Championnats du Monde — Les Bleus font chou blanc

Piste Publié le 13/04/2017 16:21

Championnats du Monde à Hong-Kong. Alors qu'il visait une médaille en keirin, François Pervis a été disqualifié. Symbole d'une équipe de France en échec.

François Pervis et Michael D'Almeida au coude à coude, Pavel Kelemen en embuscade
© UEC/Bettini Photos
L'équipe de France qui avait si bien commencé ses Championnats du Monde à Hong-Kong hier avec une médaille de bronze pour la vitesse par équipes, subit un coup d'arrêt pour cette deuxième journée des Mondiaux. Les Bleus font chou blanc et le compteur de médaille reste bloqué à une unité, en dépit d'indéniables chances de podiums à l'entame de la journée.

La frustration sera surtout énorme pour François Pervis dans sa discipline favorite du keirin. Le Mayennais, écarté en petite finale de la vitesse par équipes hier, semblait être en mesure de glaner un troisième titre mondial dans la discipline après ceux de 2014 et 2015. Tandis que l'autre tricolore engagé, Quentin Lafargue, n'est pas parvenu à passer le premier tour, tout était dans l'ordre pour le Français auteur d'un parcours quasi sans faute. Deuxième de sa série derrière Matthew Glaetzer et de sa demi-finale derrière Fabian Puerta, François Pervis s'apprêtait à songer à sa finale quand la nouvelle de sa disqualification est intervenue.

En cause, un contact viril avec le Tchèque Pavel Kelemen durant cette même demi-finale. Les espoirs de médailles s'envolent et François Pervis est reversé dans une petite-finale royale avec notamment Joachim Eilers – lui aussi disqualifié – Sam Webster et Edward Dawkins. Il en prendra la 4ème place pour être finalement classé au 10ème rang de ce Championnat du Monde. Les déclassements de deux des principaux favoris profiteront au Malaisien Mohd-Azizulhasni Awang. 4ème de la première demi-finale, le médaillé de bronze olympique du keirin est finalement repêché. Resté concentré, il survole la finale pour endosser son premier maillot arc-en-ciel après une décennie passée au plus haut niveau.

L'Australie
© Sirotti
Une autre chance de médaille se présentait aux Bleus avec Morgan Kneisky sur le scratch. Titré en 2009, le Franc-Comtois ne parviendra pas à se hisser sur le podium de cette discipline parfois imprévisible. Le titre est revenu à Adrian Teklinski. Le Polonais sort en solitaire dans les tout derniers tours et résiste au retour du peloton. Il poursuit ainsi sa progression. Après le bronze aux Championnats d'Europe 2015 et l'argent l'automne dernier à Saint-Quentin-en-Yvelines, c'est une médaille d'or mondiale que s'offre Adrian Teklinski.

Les deux collectifs de poursuite par équipes pouvaient en revanche faire une croix sur une médaille. Benjamin Thomas, Thomas Denis, Corentin Ermenault et Florian Maître s'offrent néanmoins une 5ème place satisfaisante. Elise Delzenne, Laurie Berthon, Marion Borras et Coralie Demay prennent quant à elle le 7ème rang. L'or revenant aux Australiens chez les Messieurs et aux Américaines chez les Dames.

Dans le même temps, le tournoi de vitesse individuelle féminin débutait. Mais bien que Mathilde Gros ne passe pas le cap des quarts de finale, la journée pourra largement satisfaire la jeune fille de 17 ans. 4ème temps des qualifications, elle s'offre le record du monde Junior et le record de France du 200 mètres lancé et prend rendez-vous pour l'avenir.

Les champions du monde :

• poursuite par équipes Dames : Etats-Unis (Kelly Catlin, Chloé Dygert, Kimberly Geist, Jennifer Valente)
• poursuite par équipes Messieurs : Australie (Sam Welsford, Cameron Meyer, Alexander Porter, Nicholas Yallouris)
• keirin Messieurs : Mohd-Azizulhasni Awang (MAS)
• scratch Messieurs : Adrian Teklinski (POL)

<< Article précédent | Article suivant >>

ProbikeShop Septembre 2017
Dromoise Sept 2017
Inscription en ligne Vélo101
Campagne Faceboook Vélo101