Critérium International — Bouhanni met ses adversaires à genoux

Pros Publié le 29/03/2014 12:12

Critérium International # 1. Souffrant d'une lésion au cartilage rotulien, Nacer Bouhanni fait fi de la douleur pour remporter en favori cette première demie-étape.

Le Critérium International redécouvre les somptueux paysages corses
© ASO/P.Perreve
C'est la coutume sur le Critérium International : le samedi, il faut se lever de bon matin pour tous les coureurs engagés ! Leur tâche est cependant facilitée par un cadre superbe. Neuf mois jour pour jour après le Grand Départ du Tour de France (la Grande Boucle s'était élancée le 29 juin), la Corse nous rappelle que son surnom d'Île de Beauté n'est en rien dû au hasard. Les similitudes entre cette 1ère étape et celle que nous avions vécue en juin dernier ne s'arrêtent pas à une simple question géographique. La coutume, c'est également de voir les sprinteurs triompher dans la matinée. Cinq ans après l'installation de l'épreuve en Corse, la première demie-étape autour de Porto-Vecchio n'a plus de secrets pour les coureurs qui savent pertinemment qu'il sera compliqué d'éviter un premier emballage massif au sud de l'île.

Il y a une semaine jour pour jour, Alexis Gougeard (Ag2r La Mondiale), avait lui aussi conscience que remporter la Classic Loire-Atlantique serait difficile en prenant l'échappée matinale dans le vignoble nantais. Et pourtant, le jeune Normand avait fait étalage de sa classe pour couper la ligne en vainqueur pour la première fois chez les pros. L'ancien vice-champion d'Europe Junior du contre-la-montre espère voir l'histoire se répéter et fait partie de cette échappée partie de bon matin. Accompagné de Thomas Vaubourzeix (La Pomme Marseille 13), Clément Venturini (Cofidis) et Théo Vimpère (BigMat-Auber 93), Gougeard, comme ses compagnons d'échappée, devra s'incliner à 40 kilomètres de l'arrivée. Et pour cause, le peloton n'a jamais accordé plus de deux minutes d'avance au quatuor.

Nacer Bouhanni fait parler sa pointe de vitesse en Corse
© ASO/P.Perreve
Parmi la meute de sprinteurs qui ne compte pas laisser passer sa seule chance de victoire ce week-end, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) fait figure d'épouvantail. Pourtant, le Lorrain avait essayé de faire profil bas. Toujours blessé au genou après sa chute sur Paris-Nice qui ne l'avait pas empêché de remporter la 1ère étape, l'ancien champion de France a passé une IRM montrant une lésion au cartilage rotulien. Pourtant, aujourd'hui, ce sont ses adversaires qui doivent poser un genou à terre. Une fois la tentative d'Alessandro Vanotti (Astana), parti à 10 kilomètres de l'arrivée, reprise, l'équipe FDJ.fr place son sprinteur dans des conditions optimales. Face à une faible opposition, Bouhanni n'a alors aucun mal à remporter son troisième succès de la saison. Nathan Haas (Garmin-Sharp) termine 2ème, juste devant Marko Kump (Tinkoff-Saxo), 3ème.

Tout à l'heure, c'est un chrono de 7 kilomètres qui attend les coureurs, toujours dans les rues de Porto-Vecchio.

Classement 1ère étape :

1. Nacer Bouhanni (FRA, FDJ.fr)
2. Nathan Haas (AUS, Garmin-Sharp) m.t.
3. Marko Kump (SLO, Tinkoff-Saxo) m.t.
4. Tony Hurel (FRA, Team Europcar) m.t.
5. Julien Simon (FRA, Cofidis) m.t.
6. Matthias Brandle (AUT, IAM Cycling) m.t.
7. Benjamin Giraud (FRA, La Pomme Marseille 13) m.t.
8. Armindo Fonseca (FRA, Bretagne-Séché Environnement) m.t.
9. Eugenio Alafaci (ITA, Trek Factory Racing) m.t.
10. Julien Berard (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.

Classement général :

1. Nacer Bouhanni (FRA, FDJ.fr)
2. Nathan Haas (AUS, Garmin-Sharp) à 2 sec.
3. Matthias Brandle (AUT, IAM Cycling) à 3 sec.
4. Marko Kump (SLO, Tinkoff-Saxo) à 4 sec.
5. Bob Jungels (LUX, Trek Factory Racing) m.t.
6. Stéphane Rossetto (FRA, BigMat-Auber 93) à 5 sec.
7. Tony Hurel (FRA, Team Europcar) à 6 sec.
8. Julien Simon (FRA, Cofidis) m.t.
9. Benjamin Giraud (FRA, La Pomme Marseille 13) m.t.
10. Armindo Fonseca (FRA, Bretagne-Séché Environnement) m.t.

<< Article précédent | Article suivant >>

Fulcrum Speed 40c
Tour Métropole Nice
Maurienne Tourisme
KTM mai18
Abus mai18