Simon Yates fait coup double

Pros Publié le 10/03/2018 15:35

Paris Nice #7. Simon Yates a surclassé ses principaux concurrents sur l'étape reine de cette édition. Profitant de la défaillance de LL Sanchez, le Britannique s'empare du maillot jaune

Simon Yates
© ASO
Sous la pluie, dans le froid et en affrontant les dénivelés positifs de cette 7ème étape, Simon Yates (Michelton Scott) était le plus résistant entre Nice et Valdeblore-La Colmiane ce samedi, pour l’étape reine de ce Paris-Nice. Profitant de la faiblesse de Luis Leon Sanchez (Astana) dans le final, le Britannique a placé une attaque tranchante dans les 6 derniers kilomètres de l’étape pour s’envoler vers sa première victoire cette saison. Déjà en grande forme, vendredi, dans les côtes de la Colle-sur-Loup et de Saint Paul de Vence, Yates a réussi à faire fructifier son excellente condition physique sur ce Paris-Nice. En plus d’une belle victoire d’étape, le leader de l’équipe australienne s’est emparé du maillot jaune de leader. Il a notamment profité de la défaillance de Sanchez et de Julian Alaphilippe (Quick Step Floors). Leader virtuel lorsque l’Espagnol craquait à 7 kilomètres du terme, le puncheur français n’avait pas les jambes pour suivre les meilleurs jusqu’à La Colmiane. Sur la ligne, Dylan Teuns (BMC) ainsi que les frères Izagirre (Bahrain Merida) ont fini à quelques secondes du vainqueur du jour. 

Kreuziger, rampe de lancement de Yates

Seul rescapé de l’échappée matinale dans le final, Tony Galopin (AG2R La Mondiale) ne pouvait rien faire face à l’armada Astana. Dans les premières pentes de la montée vers Valdeblore-La Colmiane, Omar Fraile, Michael Valgren et Jakob Fuglsang étaient tous regroupés à l’avant du peloton pour imposer un tempo très élevé afin de protéger le maillot de Luis Leon Sanchez. L’équipe Kazakhe s’est tout de même fait surprendre par le changement de rythme de Roman Kreuziger (Michelton Scott). A 6 kilomètres du sommet, le leader LL Sanchez a perdu le contact avec le peloton de favoris et laissait la victoire finale s’échapper. Profitant du changement de braquet de son équipier, Simon Yates (Michelton Scott) a une nouvelle fois prouvé qu’il avait les jambes des grands jours sur cette édition du Paris-Nice. Le Britannique a placé une attaque salvatrice à 4 kilomètres de l’arrivée. Suivi par Ion Izagirre (Bahrain Merida), les deux hommes ont creusé l’écart, profitant de l’absence d’équipier pour les leaders dans le groupe de chasse. Mais le frère d’Adam était bien le plus fort ce samedi sur l’étape reine du Paris-Nice. Une énième attaque a eu raison des espoirs de l’Espagnol Izagirre. 

De Gent, nouveau maillot à pois

Le profil escarpé de la course a permis aux baroudeurs de se mettre en évidence assez vite sur les premières pentes de l’étape. Dès le départ réel de cette 7ème étape, les coureurs sont entrés dans le vif du sujet avec la côte de Gattières. Le premier à se mettre en évidence était Thomas De Gent (Lotto Soudal) qui a chassé les points pour le classement de la montagne tout au long de la journée. Tony Galopin (AG2R La Mondiale)Jesus Herrada (Cofidis)Rory Sutherland (UAE Team Emirates), Alessandro De Marchi, Nicolas Roche (BMC)Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo) et Amaël Moinard (Fortuneo Samsic) ont réussi à suivre l’attaque du Belge à moins d’un kilomètre du sommet. L’échappée a réussi à creuser un écart intéressant à la mi-course avec plus de 3 minutes d’avance. Cela a permis à De Gent de rafler le maximum de points possible sur l’étape, en passant en tête des 4 premières côtes classées de la journée. Le groupe s’est ensuite délité dans les 40 derniers kilomètres. Après deux jours à l’avant, Thomas De Gent et Amaël Moinard n’ont pas réussi à suivre le duo Galopin Roche. D’autres ont joué de malchance dans la descente de la côte de Villars-sur-Var à l’image de Jarlinson Pantano et d’Alessandro De Marchi. Les deux coureurs ont été pris dans une chute. L’Italien a même terminé dans le ravin, en passant par-dessus la barrière. Plus de peur que de mal pour l’ancien de la Liquigas, qui réussira à repartir, bien après le passage du peloton. -Léo Labica

Classement de cette 7ème étape :

1. Simon Yates (GBR, Michelton Scott)
2. Dylan Teuns (BEL, BMC) à 8sec.
3. Ion Izagirre (ESP, Bahrain Merida) m.t.
4. Gorka Izagirre (ESP, Bahrain Merida) à 13sec.
5. Tim Wellens (BEL, Lotto Soudal) m.t.
6. Patrick Konrad (AUT, Bora Hansgrohe) à 20sec.
7. Sergio Henao (COL, Team Sky) à 46sec.
8. Marc Soler (ESP, Movistar) m.t.
9. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) à 48sec.
10. Sam Oomen (NER, Team Sunweb) à 54sec.

Classement général à l’issue de cette 7ème étape :

1. Simon Yates (GBR, Michelton Scott)
2. Ion Izagirre (ESP, Bahrain Merida) à 11sec.
3. Gorka Izagirre (ESP, Bahrain Merida) à 12sec.
4. Tim Wellens (BEL, Lotto Soudal) à 13sec.
5. Dylan Teuns (BEL, BMC) à 27sec.
6. Marc Soler (ESP, Movistar) à 37sec.
7. Patrick Konrad (AUT, Bora Hansgrohe) à 39sec.
8. Sergio Henao (COL, Team Sky) à 57sec.
9. Julian Alaphilippe (FRA, Quick Step Floors) à 1’48’’
10. Alexis Vuillermoz (FRA, AG2R La Mondiale) à 1’49’’

<< Article précédent | Article suivant >>

Hutchinson juin18
Maurienne Tourisme
KTM juin18