Liège-Bastogne-Liège — Et maintenant, Liège ?

Pros Publié le 21/04/2017 14:30

Auteur d'une première partie de saison exceptionnelle, Alejandro Valverde se présente comme le gand favori de Liège-Bastogne-Liège, qu'il a déjà conquis trois fois.

Alejandro Valverde
© Ansa
En en reprenant pour trois ans au moment de signer un énième contrat avec Eusebio Unzue l'hiver dernier, Alejandro Valverde (Movistar Team) ne s'imaginait probablement pas gonfler encore de la sorte son palmarès magistral. Avec cinq victoires désormais sur la Flèche Wallonne, le champion espagnol possède "sa" course, celle que personne n'a autant gagnée que lui. Pas même le grand Eddy Merckx, qui garde toutefois l'avantage sur deux monuments du calendrier : Milan-San Remo (sept victoires) et Liège-Bastogne-Liège (cinq victoires).

Et c'est sur la Doyenne, précisément, que Valverde cherchera à grignoter dimanche un peu de l'héritage laissé au cyclisme par le Cannibale. Doubler la Flèche et Liège, Valverde l'a déjà fait. Deux fois même, en 2006 et 2015, quand il compte une troisième Doyenne victorieuse (2008) en plus de trois podiums (2ème en 2007 et 2014, 3ème en 2013). L'Espagnol a clairement la faveur des pronostics au moment où la campagne des classiques s'apprête à se refermer. Et avec elle une première partie de saison qui a vu le champion de la Movistar s'imposer partout où il le voulait : au Tour de Murcie, à la Ruta del Sol, au Tour de Catalogne, au Tour du Pays Basque et donc à la Flèche Wallonne. Dix victoires déjà qui le portent au seuil de ses plus belles moissons, puisque le record en la matière du coureur murcien reste de onze gagnes en 2008 comme en 2014. Et nous ne sommes qu'en avril...

Sa onzième victoire annuelle, Alejandro Valverde compte donc aller la chercher dimanche à Liège, sur un parcours dont le cœur a été remodelé et la traditionelle finale restaurée après le crochet pavé par la rue Naniot l'an dernier. Les travaux engagés dans les rues de Stavelot condamnent en effet la célèbre trilogie Wanne, Stockeu, Haute Levée. Au profit d'un triptyque inédit qui passera à une centaine de kilomètres du but par les côtes de Pont (1 km à 10,5 %), Bellevaux (1,1 km à 6,8 %) et la Ferme Libert (1,2 km à 12,1 %).

La côte de Saint-Roch sur Liège-Bastogne-Liège
© ASO/Bruno Bade
Pas question en revanche de rééditer l'expérience – pourtant concluante – de la rue Naniot l'an passé. Quand cette approche insolite de la montée d'Ans avait fait la décision en 2016, elle ne sera pas répétée ce dimanche. On en reviendran donc à un enchaînement classique constitué dans les 60 derniers kilomètres du col du Rosier (4,4 km à 5,9 %), du col du Maquisard (2,5 km à 5 %) et de la côte de la Redoute (2 km à 8,9 %), avant de transiter par les côtes de la Roche aux Faucons (1,3 km à 11 %) à 19 kilomètres de l'arrivée et de Saint-Nicolas (1,2 km à 8,6 %), dernier tremplin 5,5 kilomètres avant la montée d'Ans et le dernier kilomètre ascendant jusqu'à la ligne.

Pour vaincre Valverde, ses adversaires n'auront pas d'autre choix que d'éviter la confrontation au sprint. Il faudra anticiper. Et si la concentration de difficultés dans la finale a souvent eu pour conséquence de bloquer la course, l'allant dégagé par ceux qui ont marqué cette formidable campagne de classiques pourrait bien inspirer une course de mouvement.

La liste des opposants à une victoire d'Alejandro Valverde est large. Elle inclut le vainqueur de Paris-Roubaix Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) et celui de Milan-San Remo Michal Kwiatkowski (Team Sky), mais aussi Michael Albasini, Simon Gerrans et les frères Yates (Orica-Scott), Romain Bardet, Pierre Latour et Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale), Warren Barguil et Tom Dumoulin (Team Sunweb), Rui Costa et Diego Ulissi (UAE Team Emirates), Davide Formolo et Rigoberto Uran (Cannondale-Drapac), Jakob Fuglsang et Luis-Leon Sanchez (Astana), Sergio Henao (Team Sky), Ion Izagirre (Bahrain-Merida), Rafal Majka (Bora-Hansgrohe), Dan Martin (Quick-Step Floors), Arthur Vichot (FDJ) et Tim Wellens (Lotto-Soudal).

Les principales difficultés de Liège-Bastogne-Liège :

• km 70 : côte de la Roche en Ardenne (2,8 km à 6,2 %)
• km 116 : côte de Saint-Roch (1 km à 11,2 %)
• km 168 : côte de Pont (1 km à 10,5 %)
• km 172 : côte de Bellevaux (1,1 km à 6,8 %)
• km 180 : côte de la Ferme Libert (1,2 km à 12,1 %)
• km 198 : col du Rosier (4,4 km à 5,9 %)
• km 211 : col du Maquisard (2,5 km à 5 %)
• km 222,5 : côte de la Redoute (2 km à 8,9 %)
• km 239 : côte de la Roche-aux-Faucons (1,3 km à 11 %)
• km 252,5 : côte de Saint-Nicolas (1,2 km à 8,6 %)
• km 258 : côte d'Ans (1,5 km à 5,2 %)

Les 10 derniers vainqueurs de Liège-Bastogne-Liège :

2016 : Wout Poels (PBS, Team Sky)
2015 : Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team)
2014 : Simon Gerrans (AUS, Orica-GreenEdge)
2013 : Daniel Martin (IRL, Garmin-Sharp)
2012 : Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana)
2011 : Philippe Gilbert (BEL, Omega Pharma-Lotto)
2010 : Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana)
2009 : Andy Schleck (LUX, Team Saxo Bank)
2008 : Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne)
2007 : Danilo Di Luca (ITA, Liquigas)

<< Article précédent | Article suivant >>

Safilo Mai-Juillet
FSA Mai-Juillet
Alpins Wheel
Fi'Zik Avril 2017
Maurienne Tourisme juin-aout
KTM Mars 2017
Bosses de Provence Mai 2017 Ultimum Sport
Prologo 2017 Cycleops Mai-juillet 2017