FLASHS

Amateurs

Championnats du Monde — Dideriksen conserve son bien

Publié le 26/09/2014 12:42

Championnat du Monde Juniors Dames. Au terme d'une course d'attente, Amalie Dideriksen parvient à conserver son titre en réglant un groupe de dix-huit.

Amalie Dideriksen s'impose au sprintAmalie Dideriksen s'impose au sprint | © SirottiIl règne toujours un parfum particulier quand les Juniors Dames se présentent sur la ligne de départ pour le coup d'envoi des Championnats du Monde. En plus de suivre avec attention l'évolution des athlètes féminines, les suiveurs peuvent y découvrir les contours d'un tracé sur lequel tout et son contraire a été dit. Le temps est venu de se faire sa propre opinion sur le circuit de Ponferrada, même s'il ne faudra pas trop tirer d'enseignements de la course de ce matin du fait du faible nombre de boucles à parcourir (quatre pour les Juniors). Ce que l'on peut dire de ce tracé, c'est que, même si les deux côtes longues de 5,2 kilomètres à 3,3 % et de 1,1 kilomètre à 5,5 % ne présentent pas de forts pourcentages, leur accumulation sera sans doute usante. Les sprinteurs devront s'accrocher dans la première difficulté sur une route large.

Voilà pour le circuit que les Juniors vont s'attacher à nous faire découvrir aujourd'hui. D'un Championnat du Monde, on attend toujours un scénario classique avec une échappée partant dès les premiers tours de roue. Mais les athlètes vont préférer monter au train, à un rythme soutenu pour donner lieu à une course par élimination sur un peu plus de 72 kilomètres. Les Italiennes, les Danoises et les Australiennes se chargent de mener la danse et de faire craquer les plus faibles à l'arrière tout en empêchant les attaques à l'avant. Oh, quelques escarmouches viendront animer ça et là la course, mais c'est un peloton de 44 cyclistes sur les 93 engagées qui se présente sur la ligne quand la cloche sonne.

Deuxième titre mondial pour Amalie DideriksenDeuxième titre mondial pour Amalie Dideriksen | © SirottiIl faut attendre la dernière boucle pour que la sélection s'opère enfin par l'avant. Les trois nations déjà citées ont effectué leur travail de sape dans la difficulté la plus longue du parcours, mais c'est bien dans la seconde bosse que ça flinguera ! Sofia Bertizzolo s'annonce déjà sur les plus forts pourcentages, mais ne parvient pas à décrocher la vainqueur sortante Amalie Dideriksen. Avec une année de plus dans les jambes, la Danoise semble encore plus forte qu'à Florence. Même si les deux concurrentes sont au-dessus du lot, elles sont reprises dans la descente rapide. Sous la flamme rouge, une quinzaine de filles peut encore rêver au titre mondial.

Mais Amalie Dideriksen ne compte pas lâcher si facilement sa tunique. Titrée pour son premier essai l'an dernier, la Danoise va récidiver en se montrant la plus véloce au sprint. Parfaitement placée à l'entrée dans la dernière ligne droite à 350 mètres de la ligne, la Scandinave produit son effort à 150 mètres et devance d'une courte tête Sofia Bertizzolo qui bute sur la Danoise. Elle imite ainsi Nicole Cooke et Lucy Garner, les deux seules filles à avoir su conserver leur titre mondial chez les Juniors. La Polonaise Agnieszka Skalniak s'empare du bronze. Comme sur le contre-la-montre lundi, Greta Richioud, première Française, prend la 6ème place.

Classement :

1. Amalie Dideriksen (DAN, Danemark) en 2h02'59"
2. Sofia Bertizzolo (ITA, Italie) m.t.
3. Agnieszka Skalniak (POL, Pologne) m.t.
4. Nikola Noskova (TCH, République Tchèque) m.t.
5. Lisa Klein (ALL, Allemagne) m.t.
6. Greta Richioud (FRA, France) m.t.
7. Jeanne Korevaar (PBS, Pays-Bas) m.t.
8. Jelena Eric (SER, Serbie) m.t.
9. Saartje Vandenbroucke (BEL, Belgique) m.t.
10. Mathilde Cartal (FRA, France) m.t.

KTM

abus JUIN

INSCRIPTION EN LIGNE