de Tirreno et qui attire les plus grosses pointures du printemps, c'est la longueur des étapes, qui sert de bon tremplin pour Milan - San Remo, en plus du dénivelé je crois plus prononcé, et peut-être la réputation d'un meilleur climat. L'ensemble est plus à la pointe pour mieux se préparer à une épreuve de près de 300 kilomètres qui se termine par des bosses. 

    Pas faux. Il me semble que le parcours de Paris Nice présente de MOins en MOins de dénivelé. En gros, il y a une étape de moyenne montagne le samedi .
  • envoyé le 01/03/2018 18:47
    Réponse au message de Guillaume LEROYER

    Je ne pense pas qu'on puisse parler de bonne ou de mauvaise réponse, il peut y avoir des avis différents sur la question

    Maintenant, si ces deux courses conservent leurs dates, ce n'est sans doute pas un hasard smiley wink

    Sinon, je suis surpris, tu n'as pas corrigé la faute d'orthographe du titre

    " ...Sinon, je suis surpris, tu n'as pas corrigé la faute d'orthographe du titre"

    Ce serait un boulot à plein temps de relever toutes les fautes de ce genre, je ne relève que celles qui me font marrer ou qui me scandalisent. 

  • envoyé le 01/03/2018 21:51
    Réponse au message de Jean DULOUT

    "La course au soleil" tu peux aussi l'avoir en octobre,il y en a surement plus qu'en mars d'ailleurs smiley wink

    Je ne sais pas si ces deux courses se sont toujours chevauchées,par contre je sais que Paris-Nice avait failli disparaitre en 2002 sous la direction de Fignon.Est-ce à cause de cette concurrence ou pour d'autres raisons,mystère!

    Après,des courses cyclistes qui disparaissent,il y a plein: le Midi Libre par exemple.

    Donc rien n'est jamais acquis et pour ma part,je trouve dommage que les organisateurs,l'UCI,les sponsors n'arrivent pas à trouver une solution pour éviter cette anomalie.Si ça se trouve c'est une question qui ne se pose même pas.

     

     

     

    on l'appelle "la course au soleil" non pas parce que l'on va sud et qu'il fait beau à cette saison, mais comme elle est programmé à la fin de l'hiver cela correspond au renouveau de l'année et le retour de beaux jour. Cela se veut poétique.

    Même si à l'automne statistiquement il y aurait plus de soleil, ce nom se verrait moins approprié à mon sens.

    Il serait de conservé un minimum l'esprit de Marcel Blondin, grand journaliste du cyclisme, mais aussi passionné, poète et qui relatait avec verve les courses

    Comme notre regretté Michel de V101smiley cry

  • envoyé le 01/03/2018 22:28

    Bonsoir,

    Il faut dire que es deux dernières années Paris-Nice n'a pas été gâtée par la météo : froid polaire en 2016, avec neige, une étape interrompue et une autre annulée. Boonen s'était publiquement exprimé sur le fait que ce n'était pas raisonnable de courir dans ces conditions là. En 2017, pluie diluvienne les 2 premiers jours, avec un vent à décorner les boeufs... Bref, PN n'avait rien d'une "course au soleil".

     

  • envoyé le 01/03/2018 22:48
    Réponse au message de Brice SERAPHIN

    ah les provinciaux et le fantasme d'un Paris pluvieux...

    C'est pas chez nous que ya chaque année des intempérie style vaison la romaine...

    Idem pour le vennnnt

    Même si c'est vrai que cette année la seine est bien montée et que depuis mi novembre on galère pour trouver un crneau non pluvieux ou glacial

     

    ps: pour recentrer, quelqu'un a un lien pour le parcours DETAILLE de la 1ère étape de paris Nice Chatou-meudon ?

    "ps: pour recentrer, quelqu'un a un lien pour le parcours DETAILLE de la 1ère étape de paris Nice Chatou-meudon ?"

     

    Les parcours détaillés sont enfin sortis sur le site de la course

    http://www.paris-nice.fr/fr/etape-1

    C'est quand même sur les courses françaises, même d'importance comme celle-là, qu'il faut attendre le plus longtemps pour avoir toutes les infos smiley embarassed

     

  • envoyé le 01/03/2018 23:34

    Je sais pas ce qu'ils appellent la cote de meridon, pour moi c'est celle qui arrive a la forêt domaniale de meridon et en haut long bout droit pour aller sur le haut de ce que j'appeej'appellela côte de Boulay les trous. 

    Et cette cote de meridon doit faire 700 m mais bien plus pentu que 5,2% de moyenne.

