Ekoï et sa clientèle, la vie de Châtel

Nouveautés Publié le 11/09/2017 10:53

La société EkoÏ nous a invités à découvrir les produits qui seront mis en ligne dès à présent ou d'ici octobre. Gros plan sur la gamme Ekoï 2017.

Rafting chez Ekoï
© Ekoï
Régulièrement, Vélo 101 apprécie de faire partager de bonnes initiatives qui font progresser le marché du vélo dans sa globalité, au mois de juin, comment le magasin Rapha de Boulder génère 20 % de son chiffre d'affaires sur la gamme textile féminine par exemple; durant 3 jours, il nous a été donné de vivre, grandeur nature, la relation que Ekoï entretient avec ses meilleurs clients. Un week-end riche de bons moments, de super échanges avec de vrais passionnés de chaque côté du clavier.

Châtel, 1200 Chatellans, 1200 mètres d'altitude, 30 millions d'euros de chiffre d'affaires, (1 euro dépensé en remontées mécaniques génère 7 euros dans la station), un bikepark inspiré de Wistler Mountain au Canada, un guide VTT électrique et surtout, 23 000 lits que toute l'équipe d'animation travaille à remplir le plus efficacement possible. On ajoutera une candidature souvent renouvelée pour accueillir une étape du Tour de France et des hôtels-restaurants à la hauteur et même mieux que ça que ce soit pour ceux, celles qui veulent goûter cinq fromages par jour voire pour ceux qui, plus pros..., veulent assurer sur le chapitre cinq fruits et légumes par jour !

Ekoï, société crée en 2001, a fait le choix sur la France de vendre en direct. Avec la double ambition de répondre vite et bien aux demandes des consommateurs (12 millions d'euros de chiffre d'affaires) à travers sa hotline et surtout arriver à avoir un contact direct et physique avec ses meilleurs clients pour échanger sur le vélo et en dehors, sans langue de bois, sur ce qui est bien, pas bien, et envisager déjà le futur de la collection textile, casques, chaussures,... trois niveaux d'adhésion au Club Ekoï, bronze, argent et or, ce sont 50 heureux membres du club doré avec qui nous avons passé ces trois jours, rewind.

Ekoï développe de nouveaux casques
© Vélo 101
L'occasion pour Vélo 101 de mesurer sa notoriété parmi les gros pratiquants de vélo, ça va même si on est là nous aussi pour toujours chercher à faire mieux, l'opportunité de bien rigoler avec Sylvain Georges qu'on imaginait en costume-cravate, vendre des maisons pour Pro Immo Nicolas Roux et qu'on retrouve en costume de chirurgien, crocs compris, en train d'animer la soirée "chapeau pointu" avec Gilles Comte, oui, le rédac chef de Vélo Magazine en guest star (photos dispos chez Ekoï uniquement) ! Bref un week-end sérieux sans se prendre au sérieux, comme on aime, comme on les aime.

La vallée d'Abondance, rien que le nom, ça donne envie de nature parce que les produits locaux sont carrément bons, c'est bien connu pour éliminer et profiter rien de mieux que de profiter de cette nature à perte de vue, y a pas que le vélo dans la vie, quand il caille dehors Ekoï nous fait passer par la case rafting. 85 kg l'engin, double épaisseur de caoutchouc et coussin d'air pour les cas de crevaison, on arrive en bas quand même, six par raft un guide compris, 18 mètres cube de débit (ça peut aller jusqu'à 80 !), une pagaie chacun, une heure d'effort et de chocs genre auto-tamponneuses. Résultat ? Sensations XXL, bonne capacité d'absorption des "boudins" et excellente coordination de ceux de devant demandée et c'est tout bon pour "être à peine humides" pas de chavirage, un homme à la flotte, vite récupéré ; au final des ligaments du genou bien froissés pour un collègue journaliste italien, et une épaule bien malaxée suite à un gros rapproché avec un rocher. Un sport à connaître, à pratiquer et où le contact avec la nature est total, les pêcheurs à la ligne aiment moins, mais on n'est que de passage, merci à Ekoï de se mouiller comme ça pour ses clients. Et ce n'est que le début.

