Tour de France — Chris Froome toujours sous pression

Pros Publié le 17/07/2017 16:57

Les coureurs du Tour ont droit à leur deuxième journée de repos. L'occasion de dresser le bilan de la deuxième semaine des principaux favoris.

Chris Froome (GBR, Team Sky)

Classement : Maillot Jaune

Sa deuxième semaine
Le tenant du titre a été battu à la régulière à Peyragudes. Un mini séisme vite atténué par une superbe gestion de l’étape de Rodez. Le Britannique plie mais ne rompt pas et il tient toujours la corde pour remporter le Tour 2017.

Ses avantages pour la fin du Tour
Le team Sky est toujours aussi impressionnant, même sans Geraint Thomas. Et l’équipe britannique va pouvoir brouiller les pistes avec un Mikel Landa menaçant au général (6ème à 1’17’’). Enfin, Chris Froome a encore un avantage potentiel conséquent si l’on prend en compte le dernier contre-la-montre.

Ses désavantages
Le Britannique est toujours sous la pression directe de ses adversaires. Et il a montré des signes inquiétants de faiblesse vers Peyragudes.

Fabio Aru (ITA, Astana)

Classement : 2ème à 18 sec.

Sa deuxième semaine
Le Sarde a pris le maillot jaune au soir de la 12ème étape. Puis l’a perdu un peu bêtement à Rodez. Au final c’est un statu-quo entre lui et le maillot jaune (18 secondes d’écart à chaque journée de repos). Plus inquiétant, son équipe va devoir faire sans Jakob Fuglsang et Dario Cataldo en troisième semaine.

Son avantage
Avec une victoire d’étape et le maillot jaune, Fabio Aru a réussi un Tour auquel il ne devait même pas prendre part. Il a nettement moins de pression sur les épaules que Chris Froome ou Romain Bardet au moment d’aborder le sprint final de cette Grande Boucle.

Ses désavantages
En l’absence de Jakob Fuglsang, son équipe, qui semble très faible, n'a plus qu'une seule carte à jouer. Esseulé, Fabio Aru est dans l'obligation de reprendre près de deux minutes à Chris Froome en prévision de la 20ème étape contre-la-montre. Mission impossible?


Fabio Aru en jaune

Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale)

Classement : 3ème à 23 sec.

Sa deuxième semaine
Le leader d’Ag2r a offert un feu d’artifice avant l’heure dans la rampe finale vers Peyragudes. Le reste du temps il a été solide et attentif, notamment vers Rodez. Il a repris 28 secondes à Chris Froome sur l’ensemble de la deuxième semaine.

Ses avantages
Son équipe continue à impressionner comme on a pu le voir dans le col de Peyra Taillade. Il ne semble pas donner de signes de fatigue et devrait finir fort ce Tour. Enfin, il pourrait mettre à profit ses qualités de descendeur lors de la 17éme étape qui se termine par une plongée vers Serre-Chevalier.

Son désavantage
Romain Bardet a besoin de reprendre encore plus de temps s’il veut croire à la victoire finale car il risque d’en perdre beaucoup lors du contre-la-montre de Marseille.

Alberto Contador (ESP, Trek-Segafredo)

Classement : 9ème à 5'37''

Sa deuxième semaine
Le Pistolero a craqué sur la toute fin d’étape vers Peyragudes. Mais le coup de bambou a été sévère. Il s’est très bien repris le lendemain sur la courte étape du 14 juillet avant d’être solide sur la route du Puy-en-Velay. Il n’a au final concédé que 22 secondes à Chris Froome sur l’ensemble de la deuxième semaine.

Ses avantages
Il semble s’améliorer de jour en jour et pourrait bénéficier d’une guerre de position entre les premiers au général. Mais sans doute pas au point de monter sur le podium à Paris.

Ses désavantages
L’Espagnol n’est pas encore assez loin au général pour espérer obtenir un bon de sortie de la part des Sky, comme on a pu l’observer dans la montée de Naves d’Aubrac. Et il n’a pas encore retrouvé des jambes de feu.


Alberto Contador attaque avec Mikel Landa

Nairo Quintana (COL, Movistar Team)

Classement : 11ème à 6'16''

Sa deuxième semaine
Il a de nouveau plié sans rompre sur la route de Peyragudes. Puis, il s’est remis en jeu, presque miraculeusement le lendemain. Malheureusement pour lui, il a sombré dans le col de Peyra Taillade.

Son avantage
Il n’a désormais plus rien à perdre et va pouvoir tenter un coup de poker, s’il retrouve des jambes dignes de son standing.

Ses désavantages
Le Colombien semble aller de moins en moins bien physiquement. Et le coup au moral pris sur la route du Puy-en-Velay risque de peser très lourd. Finira-t-il le Tour ?


Warren Barguil remporte la 13ème étape du Tour

Et aussi

Rigoberto Uran (COL, Cannondale-Drapac), 4ème à 29 secondes, joue toujours dans la cour des grands. Il a repris du temps à Chris Froome (26 secondes) durant la deuxième semaine et peut rêver du podium et même d’une victoire à Paris. Dan Martin (IRL, Quick-Step Floors), 5ème à 1’12’’ a également repris du temps au maillot jaune (32 secondes) et continue de faire preuve d’une combativité à toute épreuve. L’Irlandais peut vraiment regretter d’avoir été au mauvais endroit au mauvais moment dans la descente du Mont du Chat, puisqu’il avait perdu 1’15’’ dans sa chute (1’19’’ avec les bonifications). Simon Yates (GBR,Orica-Scott), 7ème à 2'02'' et meilleur jeune, est également encore en position de gagner le Tour. L'appetit vient en mangeant pour le frère d'Adam (4ème en 2016), qui a prouvé, en passant à l'attaque vers Le Puy-en-Velay, qu'il ne se contentait pas de cet accessit. 

<< Article précédent | Article suivant >>

FSA Juillet
Maurienne Tourisme juin-aout
Fizik juillet
Visio Juillet
Bosses de Provence Mai 2017 Risoul Queyras Juil 2017
Chtibike Ultimum Sport
Cycleops Mai-juillet 2017 Prologo 2017