TDU : Viviani s'impose, Ewan encore sur le trône

Pros Publié le 18/01/2018 10:00

Troisième vainqueur différent sur ce Santos Tour Down Under 2018. Cette fois, c’est l’Italien Elia Viviani qui s’impose, devant Phil Bauhaus et Caleb Ewan, toujours porteur du maillot ocre.

Vainqueur de l’étape d’hier, Caleb Ewan (Mitchelton-Scott) n’a pas remis le couvert, aujourd’hui, à Victor Harbor. Pourtant emmené par son train, il a vu revenir comme une balle Elia Viviani (Mitchelton-Scott), au départ mal placé. L’Italien s’impose donc facilement après avoir fourni un gros effort et s’empare du même coup de la deuxième place au général (à 10 secondes de l’Australien).

Quelle étape ! Non pas pour sa difficulté, mais pour la chaleur ambiante. Avec plus de 40 degrés, certains coureurs n’ont pas hésité, la ligne d’arrivée franchie, à piquer une tête dans l’océan. L’étape reliant Glenelg à Victor Harbor, d’une longueur initiale de 146,5 km, a été raccourcie de 26 après la décision de Mike Turtur, le directeur de la course.

Une décision appréciée des coureurs. Et surtout des échappés qui auront au final fourni moins d’efforts que prévus. Scott Bowden (UniSA) et Nicholas Dlamini (Dimension Data), décidément, se sont ainsi tenu compagnie dans l’échappée du jour. Ils étaient cette fois accompagnés de Tiago Machado (Team Katusha Alpecin). Le Sud-Africain a fait le plein en passant en tête à chaque fois (16 points de plus dans ses bagages), portant ainsi son total à 36 unités. Son directeur sportif, Alex Sans Vega s’est montré satisfait : « On a suivi le même plan que les étapes précédentes », a-t-il confié sourire aux lèvres. Au classement de la montagne, son jeune coureur est suivi par une horde d’Australiens. Premier poursuivant : Scott Bowden avec 18 points.

 

 

tour down under 2018 etape 3
© Sirotti
Le peloton s’est ensuite dirigé vers le final, qualifié de « délicat », par les principaux protagonistes pour ses nombreux changements de direction. A l’aise sur son vélo, Caleb Ewan a finalement été perturbé par le vent de face qui soufflait sur la ligne d’arrivée. « Mon équipe m’a magnifiquement conduit mais comme il y avait du vent, je ne voulais pas sortir trop tôt et Elia en a profité pour me sauter. Je suis énormément déçu mais c’est ma faute », a raconté à chaud le sprinteur de Mitchelton-Scott. Un moment d’hésitation qui lui aura coûté la victoire d’étape mais pas le maillot ocre qu’il conserve pour 10 secondes. Une première pour le coureur qui n’avait jamais porté deux jours consécutivement le maillot de leader. Ce dernier est aussi le lauréat du maillot vert et du blanc de meilleur jeune.

Demain, la route s’élève. Ce sera aux grimpeurs de se mettre en évidence et le maillot devrait sûrement changer d’épaule. La 4e étape amènera en effet les coureurs de Norwood à Uraidla. L’arrivée se fera en descente mais il faudra auparavant en découdre dans le col de Teringie (5,8 km à 5%).

 

 

Classement de la 3e étape :

Elia Viviani (Quick Step Floors) en 3:04:40

Phil Bauhaus (Team Sunweb)

Caleb Ewan (Mitchelton-Scott)

Classement général :

Caleb Ewan (Mitchelton-Scott) en 10:58:36

Elia Viviani (Quick Step Floors) à 10"

Daryl Impey (Mitchelton-Scott) à 14"

 

Pour aller plus loin :

La présentation du Santos Tour Down Under

Le résumé de la première étape

Le résumé de la deuxième étape

 

Stéphane BALLESTER

 

<< Article précédent | Article suivant >>

Fulcrum Speed 40c
Maurienne Tourisme
KTM mai18
Abus mai18
Tour Métropole Nice