Tour # 11 : le retour du "serial winner"

Le 18/07/2002 18:43

La 11ème étape du Tour de France, marquée par une échappée de Jalabert a sacré d’entrée Lance Armstrong (US Postal), Maillot Jaune.


© lancearmstrong.com
Au matin de la première étape de montagne du Tour de France 2002, les suiveurs du Tour se posaient beaucoup de questions. Au cours des étapes de plaine et de contre-la-montre, l’Américain Lance Armstrong (US Postal) s’était montré moins dominateur que d’habitude. Cela n’avait échappé à personne et le grand favori de ce Tour de France racontait à qui voulait l’entendre que ses jambes étaient moins bonnes et ses adversaires bien plus forts qu’il ne l’imaginait. Ses adversaires étaient principalement Igor Gonzalez de Galdeano (ONCE-Eroski), détenteur du Maillot Jaune depuis huit jours, et Santiago Botero (Kelme-Costa Blanca), vainqueur du chrono de Lorient.
Mais si Armstrong adulait ses adversaires, ceux-ci se montraient prudents et ne baissaient pas leur garde, le souvenir du coup de bluff de l’Alpe-d’Huez hantant encore leurs cauchemars.

La première étape de montagne de ce Tour de France devait donc permettre de mettre un terme à toutes ces interrogations, de savoir si oui ou non Armstrong bluffait, si oui ou non Armstrong avait la condition pour gagner son 4ème Tour, si oui ou non Armstrong trouverait sur son chemin des adversaires à sa hauteur. Le monde du cyclisme était extrêmement impatient d’en savoir davantage au départ de Pau, même si cette 11ème étape n’avait pas de quoi nous offrir un grand numéro entre favoris, les deux cols de la journée étant tout de même distants de 60 km. Mais avant le départ de la course, l’ensemble des suiveurs du Tour de France observait une minute de silence à la mémoire du jeune garçon de sept ans décédé hier accidentellement sur les routes de la Grande Boucle.

A l’émotion faisait place le sport. Les coureurs enclenchaient leurs chaussures dans leurs cale-pieds et donnaient leurs premiers coups de pédale de la journée, sous un soleil de plomb. Les premiers kilomètres étaient animés par de nombreuses tentatives d’échappée, et l’on notait déjà la présence de Laurent Jalabert (CSC-Tscali) dans tous les coups. A quelques semaines de sa retraite sportive, Laurent Jalabert avait à coeur de réaliser un très grand numéro en montagne, comme il l’avait fait l’an passé sur la route de Saint-Lary-Soulan. Très entreprenant, Jalabert finissait par accrocher les roues d’une première échappée, au 28ème km, composée de neuf hommes : Emmanuel Magnien (Bonjour), Iñigo Cuesta (Cofidis), David Etxebarria (Euskaltel-Euskadi), Ludovic Turpin (Ag2r Prévoyance), Constantino Zaballa (Kelme-Costa Blanca), Laszlo Bodrogi, Pedro Horillo (Mapei-Quick Step), Jens Voigt (Crédit Agricole) et donc Laurent Jalabert.

Jalabert nous offre 120 km d’échappée dans la fournaise

La première difficulté de la journée, celle qui allait pour la première fois contraindre le peloton de passer du grand au petit plateau, se présentait alors sous les roues des échappés. Au pied du col d’Aubisque (hors catégorie), les neuf de tête comptaient 2’27" d’avance sur le peloton. Ce groupe se désunissait rapidement au fur et à mesure que la route s’élevait vers le premier sommet de cette Grande Boucle. L’Aubisque était fatal à bon nombre de coureurs, tant à l’avant qu’à l’arrière, et seuls David Etxebarria et Laurent Jalabert demeuraient en tête. Le duo unissait ses forces pour gravir le col d’Aubisque mais le Basque était bientôt débordé par "Jaja", qui poursuivait seul à 2 km du sommet et à 93 km de l’arrivée. Dans la fournaise de cette étape, Jalabert virait en tête au sommet de l’Aubisque, avec 2’30" d’avance sur un peloton de favoris.

Laurent Jalabert nous émerveillait. Deux jours après avoir annoncé qu’il mettrait un terme à sa carrière en fin de saison, "Jaja" nous offrait 120 km de pur bonheur. Les téléspectateurs rêvaient devant l’image du champion français tandis que les spectateurs lui communiquaient leur enthousiasme en scandant des encouragements bienvenus pour le Mazamétain. L’Aubisque franchi, Jalabert se lança dans la descente pour venir chercher ensuite une longue partie relativement plane, avant l’ascension finale. Le peloton, conduit par les US Postal, se reformait peu à peu dans cette partie de l’étape, et accusait au maximum 3’55" de retard sur l’homme de tête à 49 km du but. Malheureusement, les kilomètres accumulés depuis le début de ce Tour se ressentaient dans les jambes et le dos de Laurent Jalabert, qui finissait par perdre du terrain tout en essayant de décontracter ses muscles.

