Test des freins FSA K-Force Light

Tests de matériel Publié le 24/09/2014 14:39

Le modèle K-Force Light de FSA se distingue par sa légèreté, mais surtout par une excellente puissance de freinage qui donne un réel sentiment de sécurité.

Les freins FSA K-Force Light
© FSA
Sur le marché du freinage sur les vélos de route, FSA fait figure de Petit Poucet derrière les incontournables Shimano et Campagnolo. La marque propose des freins pour diverses disciplines : de la route au VTT, en passant par le cyclocross. Si pour la route les freins proposés sont classiques (freins à étriers simple pivot), la marque semble déjà prête pour les freins à disques puisqu'elle en propose sur sa gamme VTT.

Le modèle testé est le K-Force, l'un des cinq modèles présentés par la marque. La paire a été pesée à 276 grammes, un poids conforme à celui annoncé par le constructeur (274 grammes) et inférieur ou identique aux freins haut de gamme proposés par les autres marques. Pour obtenir cette légèreté, FSA a équipé ce modèle de porte-patins en carbone, le pivot et la visserie étant en titane. En dehors du poids, dont les quelques dizaines de grammes gagnés n'intéresseront que les cyclistes les plus exigeants, l'ensemble est très esthétique : de couleur noire anodisée avec une petite touche de blanc et de rouge sur le dessus, ce qui permet de retrouver les couleurs du logo de la marque.

L'installation des étriers de freins est facile et rapide, cet équipement ne nécessite pas d'outil spécifique : une simple clé Allen et quelques minutes de patience suffisent pour installer les freins sur le vélo. Le montage est tout à fait standard.

Le véritable point positif de ce produit c'est que le freinage est précis et puissant. On s'y adapte très vite et on se sent en sécurité : qu'il s'agisse d'un freinage normal (pour ralentir avant une épingle ou pour respecter la signalisation routière) ou d'un freinage brusque (en course ou à cause de la circulation), la qualité du freinage met en confiance. Comme pour toutes les paires de freins, quelle que soit leur marque, le freinage perd en qualité lorsque la jante est mouillée, mais il reste tout de même efficace.

Les freins FSA K-Force Light
© Florent Ligney
Il faut noter toutefois qu'avec des pneus de 25mm, qui se généralisent, il faut dégonfler le pneu pour le faire passer entre les patins de freins. Même avec les étriers ouverts en grand via l'ouverture rapide. Si l'installation de la roue nécessite de dégonfler, l'utilisation une fois le pneu en place ne pose absolument aucun souci. Pour ceux qui changent souvent de roue et utilisent des pneus de 25mm, la manipulation est lassante à la longue, mais ceci ne concerne qu'une minorité de cyclistes.

Le second inconvénient concerne la molette de réglage de tension du frein, située sur le dessus du pivot. Celle-ci n'est pas facile à prendre en main car trop fine, et nécessite de libérer manuellement le câble de sa tension pour pouvoir être manipulé. N'essayez pas de modifier ce réglage en roulant, vous risqueriez de chuter bien avant d'avoir réussi à faire faire un tour à la molette. Mais là encore, cette manipulation reste rare, on ne modifie que rarement la tension de ses freins, cet inconvénient est donc mineur.

Le bilan de ce test est amplement positif. La qualité du freinage et de la sécurité effaçant largement les défauts de ces freins, défauts qui ne concerneront qu'une minorité de cyclistes.

Plus d'infos sur FSA sur www.fullspeedahead.com. Pour toute question sur ce test, vous pouvez nous contacter directement par e-mail : test@velo101.com. 

<< Article précédent | Article suivant >>

LookPedale nov
Tacx 1 novembre 2017
Inscription en ligne Vélo101
Personal coach JR Laloi novembre 2017