La gazette du Giro

Pros Publié le 17/05/2018 07:00

Simon Yates a une nouvelle fois frappé un grand coup sur le Giro en s’imposant sur la 11ème étape. Tom Dumoulin et Thibaut Pinot ont perdu quelques précieuses secondes sur le Britannique

Adam Yates Giro 11ème étape

Surpuissant dans les arrivées au sommet, Simon Yates (Michelton Scott) n’a pas d’égal dans la montagne sur ce 101ème Giro. Déjà vainqueur à Gran Sasso d’Italia, le Britannique s’est de nouveau imposé ce mercredi sur la 11ème étape. « Je suis très fatigué après ce final très dur. Bien sûr je suis très heureux d'avoir gagné l'étape, même si ça ne se voit peut-être pas, mais je suis vraiment heureux » a expliqué le porteur du maillot rose à l’issue de la course. Grâce à sa fulgurante attaque dans la montée finale vers Osimo, il a surtout grappiller de précieuses secondes sur Tom Dumoulin (Team Sunweb) et Thibaut Pinot (Groupama FDJ) en prévision du contre-la-montre de la 16ème étape. « Désormais je me méfie vraiment du chrono. Mais si mon corps et mes jambes restent au top, si je n'ai pas de mauvais jour, je ne dois craindre que le chrono. »

Pinot a « limité la casse »

A 8 secondes du vainqueur du jour, Thibaut Pinot n’a pas réussi à mettre en marche lorsque Yates l’a attaqué dans les derniers hectomètres. Le Franc-Comtois a assuré le principal en conservant sa place sur le podium, à maintenant 1 minutes et 4 secondes du maillot rose. « Il fallait limiter la casse, je n'étais pas dans une grande journée a soufflé Pinot au micro de L’Equipe21. On a bouffé beaucoup d'énergie pour rester placés parce que c'était dangereux. On va dire que l'important est gardé. On se doutait bien que Yates avait un punch assez terrible en ce moment. J'ai fait ce que j'ai pu, en plus sur des pavés. Ce n'était pas ce que je préférais. » 

Dumoulin reprend du poil de la bête 

Sur cette 11ème étape, Tom Dumoulin n’a pas été en mesure de suivre Simon Yates lors de son attaque. Mais le Néerlandais a été le des seul à prendre sa roue dans les plus forts pourcentages pour ne finir qu’à une poignée de secondes derrière lui. « Je n'étais pas assez bien pour gagner mais je suis super satisfait » s’est réjoui le leader du team Sunweb sur le site de sa formation. « Les jambes étaient un peu douloureuses au début mais je pense que c'était pareil pour tout le monde après l'étape d'hier. Au fur et à mesure de la course, je me sentais de mieux en mieux. J'ai essayé de suivre Yates mais je n'ai pas pu réduire l'écart et je suis resté à la même distance mais je ne peux pas m'en vouloir. Je me sens super bien, c'est mon meilleur résultat depuis Jérusalem et mes meilleures sensations également. Le week-end qui arrive va être super difficile mais je vais faire de mon mieux pour défendre ma place. Il y a encore beaucoup de chemin avant Rome. »

Les sprinteurs à la fête sur la 12ème étape 

etape 12 Giro


Jeudi, les sprinteurs vont pouvoir de nouveau partir à la chasse d'une victoire d'étape. Les 214 kilomètres entre Osimo et Imola ne présenteront pas de grosses difficultés. Il n'y aura qu'un seul grimpeur de 4ème catégorie au programme, placé à 8 kilomètres de la ligne d'arrivée sur le circuit d'Imola. Les hommes rapides vont pouvoir s'exprimer sur les larges routes du circuit italien. Elia Viviani (Quick Step Floors), qui a remporté deux étapes sur les arrivées massives sera l'ultime favori dans la dernière ligne droite. 

-Léo Labica

<< Article précédent | Article suivant >>

Fulcrum Zéro Carbon
KTM mai18
Tour Métropole Nice
Maurienne Tourisme
Abus mai18