    Pareil pour celle des gardes, ça doit être le trajet du Paris Versailles, le moins pentu donc.

     

  • envoyé le 02/03/2018 01:27
    Réponse au message de Jean DULOUT

    Je ne comprendrais jamais pourquoi ces deux courses importantes et aussi intéressantes l'une que l'autre, se déroulent quasiment en même temps.C'est aberrant !!!

    Je suppose que c'est l'UCI qui établi le calendrier,n'y aurait-il pas possibilité de les espacer durant le mois de mars?

     

     

    "Je ne comprendrais jamais pourquoi ces deux courses importantes et aussi intéressantes l'une que l'autre, se déroulent quasiment en même temps.C'est aberrant !!!"

    PN a été créée en 1933, la première étape "faisait" 312 km accomplis en 8h 48mn et des brouettes, moyenne supérieure à 35 km/h, les types n'étaient pas des jambons.

    TA a été créée bien plus tard, en 1966. Les Italiens, friands de vélo et disposant de nombreuses équipes de marque, souhaitaient avoir leur propre corsa de début de saison et l'UCI n'avait pas de raison sérieuse de s'opposer à l'apparition d'une nouvelle épreuve - cela vaut mieux qu'une disparition et témoigne d'une "bonne santé".

    Depuis, les deux épreuves ont fait leurs chemins respectifs, il y a bien "de la place pour deux", elles se chevauchent sur 3-4 jours et cela ne semble nuire à personne ...

    Je ne comprends pas l'emploi du terme "aberrant", Dulout, il est à l'évidence excessif. N'oublie pas que le terme "jamais" doit être utilisé avec mesure et discernement : quelle grand'mère n'a pas professé : "ne jamais dire "jamais" " ? A méditer, toujours, of course ...

  • envoyé le 02/03/2018 10:17
    Réponse au message de Georges MAILLET

    "Je ne comprendrais jamais pourquoi ces deux courses importantes et aussi intéressantes l'une que l'autre, se déroulent quasiment en même temps.C'est aberrant !!!"

    PN a été créée en 1933, la première étape "faisait" 312 km accomplis en 8h 48mn et des brouettes, moyenne supérieure à 35 km/h, les types n'étaient pas des jambons.

    TA a été créée bien plus tard, en 1966. Les Italiens, friands de vélo et disposant de nombreuses équipes de marque, souhaitaient avoir leur propre corsa de début de saison et l'UCI n'avait pas de raison sérieuse de s'opposer à l'apparition d'une nouvelle épreuve - cela vaut mieux qu'une disparition et témoigne d'une "bonne santé".

    Depuis, les deux épreuves ont fait leurs chemins respectifs, il y a bien "de la place pour deux", elles se chevauchent sur 3-4 jours et cela ne semble nuire à personne ...

    Je ne comprends pas l'emploi du terme "aberrant", Dulout, il est à l'évidence excessif. N'oublie pas que le terme "jamais" doit être utilisé avec mesure et discernement : quelle grand'mère n'a pas professé : "ne jamais dire "jamais" " ? A méditer, toujours, of course ...

    Qu'est-ce qui se passe Georges ? 

    T'as fini le peyotl?

  • envoyé le 02/03/2018 10:21
    Réponse au message de Georges MAILLET

    "Je ne comprendrais jamais pourquoi ces deux courses importantes et aussi intéressantes l'une que l'autre, se déroulent quasiment en même temps.C'est aberrant !!!"

    PN a été créée en 1933, la première étape "faisait" 312 km accomplis en 8h 48mn et des brouettes, moyenne supérieure à 35 km/h, les types n'étaient pas des jambons.

    TA a été créée bien plus tard, en 1966. Les Italiens, friands de vélo et disposant de nombreuses équipes de marque, souhaitaient avoir leur propre corsa de début de saison et l'UCI n'avait pas de raison sérieuse de s'opposer à l'apparition d'une nouvelle épreuve - cela vaut mieux qu'une disparition et témoigne d'une "bonne santé".

    Depuis, les deux épreuves ont fait leurs chemins respectifs, il y a bien "de la place pour deux", elles se chevauchent sur 3-4 jours et cela ne semble nuire à personne ...

    Je ne comprends pas l'emploi du terme "aberrant", Dulout, il est à l'évidence excessif. N'oublie pas que le terme "jamais" doit être utilisé avec mesure et discernement : quelle grand'mère n'a pas professé : "ne jamais dire "jamais" " ? A méditer, toujours, of course ...

