Récap du Tour du Danemark

Pros Publié le 16/09/2017 12:10

Le Tour du Danemark a vécu quatre premières étapes mouvementées. Entre erreur d'aiguillage, météo capricieuse et vols de vélos, Mads Pedersen est leader avant la dernière étape ce samedi.

Tour du Danemark
© Cycling Time
1ere étape : La première du Tour du Danemark était réservée à un sprinteur et pourtant, un petit malin du nom de Casper Pedersen (Team Giant-Castelli) s’est frayé un chemin pour s’imposer en solitaire. Sorti à 3 kilomètres de l’arrivée, le local a résisté au retour des Cofidis dans le final et s’imposait alors devant Bouhanni ayant réglé le sprint du peloton. Le Danois prenait alors le maillot de leader par la même occasion. L’ouverture du Tour a surtout été marquée par l’erreur d’aiguillage à 80 kilomètres de l’arrivée. Scène cocasse dans un peloton pro, la course a été neutralisée. Heureusement que cette erreur est intervenue loin de la ligne et n’a pas eu de conséquence sur le sort de l’étape.  

2ème étape : Décidément, le Tour du Danemark connaît toutes les misères du monde à se dérouler correctement. Après l’erreur d’aiguillage la veille, c’est cette fois-ci la météo qui a eu raison de la course. Dans un premier temps neutralisée, l’étape a été annulée à la demande des coureurs. Le vent et la pluie étaient trop intenses pour continuer à courir. Un peu plus tôt sur l’étape, Nacer Bouhanni (Cofidis) se sentait malade et avait préféré abandonner. Le Danois Casper Pedersen gardait alors son maillot de leader facilement. Il a même eu le temps de signer dans la journée en faveur d’Aqua Blue Sport pour les deux prochaines saisons.

3ème étape : Pour le troisième jour du Tour du Danemark, l’étape pouvait enfin se jouer à la pédale, sans perturbation majeure. Les favoris ont pu s’expliquer sur des pentes à 20%. Un autre Pedersen, cette fois-ci Mads (Trek-Segafredo) s’est montré le meilleur lorsque la route s’élevait et le Danois faisait alors coup double en accrochant l’étape et le maillot de leader. Son compatriote Michael Valgren (Astana) s’est fait surprendre dans les derniers mètres et termine 3 secondes derrière.

Mais le Tour du Danemark ne pouvait pas se tourner vers le chrono de la 4ème étape sans les petits désagréments quotidiens. Cette fois-ci, c’est l’équipe Giant-Castelli qui en fait les frais. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l’équipe danoise s’est fait voler ses 10 vélos de contre-la-montre, ceux avec lesquels les coureurs devaient effectuer le chrono de la 4ème étape. Heureusement pour eux, ils ont pu compter sur le soutien des équipes Sunweb et ColoQuick-Cult qui leur ont prêté l’équipement nécessaire. 

4ème étape : Pour ce chrono long de 17,8 kilomètres tracé dans la ville de Randers, c’est le spécialiste autrichien Matthias Brandle qui a réglé l’affaire. Dans des conditions météos catastrophiques, le coureur de la Trek-Segafredo a totalement dominé le parcours, avec 30 secondes d’avance sur ses concurrents. Au classement général, le coéquipier de BrandleMads Pedersen, conserve le leadership pour 9 secondes sur Michael Valgren. Complété par Casper Pedersen (Giant Castelli), le podium est totalement danois.  -Léo Labica

<< Article précédent | Article suivant >>

ProbikeShop Septembre 2017
Dromoise Sept 2017
Campagne Faceboook Vélo101
Inscription en ligne Vélo101