Tour d'Italie — Dumoulin en patron !

Pros Publié le 20/05/2017 18:00

Giro #14. Au terme d’une étape nerveuse, la victoire s’est dessinée dans l’ascension vers Oropa. Tom Dumoulin se montre magistral et conforte ainsi son maillot rose.

Tom Dumoulin triomphe en rose à Oropa
© Sirotti
Après les sprinteurs, place aux grimpeurs qui avaient tout loisir de s’expliquer dans le final de cette 14ème étape, longue de 131 km, reliant Castellania, ville de naissance de Fausto Coppi, à Oropa (Biella), là même ou Marco Pantani, en 1999, avait réalisé un sacré numéro. En effet, les 119 premiers kilomètres, ultra plats, n’ont pas changé la donne malgré une échappée de trois coureurs. Seule l’ultime montée de 12 kilomètres à 7% de pente moyenne en direction du sanctuaire d’Oropa aura permis d’écrémer le peloton et de laisser carte blanche aux grimpeurs, fin prêts pour s’expliquer. Dès le départ, de nombreuses tentatives d’échappées sont restées vaines, annihilées à chaque fois par le peloton, très vite en éventail, qui avait décidé de rouler tambour battant avec près de 50 km/h de moyenne dans les 20 premiers kilomètres.

Finalement, il fallait attendre le 30ème kilomètre pour voir l’échappée du jour se dessiner avec, aux commandes, le Russe Sergey Lagutin (Gazprom-Rusvelo), l’Erythréen Natnael Berhane (Dimension Data) et le Colombien Daniel Martinez Poveda (Wilier Triestina-Selle Italia).  Derrière, le peloton, emmené par la FDJ gérait un écart oscillant entre 1’30’’ et 2 minutes. Lors du premier sprint intermédiaire de Caresana, Lagutin passait en tête, trustant les 10 points. Il devançait Natnael et Martinez, ses compagnons de route. Quant au peloton, il ne le disputait pas, Fernando Gaviria (Quick Step Floors), porteur du maillot cyclamen, s’en désintéressant complètement ! Le scenario s’avérait identique pour le second sprint intermédiaire, situé à Vercelli une quinzaine de kilomètres plus loin.

A 50 kilomètre de l’arrivée, les leaders possédaient toujours près d’1’30’’ d’avance, un écart qui n’allait cesser de s’amenuiser ensuite. Pour cause, l’accélération des grosses écuries, notamment la FDJ et Orica-Scott. Sous la banderole des 25 derniers kilomètres, le trio de tête n’avait plus que 43 secondes d’avance sur ses poursuivants, pressés de faire la jonction avant la difficulté du jour, l’ascension jusqu’au sanctuaire d’Oropa à 1 142 mètres d’altitude, peu pentue à son amorce mais se relevant très vite pour ne pratiquement plus passer en dessous des 8%, avec une portion maximum à 13%. Dès lors, toutes les équipes remontaient leurs grimpeurs. Les échappés sont rejoints sous l’impulsion de la Trek-Segafredo, à 18 kilomètre de l’arrivée, le peloton étant lancé sur les chapeaux de roues.

Tom Dumoulin s'accroche dans l'ascension vers Oropa
© Sirotti
Au pied de la montée, la course s’avérait très nerveuse. La Movistar Team prenait les commandes par le biais de José Joaquin Rojas et Gorka Izagirre (Movistar Team) mais le rythme s’avérait trop élevé pour Nairo Quintana (Movistar Team) et le reste du peloton. Suite à cette erreur tactique, Diego Rosa (Team Sky) contrait et prenait la poudre d’escampette. Victor de la Parte (Movistar Team) étirait alors le peloton afin de recoller au piémontais qui était repris à l’orée de la portion à 8%.  Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) et Quintana devant, c’est Dumoulin qui prenait les choses en main pour recoller, Pozzovivo (AG2R La Mondiale) payant alors son attaque. Mais, le Colombien refaisait le coup du Blockhaus, en remettant une couche, le maillot rose menant toujours le groupe de chasse, tout en semblant gérer sa montée. Thibaut Pinot (FDJ) était décroché.

A 2 kilomètres du sommet, Quintana n’avait toujours qu’une avance substantielle de 4 secondes sur le leader du classement général. Il semblait fébrile. Vincenzo Nibali (Barhain-Merida) lâchait à son tour. Sur un passage à 11%, le néerlandais contrait le leader de la Movistar avec, dans son sillage, Zakarin et Mikel Landa (Team Sky). Sous la flamme rouge, Dumoulin menait la course, faisant forte impression. C’est au sprint que s’est donc jouée la victoire de ce quatuor, Dumoulin l’emportant en patron devant Zakarin 2ème et Landa 3ème. Quintana, lâché, arrivait en 4ème position et Pinot en 5ème.

Destinée aux puncheurs, la 15ème étape de 199 kilomètres mèrnera les coureurs de Valdengo  vers Bergame.

Classement 14ème étape :

1. Tom Dumoulin (PBS, Team Sunweb) les 131 km en 3h02'03"    
2. Ilnur Zakarin (RUS, Katusha-Alpecin) à 3 sec.
3. Mikel Landa (ESP, Team Sky) à 9 sec.
4. Nairo Quintana (COL, Movistar Team) à 14 sec.
5. Thibaut Pinot (FRA, FDJ) à 35 sec.
6. Adam Yates (GBR, Orica-Scott) à 41 sec.
7. Vincenzo Nibali (ITA, Bahrain-Merida) à 43 sec.
8. Franco Pellizotti (ITA, Bahrain-Merida) m.t.
9. Steven Kruijswijk (PBS, Team LottoNl-Jumbo) à 46 sec.
10. Tanel Kangert (EST, Astana Pro Team) m.t.

Classement général :

1. Tom Dumoulin (PBS, Team Sunweb) en 59h31'17"
2. Nairo Quintana (COL, Movistar Team) à 2'47"
3. Thibaut Pinot (FRA, FDJ) à 3'25"
4. Vincenzo Nibali (ITA, Bahrain-Merida) à 3'40"
5. Ilnur Zakarin (RUS, Katusha-Alpecin) à 4'24"
6. Bauke Mollema (PBS, Trek-Segafredo) à 4'32"
7. Tanel Kangert (EST, Astana Pro Team) à 4'55"
8. Domenico Pozzovivo (ITA, AG2R La Mondiale) à 4'59"
9. Bob Jungels (LUX, Quick-Step Floors) à 5'28"
10. Andrey Amador (CRC, Movistar Team) à 5'56"

<< Article précédent | Article suivant >>

Inscription en ligne Vélo101
Campagne Faceboook Vélo101