Amstel Gold Race : un final plus spectaculaire

Pros Publié le 14/04/2018 15:30

Pour la 53ème édition de l’Amstel Gold Race, les organisateurs ont modifié le final de l’épreuve. Les routes empruntées dans la dernière boucle favoriseront les attaquants

La Hollande dans toute sa splendeur

Première des trois classiques ardennaises du circuit World Tour, l’Amstel Gold Race sera, comme toujours, l’occasion de briller pour les meilleurs puncheurs du peloton. Comme en 2017, les organisateurs ont gardé les principales difficultés du parcours, avec les traditionnelles ascensions du Cauberg, du Geulhemmerberg et du Bemelerberg. Comme en 2017, 35 côtes joncheront le tracé de 263 kilomètres entre Maastricht et Berg en Terblijt. Dans la province de Limbourg, les coureurs affronteront la succession de côtes courtes et pentues autour de Fauquemont. Mais la dernière boucle du parcours a été légèrement modifiée pour permettre aux plus offensifs de se mettre en évidence.

Rendre plus difficile le contrôle du peloton 

Longues de 16 kilomètres, les ultimes routes empruntées par les coureurs seront bien plus sinueuses et favoriseront les attaques entre favoris. Le marquage entre les équipes pourrait disparaitre et laisser place à une guerre intense dans la succession du Cauberg, du Geulhemmerberg et du Bemelerberg.  « Avec ce changement, nous cherchons à passer par des chemins plus étroits, ce qui rend plus difficile le contrôle de la course par le peloton, a expliqué Léo Van Vliet, directeur de l’Amstel Gold Race. En 2017, nous avons vu qu'une simple modification pouvait rendre la course plus attrayante. Avec ce nouveau changement, les candidats à la victoire devront bien se positionner avant la finale ou avoir déjà attaqué » a-t-il ajouté.

7 invitations distribuées  

L'équipe Roompot-Nederlandse Loterij

Pour la première des classiques ardennaises du calendrier World Tour, le peloton sera bien fourni entre Maastricht et Berg en Terblijt. 25 équipes de sept coureurs seront au départ pour 263 kilomètres de course. Sept Wild Card ont été distribuées aux différentes équipes Pro Continental. Comme l’année passée, on y retrouve les deux équipes belges, Sport Vlaanderen-Baloise et Wanty Groupe Gobert. Dans le sud des Pays-Bas, la seule équipe professionnelle néerlandaise Roompot Nederlandse Loterij sera également présente pour la quatrième année consécutive. La Nippo Vini Fantini fera son retour après avoir manqué l’édition 2017. Ce sera en revanche une première pour les équipes Israël Cycling Academy, Aqua Blue Sport et Vital Concept. Grande absente du peloton du 53ème Amstel Gold Race, la Direct Energie. L’équipe de Jean-René Bernaudeau avait participé aux deux dernières éditions. -Léo Labica

Les favoris à la succession de Philippe Gilbert (Quick Step Floors), tenant du titre, sont à retrouver ici.

<< Article précédent | Article suivant >>

Fulcrum Speed 40c
KTM avril18
Sport Pulsion avril18