Interview de Ronan Pensec

Le 29/05/2007 00:05

Interview de Ronan Pensec : "2008 va faire très mal au milieu professionnel car beaucoup d'équipes arrivent en fin de contrat."

Ronan, êtes-vous satisfait de la Brocéliande 2007 ?
"A priori oui, sauf si un incident de dernière minute survient. Je suis un peu déçu par la météo, d'autant plus qu'elle était bonne la veille de l'épreuve."

Combien de participants ont été recensés ?
"On a compté 625 participants. C'est à peu près le même chiffre que celui de l'an dernier. C'est l'essentiel. Et 45 pour le circuit historique."

Parlez-nous de cette Brocéliande Historique, qui est la nouveauté de cette édition 2007. Comment vous est venue l'idée ?
"Nous nous sommes rendus compte que ce genre de cyclo n'existait pas en France, contrairement à ce qui se fait dans d'autres pays comme l'Italie. Nous avons trouvé que le côté pittoresque du village de Lohéac, avec son musée de l'automobile, se prêtait bien à l'organisation de cette randonnée historique."

En quoi votre comité d'organisation se veut différent des autres ?
"Par rapport aux autres, je ne sais pas. Je ne regarde pas ce qui se passe ailleurs. Personnellement, je mets l'accent sur la sécurité des coureurs et des signaleurs. Cela doit être irréprochable. Après, c'est aux participants de juger les domaines sur lesquels on se démarque des autres épreuves."

Combien de bénévoles apportent leur soutien à l'épreuve ?
"On évolue à 185 bénévoles."

La Cyclo du Pays de Lorient est annulée cette année, pour quelles raisons ?
"Parce qu'il est très compliqué de travailler avec les politiques. Ils vous disent oui, oui, oui, mais quand il s'agit de faire feu, il n'y a plus personne. J'avais décalé spécialement la Ronan Pensec pour la Cyclo du Pays de Lorient. Ca fait trois fois qu'elle est annulée, maintenant je laisse tomber."

Quelques mots justement sur la Ronan Pensec ?
"C'est la 15ème édition cette année. Certains passages en bord de mer rendent l'épreuve belle et sympathique à disputer tant d'un point de vue visuel que touristique. C'est, en tout cas, l'avis des participants. Et son âge est une belle preuve de son succès. Deux parcours seront à nouveau proposés, l'un de 170 kilomètres, l'autre de 95 kilomètres."

L'épreuve se dispute à but caritatif, c'est bien cela ?
"Tout à fait. Cette année encore, les bénéfices de l'épreuve seront reversés à la lutte contre le sida. A ce jour, l'épreuve a déjà permis de reverser plus de 300 000 euros à cette cause qui me tient à cœur. Des fonds sont également reversés à partir de la Brocéliande."

Quelles sont vos activités aujourd'hui ?
"Dans le milieu cycliste, j'occupe des fonctions de conseil, événementielles et touristiques. Je suis consultant à la réalisation des épreuves cyclistes sur France Télévisions. Mon rôle est de choisir les images pour les amener vers les commentateurs et vers les téléspectateurs. Concernant l'événementiel, je mets en place la réception des invités sur plusieurs grands rendez-vous sportifs comme Roland Garros, le Tour de France ou la Coupe du Monde de rugby. Enfin, la partie touristique, je fais découvrir à des passionnés étrangers l'univers du Tour de France en les emmenant sur les derniers kilomètres de chaque étape."

Quel regard portez-vous sur le cyclisme aujourd'hui ?
"En tant que président de l'équipe Bretagne-Armor Lux, je peux vous dire qu'il est très difficile de trouver les fonds nécessaires au bon fonctionnement d'une petite structure comme la mienne. L'année 2008 va faire très, très mal au milieu professionnel car beaucoup d'équipes, essentiellement françaises, vont arriver en fin de contrat. Je pense que l'Opération Puerto ira à son terme et délivrera de nombreuses vérités sur la question du dopage dans notre sport mais aussi dans d'autres disciplines. C'est vrai que les cyclistes ont fait et font encore beaucoup d'erreurs et que ça ne va pas très bien. A qui la faute ? Je ne sais pas, mais ça n'ira plus bien loin comme ça, faut pas rêver."

Comment vous êtes-vous retrouvé au sein de l'équipe Bretagne-Armor Lux ?
"Le président de région Jean-Yves Le Drian est venu me chercher l'été dernier pour trouver des partenaires parce que Jean Floc'h arrêtait. J'ai accepté ce rôle et nous avons réussi à boucler le budget parce que, en Bretagne, nous avons un bon réseau relationnel. Notre volonté est maintenant de passer à l'échelon supérieur mais c'est très chaud. C'est dommage car il y a vraiment de très bons retours sur investissement dans le vélo, mais les gens préfèrent aller dans d'autres sports qui sont moins médiatiques. C'est en cela que c'est dur car le vélo ne vit que de partenaires privés, il ne faut pas l'oublier."

Etes-vous satisfait des résultats de votre équipe ?
"Je suis satisfait de notre petite équipe parce qu'on a presque dix fois moins de budget que les équipes du ProTour et que nous sommes parvenus un moment à être en tête de la Coupe de France. C'est pas mal par rapport au budget que nous avons. Notre équipe possède un bon mélange entre les jeunes et les anciens. Une équipe de battants et de vaillants. Nous avons surtout une perle, qui s'appelle Cyril Gautier, et que j'aimerais bien faire grandir personnellement plutôt qu'il aille voir ailleurs. Mais il est courtisé !"

Pourrait-on voir l'équipe Bretagne-Armor Lux au départ du Tour 2008 à Brest ?
"Dans l'état actuel des choses, ce n'est pas possible, il ne faut pas rêver. Il n'y a pas de raison que nous, avec un budget de 800 000 euros, puissions aller sur le Tour alors qu'Agritubel possède 3,5 millions d'euros de budget et les autres 8 millions. Et même physiquement, ce serait illogique de se le mettre en tête. Autant c'est bon pour des courses de Coupe de France, autant pour le niveau au-dessus, ce n'est pas ça. Mais c'est logique. Il y a un monde d'écart entre nous et les autres. Il faudrait recruter des coureurs et faire évoluer les nôtres, et c'est là la difficulté."

Propos recueillis le 20 mai 2007.
KTM avril 2014
Origine avril 2 2014
Colnago avril 2014
Selle Italia avril 2014

Get Adobe Flash player

Cycle Tyres Direct avril 2014 Chateau avril 2014
Prologo avril 2014 Matsport 2014
Laboratoire Fenioux février 2014

Get Adobe Flash player

Cyril Dessel avril 2014
Bosses du 13 avril 2014