TDU : Sagan ouvre enfin son compteur

Pros Publié le 19/01/2018 09:30

Le Slovaque a remporté son premier sprint de la saison, si l'on fait exception de la People's Choice Classic disputée le week-end dernier. Il devient du même coup leader du Santos Tour Down Under 2018.

 tour down under 2018 etape 4

Peter Sagan remporte la 4e étape du Santos Tour Down Under. Il endosse par la même occasion le maillot ocre de leader.

Assez courte (128 km), l'étape qui reliait Norwood à Uraidla a permis de faire un premier écrémage avant Willunga Hill, demain. C'est le col de première catégorie, à 13 kilomètres de l'arrivée, qui a servi de juge de paix. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) en est sorti vivant, tout comme Richie Porte (BMC Racing Team) et Egan Bernal (Team Sky) pour ne citer qu'eux. Le Slovaque a alors profité d'un final en descente pour se détacher. Mais le peloton est revenu sur le groupe de fuyards. Le champion du monde a alors pris ses responsabilités pour s'imposer de justesse au sprint. Daryl Impey (Mitchelton-Scott) et Luis Leon Sanchez (Astana) complètent le podium.

Caleb Ewan, lâché dans la dernière montée du jour, perd son maillot ocre de leader, au profit de Peter Sagan. Le maillot de meilleur grimpeur restera un jour de plus sur les épaules de Nicholas Dlamani (Dimension Data) qui est resté au sein du peloton pendant que deux coureurs du team UniSA vont en profiter pour montrer le maillot. Demain, le final sera réservé aux grimpeurs, et le coureur Sud-Africain de Dimension Data aura besoin de toutes ses forces s'il veut le conserver au nez et à la barbe de Richie Porte.

 

 

Classement de la 4e étape :

Peter Sagan (Bora Hansgrohe) en 3:21:07

Daryl Impey (Mitchelton-Scott)

Luis Leon Sanchez (Astana)

Classement général :

Peter Sagan (Bora Hansgrohe) en 14:19:49

Daryl Impey (Mitchelton-Scott) à 2"

Jay McCarthy (Bora Hansgrohe) à 9"

 

Pour aller plus loin :

La présentation du Santos Tour Down Under

Le résumé de la première étape

Le résumé de la deuxième étape

Le résumé de la troisième étape

 

Stéphane BALLESTER

<< Article précédent | Article suivant >>