Qu'est-ce que l'assistance neutre Mavic ?

Le 11/07/2005 18:20

Depuis 1977, les voitures jaunes Mavic assurent l'assistance neutre dans le Tour de France. Explications.

La voiture jaune Mavic est devenue si indissociable des événements cyclistes qu'elle se fond désormais dans le paysage d'une course. Voilà 32 ans maintenant que la marque française apporte son soutien aux coureurs victimes d'incidents mécaniques et ne pouvant être dépanés par leurs propres mécaniciens. Lancée en 1973 sur les routes de Paris-Nice, l'idée d'une assistance neutre a fait depuis beaucoup de chemin, étant adoptée par le Tour de France en 1977. "Nous apportons une assistance technique et matérielle directement dans la course auprès de tous les coureurs sans distinction de marque, de nationalité ou de classement", rappelle Yves Hézard. A bord de leurs véhicules jaunes respectés par l'ensemble du peloton, les techniciens Mavic sont sur le qui-vive, prêts à sauter de voiture, une roue de rechange à la main, pour porter secours au coureur en difficulté.

Trois voitures, plus des motos pour les étapes de montagne, sont intégrées dans le peloton du Tour de France. Elles sont les premières à être autorisées à se placer derrière les échappés, les directeurs sportifs devant attendre que la fugue ait dépassé la minute d'avance pour doubler le peloton. C'est dans ces moments-là que l'assistance Mavic est primordiale, un coureur n'étant jamais à l'abri d'une crevaison ou d'un pépin mécanique. "Nos véhicules jaunes sont respectés par le peloton parce que de nombreux coureurs ont pu rallier l'arrivée en bénéficiant de notre secours, poursuit Yves Hézard. L'efficacité de l'assistance neutre Mavic résulte du savoir-faire et du professionnalisme de nos équipes de techniciens. La passion du vélo et l'importance des moyens mis en oeuvre sont les moteurs de notre action. Cet engagement de tous les instants est l'essence même de notre partenariat avec le monde du vélo."

Pour assurer une parfaite continuité à la course, les techniciens de Mavic s'infiltrent donc chaque jour au coeur du peloton. Leur assistance ne s'arrête pas seulement au Tour de France puisque les voitures jaunes effectuent chaque année 450 000 kilomètres et cumulent 1200 jours de présence sur les événements cyclistes ! Preuve de son savoir-faire, Mavic est d'ailleurs partenaire de quinze des vingt-sept courses de l'UCI ProTour.

Interview de Michel Lethenet, responsable communication :

Quel le dispositif Mavic sur le Tour de France ?
"Nous avons une équipe très internationale avec des techniciens français mais aussi américains, polonais, suisses et portugais. Mavic est une marque mondialement connue et distribuée, nous avons deux filiales (une aux Etats-Unis et l'autre au Japon) et des distributeurs partout donc aujourd'hui, on se doit de former les équipes techniques car l'assistance technique est présente sur une multitude d'épreuves. Ce week-end, Mavic assure l'assistance sur le Tour de France mais nous sommes également présents sur le Marathon des Dolomites en Italie, au triathlon Quelle Challenge à Roth, sur des épreuves aux Etats-Unis, au Japon, au Benelux et en Pologne. Non seulement, Mavic fabrique des produits qui équipent les formations pros (Bouygues Telecom, Cofidis et Lampre-Caffita), mais Mavic assure aussi sa
présence sur les épreuves grand public pour être au plus près du consommateur."

Quelles sont les nouveautés ou testez-vous des prototypes sur le Tour ?
"Non, le Tour n'est pas le moment pour essayer des prototypes, c'est trop important, c'est l'événement de l'année, le rendez-vous incontournable du cyclisme mondial et rien n'est laissé au hasard. Les prototypes sont développés le reste de l'année. Par contre, les coureurs vont étrenner sur le Tour les nouvelles roues Ksyrium ES (NDLR : ES pour édition spéciale, une première série est déjà disponible sur le marché), un clin d'oeil à l'hélium lancée dix ans plus tôt avec toutes les technologies actuelles développée par Mavic."

En quoi consiste l'assistance technique Mavic ?
"Mavic est présent sur le Tour de France depuis 1977, on apporte une assistance neutre, sans distinction de nationalité ou d'équipe. Nous sommes là pour assurer la bonne continuité de la course et essentiellement lorsqu'il y a une échappée. Nous couvrons les échappés qui dans un certain laps de temps ne peuvent pas être dépannés par leur directeur sportif au cas où il y aurait un pépin mécanique, nous sommes présents en soutien. En cas de crevaison, on remplace la roue et l'avance obtenue par le coureur dans l'échappée reste acquise. Nous avons trois voitures dans le peloton et des motos pour les étapes de montagne car la moto est plus agile et plus facile à piloter pour suivre les coureurs sur les routes étroites, avec le public nombreux de chaque côté de la chaussée. En moto, on arrive à circuler plus facilement, à remonter la course sans gêner les coureurs, attendre sur le bas-côté, repartir plus aisément... L'essentiel de tout ce dispositif est d'assurer une parfaite continuité à la course."

Comment faites-vous pour dépanner tous les coureurs sachant que le matériel est complétement différent d'une équipe à l'autre ?
"Il y a deux catégories de cassettes, nous préparons donc les roues en conséquence. Lorsque l'on dépanne un coureur, on sait exactement quelle roue prendre. Il faut moins de dix secondes pour un bon changement de roues, la moyenne est de vingt secondes. Mais cela dépend des conditions de course et du coureur, il faut que ce dernier participe un peu en positionnant sa chaîne sur le dernier pignon et en descendant du vélo."

Propos recueillis à Challans le 1er juillet 2005.
Campagnolo déc17
Tacx 1 novembre 2017
Denivele Challenge
Inscription en ligne Vélo101
JR Laloi novembre 2017
Laboratoire Fenioux déc17

Get Adobe Flash player

Personal coach