A 12 km du but, Jalabert entamait l’ascension du col du Tourmalet, emprunté jusqu’à La Mongie, avec trois minutes d’avance. Mais le train bleu de l’US Postal accélérait la cadence et le peloton se rapprochait, perdant de ses unités au rythme des mètres avalés. Virenque, Moreau, Botero et Gonzalez de Galdeano étaient décrochés avant la banderole indiquant l’arrivée à 4 km. Finalement, sous l’impulsion d’un relais impressionnant de Roberto Heras (US Postal), deux coureurs se détachèrent avec l’Espagnol : Lance Armstrong et Joseba Beloki (ONCE-Eroski). Le trio revint sur Jalabert à 4 km du sommet et le Français parvint à enlever plus haut la 9ème place du jour, après 120 km d’échappée dans la fournaise. Chapeau ! A l’avant, Heras maintint son allure, Armstrong dans sa roue et Beloki tentant désespérément de suivre les fusées bleues. Les trois coureurs se présentèrent ensemble dans les derniers hectomètres de l’étape et Heras se releva enfin, laissant son leader Lance Armstrong aller cueillir la victoire d’étape après une première attaque à 300 mètres de l’arrivée.

Au sommet, la note était salée pour les autres favoris du Tour de France. Si Beloki ne cédait que 7 secondes au nouveau Maillot Jaune, Rumsas et Sevilla perdaient 1’16", Kivilev 1’34", Gonzalez de Galdeano 1’54", Moreau 1’57", Moncoutié 1’59", Botero 2’24", Gotti et Leipheimer 2’41", Belli 2’48", Dufaux 3’00", Hamilton et Virenque 3’14". Armstrong remporte cette fois-ci une importante bataille, mais rien n’est encore fait. La route menant à Paris est encore longe et le plus dur reste toujours à venir.

Les points chauds :
  • côte de Louvié-Juzon (4ème catégorie, km 35) : Magnien (Bonjour), Cuesta (Cofidis) et Etxebarria (Euskaltel-Euskadi)
  • sprint de Larunz (km 48) : Magnien (Bonjour), Cuesta (Cofidis) et Jalabert (CSC-Tiscali)
  • col d'Aubisque (hors catégorie, km 66) : Jalabert (CSC-Tiscali), D.Etxebarria (Euskaltel-Euskadi) et Halgand (Jean Delatour)
  • sprint de Bagnères-de-Bigorre (km 132) : Jalabert (CSC-Tiscali), Zabel (Telekom) et Mikhaïlov (Lotto-Adecco)
  • arrivée à La Mongie (1re catégorie, km 158) : Armstrong (US Postal), Beloki (ONCE-Eroski) et Heras (US Postal)
Classement 11ème étape :

1. Lance Armstrong (USA, US Postal) les 147 km en 4h21’57" (36,2 km/h)
2. Joseba Beloki (ESP, ONCE-Eroski) à 7 sec.
3. Roberto Heras (ESP, US Postal) à 13 sec.
4. Francisco Mancebo (ESP, iBanesto.com) à 1’16"
5. Raimondas Rumsas (LIT, Lampre Daikin) m.t.
6. Oscar Sevilla (ESP, Kelme-Costa Blanca) à 1’23"
7. Ivan Basso (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
8. Andrei Kivilev (KAZ, Cofidis) à 1’34"
9. Laurent Jalabert (FRA, CSC-Tiscali) à 1’49"
10. José Azevedo (POR, ONCE-Eroski) à 1’52"

Classement général :

1. Lance Armstrong (USA, US Postal) en 40h47’38"
2. Joseba Beloki (ESP, ONCE-Eroski) à 1’12"
3. Igor Gonzalez de Galdeano (ESP, ONCE-Eroski) à 1’48"
4. Raimondas Rumsas (LIT, Lampre-Daikin) à 3’32"
5. Santiago Botero (COL, Kelme-Costa Blanca) à 4’13"
6. José Azevedo (POR, ONCE-Eroski) à 4’31"
7. Marcos Serrano (ESP, ONCE-Eroski) à 5’17"
8. Ivan Basso (ITA, Fassa Bortolo) à 5’22"
9. Francisco Mancebo (ESP, iBanesto.com) à 5’33"
10. Serhiy Honchar (UKR, Fassa Bortolo) à 5’35"

Classement par points :

1. Erik Zabel (ALL, Telekom) 213 pts
2. Robbie McEwen (AUS, Lotto-Adecco) 210 pts
3. Stuart O’Grady (AUS, Crédit Agricole) 157 pts

Classement de la montagne :

1. Patrice Halgand (FRA, Jean Delatour) 57 pts
2. Laurent Jalabert (FRA, CSC-Tiscali) 46 pts
3. Lance Armstrong (USA, US Postal) 44 pts
Vélo 101 août 2014
Gore bike wear route octobre 2014
Annonces Vélo septembre 2014
Cycles Tyres Direct octobre 2014 Prologo octobre 2014
Laboratoire Fenioux février 2014

Get Adobe Flash player

Deltour octobre 2014