Comment rebondir après un échec ou une désillusion ?

Pros Publié le 19/05/2017 11:00

Chaque mois, Stéphane Cognet vous aide à atteindre vos objectifs grâce à ses conseils d'entraînement. Aujourd'hui, explorons plusieurs méthodes pour surmonter une désillusion

DecuChaque mois, Stéphane Cognet vous aide à atteindre vos objectifs grâce à ses conseils d'entraînement. Le but est de vous accompagner tout au long de la saison, de vous aider à progresser en prenant en compte tous les éléments indispensables à l'élaboration de votre programme d'entraînement. Pour un suivi d'entraînement personnalisé, vous pouvez contacter Stéphane Cognet via son site : www.testvelo.com/coach-steph48800.

 

 

 

 Comme tout coureur cycliste, ou même sportif, cela vous est déjà arrivé au moins une fois : passer complètement à côté d’un de ses objectifs !

En effet des mois que vous en rêvez, des mois que vous peaufinez votre préparation en vue de cette épreuve. Vous avez effectué des reconnaissances, votre vélo préparé depuis plusieurs jours. Autant de points qui mis bout à bout font que rien ne pourra vous arrêter ! Et pourtant en pleine épreuve les jambes ne sont pas là, impossible de suivre votre groupe habituel, vous voyez votre objectif s’envoler. Ou pire encore une chute violente vous projette au sol et vous ne pouvez repartir ou très diminué… Vous finissez l’épreuve la mort dans l’âme, ou carrément vous mettez la flèche !

Toutes ces hypothèses donnent le même résultat : Vous avez complètement raté votre objectif ! Et généralement cela vous plombe le moral sur plusieurs heures voire plusieurs jours. Ce qu’il faut faire c’est tout d’abord d’accepter cet échec, ensuite de l’analyser. En effet comme le dis le proverbe, « ce qui ne te tue pas, te rends plus fort » ! Vous allez vous sentir abattu, vidé, nul avec de multiples questions et d’incompréhensions !

Pour faire face, vous avez plusieurs solutions, soit vous avez un entraineur qui, et c’est un de ses rôles, saura vous écouter, analyser cet échec pour ensuite vous proposer un nouvel objectif avec une préparation en conséquence. Il faut absolument avoir un vrai dialogue avec ce dernier. Il faut que la relation entraineur/entrainé soit une relation de confiance à double sens. Ou vous pouvez faire appel à un coach mental voir psychologue qui saura vous remettre en selle en vous faisant visualiser vos points forts et vos prochains objectifs. Et enfin l’auto-analyse que nous allons développer plus en détails :

Déjà vous devez prendre du temps pour vous, afin de mettre des mots sur cet événement manqué. Il faut savoir faire son deuil par rapport à cette non réussite. Vous devez accepter petit à petit de ne pas avoir réalisé votre objectif. Cette période peut être une période désagréable mais peut également être une période extrêmement prolifique en termes de prise de conscience, maturité, choix de carrière.
Vous allez traverser plusieurs étapes : le déni puis la colère, la dépression et enfin l'acceptation.

Il faut remonter le plus vite possible sur le vélo, mais seulement pour des sorties sans but. En effet juste d’aller rouler selon l’humeur et l’envie. Certains ne veulent pas toucher au vélo pendant plusieurs jours. C’est une autre solution mais attention de ne pas dépasser une période d’inactivité de plus de 4 jours. En effet passé ce laps de temps, il sera très difficile de retrouver des sensations et de ce fait la pratique du vélo sera encore plus dure qu’habituellement. Et ceci peut vous faire basculer complètement en dépression et ne jamais revenir d’un échec ! Combien de coureurs ou proches avez-vous vu complètement arrêter les compétitions voire le vélo après un enchainement de mauvais résultats…

Annemasse Bellegarde
© Kim Caritoux

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous conseillons d’effectuer des sorties avec des amis sans se confronter, d’échanger de tout et de rien au début. Puis après plusieurs jours ainsi, de reprendre votre plan d’entrainement initial. De regarder vers l’avant et planifier un nouvel objectif. Ainsi vous programmez votre retour. Si vous avez raté votre objectif sur chute mais que vous étiez très en forme alors il faut se servir de cette forme pour l’entretenir. Le stress ou la pression peuvent également vous bloquer malgré d’excellentes sensations durant les jours précédents. Dans ce cas il faut gérer la pression et ne pas arriver stressé au départ. Le stress est un facteur qui peut bloquer complètement un coureur et même certains grands coureurs professionnels ont suivi des préparations mentales pour surmonter ce stress. Nous vous conseillons de visualiser votre course quelques jours en amont, de vous préparer à plusieurs scénarios. Ainsi au départ vous serez prêt à répondre aux différentes évolutions de la course. Cela revient à faire un travail de sophrologie, qui est de plus en plus présent dans le circuit professionnel.

 

Regard Nouveau objectif
© Stephane Cognet

 

 

En conclusion, si vous passez à côté d’un objectif, il faut tout de suite comprendre pourquoi. Faire son deuil et se vider la tête. Profiter de ses proches, pour dialoguer, exprimer son mal-être et se vider la tête. Ensuite se retourner rapidement vers un nouvel objectif afin de se préparer au mieux et ainsi tourner définitivement la page de cet échec.

<< Article précédent | Article suivant >>

Campagne Faceboook Vélo101
Inscription en ligne Vélo101