Tour de France — Chris Froome a eu chaud

Pros Publié le 16/07/2017 19:05

Tour de France # 15. Bauke Mollema s’est imposé au terme d’une belle performance en solitaire. Chris Froome a eu quelques frayeurs mais conserve son maillot jaune.

Chris Froome
© Sirotti

Une étape pour les échappées où les favoris pour le général ne vont pas se découvrir. Voilà en substance le message passé par les coureurs et les directeurs sportifs ce matin au départ de Laissac-Sevrac l’Église. Pourtant lorsque l’on fait les comptes ce soir au Puy-en-Velay, force est de constater qu’il y a eu du mouvement au classement général. Dan Martin (Quick-Step Floors) a profité des flottements du final pour grappiller 14 secondes et une place au général. A force d’abnégation, l’Irlandais finira bien par effacer l’ardoise concédée lorsqu’il a été fauché par Richie Porte (BMC Racing Team) dans la descente du Mont du Chat. A l’inverse Nairo Quintana (Movistar Team) a plié une fois de plus. Mais cette fois dans des proportions irréversibles puisque le Colombien a laissé près de 4 minutes en route. En plus de sortir du top 10 au général, le grimpeur de la Movistar a définitivement dit adieu au maillot jaune.

La plus grande surprise réservée par cette étape fut sans doute le vent de panique provoqué par l’ennui mécanique de Chris Froome (Team Sky). Alors que l’équipe Ag2r-la mondiale était occupé à faire le forcing au pied du Col de Peyra-Taillade (1ère catégorie, 8,3 km à 7,4%), le maillot jaune a dû s’arrêter. Le triple vainqueur du Tour a quasiment consumé toute son équipe pour retrouver sa place parmi les autres favoris. Au final plus de peur que de mal pour Chris Froome, qu’on a tout de même déjà connu plus serein à la veille de la seconde journée de repos.

Bauke Mollema
© Sirotti

Comme indiqué ce matin par les coureurs et les directeurs sportifs, les échappés du jour se sont donc disputés la victoire. Parmi les fuyards, Warren Barguil (Team sunweb), encore aérien, en a profité pour passer en tête aux deux cols de première catégorie de la journée et ainsi asseoir un peu plus sa position en tête du classement du meilleur grimpeur. Bauke Mollema a dû faire le forcing pour rester à une distance respectable du Français dans les deux principales difficultés du jour. Mais sitôt l’orage passé, il n’a pas eu peur de se lancer dans un long raid solitaire pour remporter sa première victoire sur le Tour. Le Néerlandais, souvent malchanceux sur la Grande Boucle, ne l’a pas volée. Après une telle étape, la journée de repos de demain sera également amplement méritée pour l’ensemble des coureurs.  


Classement 15ème étape :

1. Bauke Mollema (PBS, Trek-Segafredo) les 189,5 km en 4h41’47’’ (40,3 km/h)
2. Diego Ulissi (ITA, UAE-Team Emirates) à 19 sec.
3. Tony Gallopin (FRA, Lotto-Soudal) à 19 sec.
4. Primoz Roglic (SLO, Team LottoNL-Jumbo) à 19 sec.
5. Warren Barguil (FRA, Team Sunweb) à 23 sec.
6. Nicolas Roche (IRL, BMC Racing Team) à 1’00’’
7. Lilian Calmejane (FRA, Direct Energie) à 1’04’’
8. Jan Bakelants (BEL, Ag2r-La Mondiale) à 1’04’’
9. Thibaut Pinot (FRA, FDJ) à 1’04’’
10. Serge Pauwels (BEL, Dimension Data) à 1’04’’

Classement général :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) en 64h40’21’’
2. Fabio Aru (ITA, Astana) à 18 sec.
3. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) à 23 sec.
4. Rigoberto Uran (COL, Cannondale-Drapac) à 29 sec.
5. Daniel Martin (IRL, Quick-Step Floors) à 1’12’’
6. Mikel Landa (ESP, Team Sky) à 1’17’’
7. Simon Yates (GBR, Orica-Scott) à 2’02’’
8. Louis Meintjes (AFS, UAE Team Emirates) à 5’09’’
9. Alberto Contador (ESP, Trek-Segafredo) à 5’37’’
10. Damiano Caruso (ITA, BMC Racing Team) à 6’05’’

<< Article précédent | Article suivant >>

LookPedale nov
Inscription en ligne Vélo101
Tacx 1 novembre 2017
JR Laloi novembre 2017 Personal coach