Interview de Christophe Edaleine (Crédit Agricole)

Le 20/05/2007 21:44

Interview de Christophe Edaleine : "je finis 25ème des Quatre Jours de Dunkerque alors que je souhaitais finir dans les dix premiers."

Christophe, pourriez-vous nous faire un petit résumé de votre début de saison ?
"Pour ma part, la saison a débuté très tôt, car j'ai commencé à courir au mois de janvier en Australie. Puis j'ai enchaîné avec l'Etoile de Bessèges et le Tour Méditerranéen. En l'espace d'un mois, j'ai fait trois courses par étapes de cinq jours, ce qui veut dire qu'en nombre de jour de courses, cela représente beaucoup. Ensuite, j'ai couru en Suisse. Je suis un peu déçu de mon début de saison car je n'ai pas participé à Paris-Nice et à Tirreno-Adriatico, donc je suis parti en stage avec l'équipe du Crédit Agricole."

Où avez-vous effectué votre reprise ?
"J'ai repris la compétition vers la fin du mois de mars à Cholet-Pays de Loire, une épreuve de la Coupe de France. Par la suite, j'ai participé au Critérium International, aux classiques ardennaises, à l'Amstel Gold Race, à la Flèche Wallonne et à Liège-Bastogne-Liège et pour finir aux Quatre Jours de Dunkerque."

Pour quelle raison n'avez-vous pas participé à Paris-Nice et Tirreno-Adriatico ?
"Pour ces deux courses, il fallait dix-huit coureurs et nous sommes vingt-six. Le choix a d'abord porté sur les meilleurs coureurs du moment et, vu que je n'avais pas fait de résultat sur les courses auxquelles j'avais participé..."

Comment se sont passés pour vous les Quatre Jours de Dunkerque ?
"Plutôt bien jusqu'au samedi car à la fin de l'étape du vendredi, j'étais 8ème au classement général tout en étant là pour aider William Bonnet. Lors de l'étape de samedi du Mont Cassel, nous nous sommes faits attaquer à tous les tours et, malheureusement, nous avons tous un peu explosé. Finalement, je finis 25ème au classement général final alors que je souhaitais finir dans les dix premiers du classement final."

Pour votre équipe du Crédit Agricole, comment s'est passée l'étape du samedi avec le Mont Cassel ?
"Je pense que ce fut terrible car il y avait un vent très fort et, de plus, les coureurs des autres équipes nous attaquaient à chaque tour. Pour nous, ce fut très dur de contrôler la course sur une étape de ce style."

Quel va être votre programme de course après les Quatre Jours de Dunkerque ?
"Pour le moment, je vais faire une petite coupure et je recommencerai à courir le 2 juin avec le Grand Prix de Plumelec et le 3 juin sur les Boucles de l'Aulne. J'espère participer au Dauphiné-Libéré et faire le contre-la-montre par équipes en Hollande puis le Championnat de France."

Allez-vous participer au Tour de France ?
"On espère toujours participer au Tour de France, mais au Crédit Agricole les places sont très convoitées et il est très difficile d'être au départ d'une telle épreuve. Aujourd'hui, je suis le seul à avoir les cartes en mains. Si je marche fort d'ici le Tour, j'y participerai."

Vous ne participez pas au Tour d'Italie, le Tour de France est en point d'interrogation, il ne vous restera plus que le Tour d'Espagne, comptez-vous y participer ?
"Pour le moment, je ne sais pas, car nous n'en avons pas encore discuté. Le Tour d'Espagne est une course à laquelle j'aimerais bien participer."

Quel est votre point fort dans une course ?
"Je suis une personne qui possède une bonne récupération au fil des jours. Autrement, ma spécialité, ce sont les contre-la-montre. C'est pour cela que je vais refaire le contre-la-montre au Championnat de France d'Aurillac."

Et votre point faible ?
"Les bosses un peu dures, avec un très fort pourcentage. J'ai beaucoup de mal à passer."

Quel est votre rôle au sein de l'équipe du Crédit Agricole ?
"J'ai plus un rôle d'équipier, mais nos directeurs sportifs nous laissent notre chance. Au départ des courses, chacun peut jouer sa carte."

Propos recueillis par Pascal Linget.
Inscription en ligne Vélo101
Campagne Faceboook Vélo101