Test des vêtements thermiques Anakonda de Sportful

Tests de matériel Publié le 24/02/2010 09:35

Test des veste et cuissard longs thermiques Anakonda de Sportful, des produits très performants pour maintenir les entraînements en hiver.

La veste et le cuissard thermiques Anakonda de Sportful
© Vélo 101
Sportful, un nom anglais pour une marque italienne réputée, existante depuis 1946 ! Quand on connaît le goût esthétique, l'élégance et le niveau d'exigence technique des coureurs italiens, on se doute que si Sportful équipe la Squadra Azzura, c'est que ses produits sont conformes aux attentes des coureurs. A la suite de ce test, mené durant trois mois principalement en Lozère et dans les Alpes, dans des conditions météo exécrables avec des températures négatives quotidiennes et des intempéries (pluie froide et neige), nous pouvons affirmer que ces deux produits de la marque sont très performants et nous ont permis de maintenir des séances d'entraînement quotidiennes, quelles que soient les conditions climatiques.

Nous a été soumis en test l'ensemble veste-cuissard longs thermiques Anakonda, produits haut de gamme de la marque transalpine. Cette gamme propose quatre coloris au choix : noir-vert fluo, noir-blanc, bleu-blanc et rouge-noir. Il s'agit de vêtements bénéficiant d'une haute technologie et d'un stylisme agressif accrocheur. La marque italienne, il est bon de le rappeler, propose douze tailles vestimentaires (XXS à JXL), de quoi trouver chaussure à son pied et habit à sa taille ! Concernant notre testeur (1,73 cm pour 58 kg), il a pris une veste taille M et un cuissard long taille S. Nous pouvons dire que les mensurations de la marque sont classiques, il n'y a pas eu de surprise.

La veste thermique (modèle Anakonda 9 jacket) est constituée de deux matières semblables mais complémentaires : Windstopper Pursuit Softshell dont la capacité à protéger du vent est reconnue, et Windstopper Stertch, qui offre un tissu léger mais surtout étirable.

Au premier coup d'œil, on notera la présence d'inserts réflecteurs, de couleur jaune-vert fluo caractéristique de cette veste. La face avant est composée de Softshell, une membrane en polyuréthane qui garantit une imperméabilisation aux conditions humides. Nous avons testé cette veste dans des conditions hivernales sur le plateau de l'Aubrac lors de sorties vélo ou ski de fond, sous des averses de neige ou de pluie, et à aucun moment nous n'avons été trempés ! Nous avons eu pleine satisfaction.

La veste bénéficie de trois poches dorsales
© Vélo 101
L'arrière, notamment, est composé de ThermoDrytexPlus, qui favorise la conservation de la chaleur. Ce tissu souple, développé par Sportful, permet à la veste de bien coller au corps tout en nous laissant libre de tous mouvements sans aucune entrave ou gêne.

Elle bénéficie de trois poches dorsales qui ne peuvent pas être fermées, mais dont l'élasticité assure une sécurité de fermeture. Elles sont profondes et larges et nous ont permis de prendre le nécessaire de réparation (chambre à air, bombe, clefs...), d'alimentation (barre céréale, compote...) et des habits (gants, foulard...) sans aucun problème. Ces poches sont bien placées, à la bonne hauteur, et sont facilement accessible aux mains. Les tissus sont résistants, nous l'avons constaté lors de sorties en VTT au cours desquelles plusieurs frottements de branches ou ronces n'ont pas dégradé la veste ou le cuissard. Aucune déchirure, effilement ou dégradation n'a été constatée. Cette veste Anakonda est vendue 179,90 euros.

On a aimé :

• la coupe du vêtement, bien adaptée à la morphologie et conforme à la taille recommandée ; sa légèreté et sa coupe près du corps.
• la présence des bandes fluo, esthétiques et sécurisantes pour des sorties nocturnes ou par temps sombres (brouillard, pluie...).
• les trois poches dorsales, élastiques et profondes qui permettent d'emporter le nécessaire sans prise de tête.
• les bandes anti-glissement élastique présentes aux extrémités des manches et au niveau de la taille, qui évite à la veste de remonter.
• la coupe du tissu au niveau de la nuque qui permet une bonne protection et un maintien au chaud de cette partie sensible.

On a moins apprécié :

• la fermeture qui a tendance à se coincer dans la languette interne, avec des difficultés pour ouvrir la veste.
• les saletés (sel et éclaboussures de la route, bave...) rapidement visibles sur la couleur testée, ce qui nécessite un lavage régulier voire quotidien.

Le cuissard long (modèle Anakonda Bib Tight), essayé en taille S, est composé d'une peau de chamois synthétique avec une structure textile à maille aérée en Meryl Microfibre. Cette matière retient peu l'humidité, facilite son évacuation et nous n'avons pas eu à ressentir la sensation désagréable d'avoir les fesses trempées. Nous étions au sec et au chaud ! Ce cuissard est très confortable, la peau présente une épaisseur variable selon les zones d'appui, avec la présence de Poron. Au cours du test, nous n'avons eu à déplorer aucun échauffement ou mauvais pli gênant à l'entrejambe au long des sorties vélos longues de quatre à six heures.

Le cuissard est conçu en Windstopper Soft Shell, qui favorise une protection efficace contre le vent. Même dans les pires conditions (pluie, chute en ski...), nous n'avons pas ressenti la désagréable sensation d'humidité. Cette matière est efficacement imperméable et sèche très vite, permettant au sportif de rester au sec tout au long de sa sortie. Sportful propose plusieurs peaux de chamois afin de s'adapter à l'anatomie de chaque pratiquant (femme ou homme) et de ses besoins (confort, assise...). Le catalogue présente six modèles spécifiques. Ce cuissard est vendu 119,90 euros.

On a aimé :

• la coupe du tissu qui colle bien à la morphologie, et l'élasticité du tissu permet d'être à l'aise, sans gêne.
• les bretelles de maintien qui sont accompagnées relativement haut, ce qui permet une protection supplémentaire de la colonne contre le froid.
• les bandes réfléchissantes qui sont sécurisantes.
• la qualité de la peau de chamois qui se fait oublier lors des sorties, tout comme les coutures, bien placées.
• les bandes anti-glissement aux chevilles qui maintiennent le cuissard plaqué.

On a moins apprécié :

• les saletés (sel et éclaboussures de la route, bave), rapidement visibles sur la couleur testée, ce qui nécessite un lavage régulier voire quotidien.

Plus d'infos sur les tenues Sportful sur www.sportful.it. Pour toute question sur ce test matériel, vous pouvez nous contacter directement par email : testvelo101@velo101.com.

<< Article précédent | Article suivant >>

Vélo 101 août 2014
Deltour septembre 2014
Laboratoire Fenioux février 2014

Get Adobe Flash player