Dernières brèves du cyclisme

Le 25/08/2005 00:05

Lance Armstrong dément, Stuart O'Grady renonce à la Vuelta, Christophe Mengin s'incline face à un cheval, Petacchi et Erik Zabel unis ?, les transferts.

Le journal L'Equipe a vivement remué le monde du cyclisme mardi en présentant ouvertement Lance Armstrong comme un tricheur et un menteur. Le quotidien sportif français a révélé que le septuple vainqueur du Tour de France avait eu recours à de l'EPO pour gagner sa première Grande Boucle en 1999. Cette année-là, le produit incriminé n'était pas encore détectable mais les chercheurs du laboratoire de Châtenay-Malabry sont tombés par hasard sur douze échantillons positifs à l'occasion de tests de perfectionnement sur des éprouvettes congelées depuis le Tour 1999. Et parmi eux, six appartenaient à Lance Armstrong ! Devant ces lourdes accusations, quasiment irréfutables, l'Américain s'est empressé de saisir sa plume pour établir un démenti. "Une fois encore, un journal européen reporte que j'ai été contrôlé positif, a déclaré le champion Texan. Malheureusement, la chasse aux sorcières continue et cet article n'est rien moins que du journalisme de tabloïd. Le journal lui-même admet dans son propre article que la science en question est défectueuse et que je n'ai aucun moyen de me défendre. Je redirai simplement ce que j'ai dit à maintes reprises : je n'ai jamais pris aucun produit dopant".

L'Australien Stuart O'Grady (Cofidis) ne prendra pas part à la prochaine Vuelta, qui s'élance samedi de Grenade. Le coureur souffre d'une tendinite au quadriceps gauche qui l'empêche d'envisager une participation au troisième grand tour de la saison. Agé de 31 ans, Stuart O'Grady n'a plus gagné sur la route depuis un an. Cette année, il s'est classé 2ème du Tour d'Algarve, 3ème du Tour Down Under, 4ème de Milan-San Remo et 10ème de Gand-Wevelgem. Il avait déjà participé au Giro et au Tour de France, des épreuves sur lesquelles il avait touché des doigts une victoire d'étape. Samedi, c'est donc le jeune Français Hervé Duclos-Lassalle (Cofidis) qui le remplacera au départ de Grenade. Il aura pour mission de protéger son leader Luis Perez, 9ème de la Vuelta il y a un an. A 26 ans, Hervé Duclos-Lassalle disputera le premier grand tour de sa carrière.

Depuis 1999, c'est une tradition, chaque 15 août, à l'hippodrome de l'Isle-Briand au Lion d'Angers, un cycliste affronte un trotteur sur 400 mètres. Le coureur évolue sur une piste en bois d'une soixantaine de centimètres de large tandis que le cheval court sur le terrain engazonné. Carlos Da Cruz, Jacky Durand et Jean-Cyril Robin notamment s'étaient déjà frottés à ce défi. Cette année, c'était au tour de Christophe Mengin (Française des Jeux) de se mesurer à l'animal. Et malheureusement pour le coureur, la bête s'est révélée plus forte. Pourtant le Vosgien, sous le soleil de plomb et le ciel azur de ce lundi 15 août, avait remporté la première manche d'un boyau. Mais dans la seconde, le cheval Mambo King ne se laissait pas faire et venait lui souffler la victoire. Christophe Mengin, sur un braquet de 53x13, se faisait devancer d'une demi-longueur. "J'ai loupé mon départ. J'ai patiné sur les planches et j'ai tout de suite perdu beaucoup sur lui", avouait-il au micro du speaker. La décision allait alors se faire lors de la belle. Là encore, le cheval se montrait le plus véloce. C'est toutefois sans aucun regret que le coureur de la Française des jeux quittait la pelouse de l'hippodrome. "Comme dans toute compétition, on est forcément là pour gagner donc je suis un peu déçu. Mais ce défi, c'est surtout pour le fun. Je me sentais pourtant capable de vaincre le cheval mais dans la dernière manche il a été très fort. J'ai été battu à la régulière." Cela amène en tout cas le compteur de victoires pour l'animal à quatre contre trois pour le coureur. (Aurélie Richard)

Les sprinters Alessandro Petacchi (Fassa Bortolo) et Erik Zabel (T-Mobile) pourraient évoluer sous le même maillot l'an prochain. En effet, l'arrivée de l'Italien est acquise chez Domina Vacanze, une formation qui cherche à fusionner avec un autre groupe. Et ce groupe, aux dires de la presse allemande, pourrait être le Team Wiesenhof. Dans ce cas, la structure allemande de l'équipe Domina Vacanze pourrait être menée par Erik Zabel, qui a annoncé son départ de la T-Mobile. Les deux sprinters ne se feraient pas d'ombre puisque chacun aurait son grand tour de prédilection, le Giro pour Petacchi et le Tour de France pour Zabel. Resterait à déterminer les rôles de chacun sur Milan-San Remo...

La période des transferts se poursuit intensivement. Le Luxembourgeois Kim Kirchen (Fassa Bortolo) rejoindra l'an prochain l'équipe allemande T-Mobile. Spécialiste des classiques ardennaises, il viendra renforcer la formation de Jan Ullrich au printemps. Passé professionnel en 2002, Kim Kirchen a terminé cette saison 2ème de la Flèche Wallonne et 11ème de l'Amstel Gold Race mais aussi 8ème du Tour Méditerranéen et 13ème de Paris-Nice. L'été dernier, il avait pris la 6ème place de la course olympique. Deux autres coureurs de renom, Serhiy Honchar (Domina Vacanze) et Eddy Mazzoleni (Lampre-Caffita) complèteront également l'effectif de rêve de la T-Mobile. Le marché des transferts est également actif en France. La formation Bouygues Telecom a décidé d'internationaliser son groupe en faisant appel au jeune Néerlandais Stef Clément (Rabobank Espoirs). L'équipe Cofidis s'est aussi renforcée. Cinq arrivées sont maintenant confirmées : Michiel Elijzen (Rabobank Espoirs), Mathieu Heijboer (Rabobank Espoirs), Geoffroy Lequatre (Crédit Agricole), Sébastien Minard (RAGT Semences) et Tristan Valentin (Auber 93). A noter enfin que Cédric Coutouly (Agritubel), 2ème du Tro Bro Leon cette saison, a prolongé d'un an son contrat avec son équipe actuelle.
Cycles Tyres mars/avril 2017
Annonces Vélo mars 2017
GNFY Fevrier
KTM Mars 2017
Prologo 2017 Laboratoire Fenioux Mars 2017