    Que des copieurs ces italiens. On a le Tour de France, ils créent le Tour d'Italie. On a Paris-Nice, ils créent leur Tirreno-Adriatico et en plus à la même date tsss

  • envoyé le 02/03/2018 10:52

    Kittel prévu sur Paris-Nice a finalement opté pour Tirreno Adriatico smiley frown

  • envoyé le 02/03/2018 11:00
    Réponse au message de Frederic CLAIRET
    Il me semble également que cette course est plus appréciée des grosses cotes du peloton. Pourquoi ? Parcours ? Gains ? Prestige ? Déroule de course plus ouvert ? ... j'ai du mal à comprendre

    Parce que le cyclisme en Italie, c'est plus populaire qu'en France.  En France, un certain nombre de soi-disant amoureux de ce sport préfèrent se plaindre quand leurs compatriotes ne gagnent pas et accuser les étrangers de dopage. En Italie, comme en Belgique, c'est la course qui prime. Le reste, on s'en fiche un peu, vu que c'est pire dans d'autres sports. D'ailleurs, j'aime le cyclisme italien. Les Italiens et les Belges semblent avoir la même culture du vélo.

    Bientôt trois très belles courses en Italie ce mois-ci: La Strade Bianche, Tirrreno et Milan San-Remo.

  • envoyé le 02/03/2018 12:56

    Richie PORTE forfait pour Tirreno Adriatico

  • envoyé le 02/03/2018 13:08
    Réponse au message de Didier SALEMBIER

    Richie PORTE forfait pour Tirreno Adriatico

    il à pris la Porte !!smiley mr-green

  • envoyé le 02/03/2018 13:11
    Réponse au message de Olivier BLANC

    il à pris la Porte !!smiley mr-green

    C'est ce qui va t'arriver si tu continues smiley lol

  • envoyé le 02/03/2018 13:19
    Réponse au message de Didier SALEMBIER

    C'est ce qui va t'arriver si tu continues smiley lol

    non moi je prend un vent !smiley mr-green

  • envoyé le 02/03/2018 14:21
    Réponse au message de Olivier BLANC

    il à pris la Porte !!smiley mr-green

    Infection respiratoire smiley frown

  • envoyé le 02/03/2018 16:19
    Réponse au message de Michel ROTH

    Parce que le cyclisme en Italie, c'est plus populaire qu'en France.  En France, un certain nombre de soi-disant amoureux de ce sport préfèrent se plaindre quand leurs compatriotes ne gagnent pas et accuser les étrangers de dopage. En Italie, comme en Belgique, c'est la course qui prime. Le reste, on s'en fiche un peu, vu que c'est pire dans d'autres sports. D'ailleurs, j'aime le cyclisme italien. Les Italiens et les Belges semblent avoir la même culture du vélo.

    Bientôt trois très belles courses en Italie ce mois-ci: La Strade Bianche, Tirrreno et Milan San-Remo.

    Bonjour 

    Mille fois d'accord pour les Strade Bianche (je roule sur ces routes tous les ans à l'occasion de l'Eroica, c'est une merveille), et pour Tirreno, ce sont des courses magnifiques. Par contre, Milan-San Remo, malgré son statut de monument et la magie des côtes ligures, c'est côté spectacle d'un intérêt plutôt moyen. L'an dernier cela a surtout été une course de cote dans le Pioggio, suivie d'une descente acrobatique et d'un sprint des 3 échappés. 

    (Ps: je suis français et il n'est pas d'une grande importance pour moi que des coureurs français gagnent ou ne gagnent pas. Ce que j'apprécie c'est de voir de belles courses et si possible voir de beaux coureurs gagner, quelle que soit leur nationalité. Pour les Strade Bianche, comme pour Het Volk et toutes les classiques, mon coureur préféré est d'ailleurs belge, c'est Jasper Stuyven. Pour les Grands Tours, c'était Contador, et maintenant ce sera Nibali. Pour ma part j'essaie d'éviter les catégorisations culturelles et nationales du genre en France ceci, en Italie cela, en Belgique truc... car le monde et les personnes, aussi celles qui aiment le vélo, sont plus sophistiqués que cela.

    Et à ceux qui trouvent que les médias français sont chauvins, je leur conseille d'aller voir comment des épreuves comme par exemple les JO sont couvertes par les grandes chaines américaines type NBC... Ils verront la différence, et ils verront ce qu'est un media chauvin : ils ne montrent que leurs athlètes, ils se foutent complètement des autres).

     


Répondre

Tout afficher / masquer


Retour au forum Route - Général | Haut de page

Hutchinson juin18
Maurienne Tourisme
KTM juin18