Maillot vintage Ekoï
© Vélo 101
Après-midi, la pluie du matin n'était pas qu'un crachin, alors pas question d'aller grimper le Corbier si c'est pour attraper la crève et ne pas profiter des magnifiques paysages, écran total, piscine possible ou télé, Angliru, la dernière de Contador, ça ne se manque pas, le vélo ça sera pour dimanche après avoir fait le plein de vitamines ! En choisissant l'option raclette, fondue ou Berthoud ; mambo number 3 for me ! Les plus sérieux ont presque zappé l'omelette norvégienne (flambée au grand Marnier svp) pour passer aux fruits frais : abricotine, poire, prune, 2007 de derrière les fagots, y a pas à dire quand on a été pro, il m'est d'avis (Thomas) qu'il en reste toujours quelque chose! La sortie vélo du dimanche matin va passer comme une lettre à la Poste, 69 kilomètres, 1500 mètres de dénivellation, finish dans la station de Châtel après une montée régulière à 4/5 %, les plus motivés sont montés jusqu'à la frontière suisse où ça grimpe un peu plus. Belle sortie, la panoplie Ekoï était de mise : couvre-chaussures, cuissard long, veste, coupe-vent ; un peu humide au départ mais arrivée sous le soleil, que demander de mieux ; surtout quand il s'agit d'être sérieux, 2 secondes ou plus...

Le samedi soir a été l'occasion d'anticiper et de découvrir les produits qui seront mis en ligne dès à présent ou d'ici octobre. Côté casques, Ekoï met à profit ses partenariats avec Ag2r La Mondiale et Rompoot pour développer ses modèles Corsa par exemple en version light pour l'aération été et sutout aéro voire aussi contre-la montre pour route et version triathlon. Côté chaussures, du sobre et de l'épuré, modèles R3 en version noire ou blanche on est presque dans le vintage.

On y est complètement avec deux maillots en laine mérinos, un maillot type cycliste avec fermeture courte et trois poches arrière avec boutons, puis un pull typé vintage fabrication italienne, du plus bel effet, à porter partout, superbes produits.

Le plus spectaculaire de la gamme Ekoï 2017 se trouve sans doute sur les accessoires sécurité
© Vélo 101
Le plus spectaculaire de la gamme Ekoï 2017 se trouve sans doute sur les accessoires sécurité, gilet jaune bien sûr, mais surtout maillot "Respectons la distance de 1,50 mètre", vêtements ou couvre-chaussures avec bandes réfléchissantes, flash-codes à coller sur le casque pour les numéros à prévenir en cas d'accident, magnet à insérer dans la poche pour prévenir d'un accident même si on est immobilisé, voire aussi gants et couvre-chaussures chauffants pour ceux et celles qui pensent à juste raison que la sécurité c'est déja bien maîtriser son vélo, en toutes circonstances.

En conclusion de ce week-end "Immersion Ekoï", bravo pour l'idée novatrice, merci à toute l'équipe de JC Rattel (25 personnes), on confirme : des passionnés, des pratiquants (même si on a noté que, sagement, le boss n'est pas venu au rafting !), des gens à l'écoute de leur marché et des clients grands, moyens ou petits, des gens qui sont au contact de leurs marchés avec les pieds bien arrimés sur terre. Il reste plein d'étapes à franchir notamment du côté VTT (les débuts avec le team BH Suntour sont déja prometteurs) et du côté gamme féminine, mais un fil après l'autre, une maille après la précédente, ils y arriveront, sans aucun doute, alors bonne route et merci encore.

Aller plus loin :

<< Article précédent | Article suivant >>

LookPedale nov
Tacx 1 novembre 2017
Inscription en ligne Vélo101
Personal coach JR Laloi novembre 2017