Affaire Vandenbroucke : Mattan perquisitionné

Le 01/03/2002 12:13

Retour sur l’affaire Vandenbroucke, qui s’est poursuivie hier par une perquisition menée chez Nico Mattan.

Rentré chez lui à Lebbeke hier en début d’après-midi, le Belge Frank Vandenbroucke n’a pas dû passer une bonne nuit. Lui qui se croyait tiré d’affaire, après deux saisons passées à errer, plus souvent chez lui que dans les pelotons, le voilà de nouveau rattrapé par la justice et licencié par Domo-Farm Frites, la dernière équipe à lui avoir offert une chance dans le cyclisme.

Ce jeudi 28 février, Frank Vandenboucke ne l’oubliera certainement jamais. En ce jour sombre de son existence, il vient de mettre un terme à sa carrière sportive pour n’avoir jamais cessé de se charger à l’EPO, à la morphine et à d’autres produits aussi répugnants les uns que les autres. La stupidité et l’inconscience font-elles tout ? L’argent et la dépendance y sont bien sûr pour quelque chose dans l’attitude de l’enfant terrible du cyclisme belge.

Déjà pris en mai 1999 lorsque la police française avait mis au jour un important trafic de produits dopants dont il était l’un des clients et Bernard Sainz (alias Docteur Mabuse) et Bernard Lavelot ses principaux fournisseurs, VDB s’était défendu en employant l’argument de la naïveté. Les pilules et piqûres qu’il devait s’administrer, sur les conseils du docteur Sainz, encore plus malade que ses patients, étaient à classer dans la catégorie "homéopathie".

Du Clenbutérol destiné à son chien

Blanchi par la justice, suspendu par Cofidis, l’histoire aurait pu lui servir de leçon. Au lieu de quoi il n’a pas perdu une seule fois ses mauvaises manières. Mercredi soir, pourtant, alors qu’il était conduit menotté à la gendarmerie de Termonde sous bonne escorte, Frank Vandenbroucke nia une nouvelle fois l’évidence, prétextant que le Clenbutérol trouvé chez lui était destiné… à son chien. Des chiens qui font de l’asthme, évidemment, ça court les rues !

VDB aurait mieux fait de cracher toute la vérité. Cela lui aurait épargné une longue nuit blanche en tête à tête avec le procureur Evy Muylaert, un nom que l’on a pas fini d’écrire ces prochaines semaines. Toute la nuit puis toute la matinée du jeudi, Vandenbroucke fut harcelé de questions de la part de Muylaert, restant toujours évasif dans ses réponses. Après plus de douze heures d’interrogatoire, l’ancien coureur belge était resté vague sur un certain nombre de points, notamment celui de l’origine des produits.

Avant de rentrer chez lui les mains libres, cette fois, la justice procédait à un test d’urine dont les résultats n’étaient pas encore connus hier soir. Mais à deux jours du Het Volk, l’un de ses grands objectifs de ce début de saison, il ne serait pas étonnant d’apprendre que le test est positif à tout un tas de produits dopants.

Un autre patient de Sainz perquisitionné : Nico Mattan

Remis en liberté conditionnelle, Frank Vandenbroucke sait très bien ce qu’il risque. Au-delà d’une amende, la peine pour détention de produits illégaux, en Belgique, s’étend d’un mois à cinq ans de prison. Pour sa part, Bernard Sainz, toujours incarcéré à la prison de Termonde, comparaîtra mardi devant la chambre du conseil de Termonde.

Mais les enquêteurs n’ont pas l’intention d’en rester là. Sans que l’on sache encore pourquoi, l’ancien meilleur ami de VDB, Nico Mattan (Cofidis), était perquisitionné hier de bonne heure (5h30). Egalement soumis à une prise de sang et à un test d’urine, Mattan voyait les policiers repartir de chez lui avec plusieurs médicaments, dont la présence dans son armoire à pharmacie était rapidement justifiée. Assurant ses employeurs de la non-présence de produits interdits chez lui, Nico Mattan restait néanmoins certain de l’innocence de Bernard Sainz, un homme avec lequel il s’entraîne également depuis de nombreuses années, malgré les avertissements de son équipe Cofidis.

Les résultats des tests réalisés sur la personne de Nico Mattan n’ont pas encore été révélés. Un contrôle positif à un produit interdit lui vaudrait la même sanction qu’à Frank Vandenbroucke : une exclusion définitive de l’équipe Cofidis. Sur ce, l’enquête continue.
Fi'Zik Avril 2017
Dromoise Mai 2017
KTM Mars 2017
Annonces Vélo mars 2017
Prologo 2017