Trentin imbattable

Pros Publié le 16/09/2017 17:16

Primus Classic : Matteo Trentin a profité de la superbe tactique de son équipe pour s'imposer en solitaire devant Jempy Drucker.

Matteo Trentin
© Ansa
Pour cette 7ème édition de la Primus Classic, les coureurs ont arpenté une succession de petites côtes, typiques de la région, au sud de Bruxelles. Pas ou peu de secteurs pavés jonchaient le parcours, mais sur les 199,6 kilomètres les puncheurs/sprinteurs ont pu se mettre en évidence. Fernando Gaviria était bien présent, au départ, pour tenter de conserver son titre de 2016. Le plateau des sprinteurs était aussi très relevé avec André Greipel (Lotto-Soudal) ou Mark Cavendish (Dimension Data) mais faut-il encore que ces coureurs passent les bosses avec les meilleurs. 

Le coup de force des Quick-Step 

Dès le début de la course, la traditionnelle échappée matinale se formait à l’avant de la course. Les fuyards ont passé deux bonnes heures à bien collaborer avant que la course ne s’emballe à… 61 kilomètres de l’ arrivée. Sous l’impulsion des Quick-Step Floors, un groupe de contre-attaque s’était crée. Les deux sprinteurs Matteo Trentin et Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) faisaient alors partie du groupe. Ils ne sont pas les seuls à tenter. Le peloton n’arrivait pas à retenir les envies de départ de certains coureurs et il y en avait partout à 40 kilomètres de l’arrivée. Les plus forts des attaquants se sont finalement réunis après 10 bornes de bataille et ils étaient 15 avec pas moins de 4 Quick-Step, Max Richeze et Dries Devenyns en plus des deux sprinteurs Trentin et Gaviria. Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), Paul Martens (LottoNL-Jumbo) ou Reinardt Van Rensburg (Dimension Data) accompagnaient entre autre le train Quick-Step qui possédait 20 secondes d’avance à 8 kilomètres de la ligne. 

Trentin en solitaire

Près de l’arrivée en entrant dans Boortmeerbeek, Matteo Trentin et Jean-Pierre Drucker (BMC) partaient alors en duo devant le groupe d’échappée. Les longues et larges lignes droites ont été bien négociées par les deux coureurs pour conserver la vingtaine de secondes d’avance qu’ils possédaient sur le peloton. L’Italien était d’ailleurs le plus fort et le plus véloce dans cette fin de course. Il a placé une attaque salvatrice à 2 km de l’arrivée qui a totalement scotché le Luxembourgeois. Trentin ne pouvait plus être repris et il pouvait lever tranquillement les bras, 100 mètres devant Drucker et 200 devant le peloton. André Greipel remportait alors le sprint du peloton. 

Sprinteur versatile

La Quick-Step a réalisé encore une fois un coup de maitre sur cette Primus Classic. L’équipe belge a totalement assommé la course et a mis sur orbite Matteo Trentin, très fort dans cette fin de saison. Après sa Vuelta canon où il a raflé les sprints massifs, il prouve qu’il est aussi capable de remporter des épreuves plus vallonnées au terme d’une échappée. -Léo Labica

Classement de la Primus Classic :

1. Matteo Trentin (ITA, Quick-Step Floors)
2. Jean-Pierre Drucker (LUX, BMC) à 8 sec.
3. André Greipel (ALL, Lotto-Soudal) à 20 sec.
4. Fernando Gaviria (COL, Quick-Step Floors) m.t.
5. Andrea Pasqualon (ITA, Wanty Gobert) m.t.
6. Romain Cardis (FRA, Direct Energie) m.t.
7. Coen Vermeltfoort (NER, Roompot Nederlandse Loterij) m.t.
8. Grondahl Jansen (NOR, LottoNL-Jumbo) m.t.
9. Jonas Rickaert (BEL, Sport Vlaanderen Baloise) m.t.
10. Benjamin Giraud (FRA, Delko Marseille KTM) m.t.

<< Article précédent | Article suivant >>

LookPedale nov
Tacx 1 novembre 2017
Inscription en ligne Vélo101
Personal coach JR Laloi novembre 2017