Les regards rivés sur la manche de Stellenbosch

VTT Publié le 08/03/2018 13:18

Ce samedi, la Coupe du Monde de VTT reprend ses droits avec la première manche à Stellenbosch en Afrique du Sud. Julien Absalon ne sera pas présent pour la reprise de la saison.

Stellenbosch VTT Coupe du Monde

Pour sa 28ème édition, la Coupe du Monde de VTT prendra son élan de Stellenbosch samedi pour la première manche de Cross Country Olympique. Et c’est un nouveau circuit introduit cette année dans le calendrier qui aura l’honneur de siffler le coup d’envoi de la saison. Ce n’est pas la première fois que le site de Coetzenburg Mountain accueille une manche de la Coupe du Monde UCI, les dernières remontant en 1997 pour le XCO ainsi qu’en 1998 pour la descente. « Cela fait 20 ans que Stellenbosch n’a plus accueilli de Coupe du Monde, a expliqué Glyn Bromberg, directeur de course. La province du Cap-Occidental veut s’impliquer dans l’organisation d’événements cyclistes internationaux, alors pour nous, mettre sur pied une compétition d’une telle ampleur, c’est quelque-chose de spécial » a-t-il ajouté.

Un parcours accidenté

En Afrique du Sud, samedi, les meilleurs crosseurs du circuit mondial vont s’affronter sur le circuit court et accidenté de Stellenbosch. A une cinquantaine de kilomètres du Cap, sur un parcours sec, rapide et technique, il y aura de nombreux virages et racines sur les 4,4 km proposés. Avec plus de 180 mètres de dénivelé positif, il faudra bien négocier le rock garden (passage sur la pierre) ainsi que les sauts, présents en nombre sur le circuit. 

Schurter et les autres 

Vainqueur du classement général de la Coupe du Monde en 2017, Nino Schurter débutera la saison avec la plaque de numéro 1 chez les Hommes. Fort de ses performances l’année passée où le Suisse a remporté la totalité des manches de coupe du Monde en XCOSchurter sera l’homme à battre sur les pistes de la province du Cap. L’un de ses principaux adversaires, Julien Absalon ne pourra malheureusement pas être de la partie en Afrique du Sud. Le Français a chuté à l’entrainement en début de semaine, son poignet a été touché. « Pendant 2 à 3 semaines, il devra s’entraîner uniquement sur la route. C’est plus sage de faire l’impasse sur cette manche de Stellenbosch car le circuit est très engagé » a expliqué son entraineur Gérard Brocks. Il y aura néanmoins de très bons VTTistes pour venir titiller le champion du Monde Suisse. Deuxième du classement général de la Coupe du Monde, Stéphane Tempier a réalisé sa meilleure saison, à 31 ans et pourrait de nouveau tenir la dragée haute à Schurter. A noter également la présence de Jordan Sarrou pour le Team KMC Ekoi SR Suntour ou de Mathieu Van der Poel. Le Néerlandais va prendre part aux manches de la Coupe du Monde cette année, dans le but de devenir un mountainbiker pour les JO de Tokyo en 2020.

Neff prête à en découdre

Chez les femmes, le dossard numéro 1 sera sur les épaules de Yana Belomoina. L’Ukrainienne a réalisé une belle saison en 2017, où elle s’est vue remporter trois manches de Coupe du Monde. Elle aura tout de même fort à faire pour conserver son titre, car Jolanda Neff, double championne du Monde en 2014 et 2015 sera bien présente en Afrique du Sud. La Suissesse s’est parfaitement remise de ses multiples fractures en s’imposant, la semaine dernière sur le cross-country de Banyoles lors de la coupe de Catalogne. Chez les femmes, le retour de Julie Bresset pourrait également perturber les plans de Belomoina. Après une saison 2017 à vite oublier, la championne olympique en 2012 a fait son retour à la compétition le week-end dernier à Banyoles. Si elle n’a pas brillé comme Jolanda Neff, la Française s’est rassurée en prenant la 7ème place. De bon augure pour la saison 2018 à venir. 

Le 10 mars, les Femmes U23 ouvriront le bal dès 8h30. Elles laisseront place aux seniors qui débuteront à 12h20 avant que les élites hommes ne prennent place sur la ligne de départ à 14h50. Les courses sont à suivre sur Lequipe21. La journée sera ensoleillée avec un climat tempéré. Il faudra tout de même composer avec l’humidité en Afrique du Sud et bien s’hydrater lorsque la piste le permettra. 
 -Léo Labica

<< Article précédent | Article suivant >>

Hutchinson juin18
KTM juin18
Maurienne Tourisme