FLASHS

Amateurs

Le président du GSC Blagnac évoque l'avenir de son club

Publié le 20/11/2018 05:00

Retrouvez ce mardi, le neuvième volet de notre série consacrée aux équipes de DN1. Aujourd’hui, Gaëtan Prime évoque le futur du GSC Blagnac Vélo Sport 31 et ses attentes pour la saison 2019

Les jeunes pousses du GSC BlagnacLes jeunes pousses du GSC Blagnac | © DragBicyle

Avec 13 victoires cette saison et une 17ème place au général de la Coupe de France, le GSC Blagnac Vélo Sport 31 n'aura pas atteint ses objectifs en 2018. Mais l'essentiel est préservé avec le maitien en DN1. Ce qui permet au président, Gaëtan Prime, de se tourner vers l'avenir et cette saison 2019 où la jeunesse sera au centre d'un nouveau projet aux accents internationaux. 

Quels sont les objectifs pour la saison 2019 ? En coupe de France et sur l'ensemble de l'année? Y a-t-il une course dont vous faites une priorité ?

Nos objectifs seront le maintien en DN1, avec une 10/12ème position du classement par équipe, et  d’élargir notre calendrier sur de belles épreuves U23. Notre équipe est jeune et nouvelle avec un peu plus de  22 ans de moyenne d’âge. Nous sommes dans un nouveau cycle avec l'objectif de bâtir un nouveau groupe pour les 3 prochaines saisons. Nous allons remettre en place les fondamentaux nécessaires et importants à ce nouveau projet. 

Beaucoup de changement au niveau de l'effectif en 2019. Urruty, Campistrous, Bennett... Les hommes victorieux s'en vont ? Pourquoi ?

Il s’agit pour certains d’un cycle normal de départ. Pour d’autres, leur choix de recrutement. L’avenir est devant nous, à nous d’écrire une nouvelle page d’histoire pour la 123ème saison du club.

Gaetan Prime président du GSC BlagnacGaetan Prime président du GSC Blagnac | © GSC Blagnac VS 31

Quels vont être les nouveaux leaders de l'équipe? 

Olivier Le Court de Billot et Corentin Dubois seront les capitaines de route de cette toute jeune formation.

Sur quel aspects avez-vous axé votre recrutement ?

Sur l’aspect de la jeunesse et des coureurs qui nous ont montré une réelle envie d’adhérer à ce nouveau projet.

Deux Anglais, un Finlandais, un Irlandais, un Canadien et un Marocain recrutés pour la saison prochaine. Pourquoi un recrutement si international ? 

Nous avons depuis plusieurs années de nombreux coureurs étrangers qui nous proposent leurs services. Jusqu’à maintenant, nous n’avions pas concrétisé dans ce type de recrutement. Cette année, nous avons bénéficié du soutien de personnes avisées qui nous ont conseillé sur des coureurs d’avenir, de talents. L’envie aussi pour le club de découvrir d’autres cultures et de faire connaitre notre club vieux de 122 ans au-delà des frontières françaises. Cela reste dans l’état d’esprit de la Ville de Blagnac mondialement connue pour ses entreprises spécialisées dans l’aéronautique.

Les jeunes recrues sont-elles difficiles à séduire ? Faut-il être plus vigilant sur les à-côtés? 

Non, nous ne le pensons pas. Nous avons été, il y a un an, le plus grand club de France avec pas moins de 298 licenciés. Avoir 20 minimes, 25 cadets, 17 juniors, une équipe réserve de 16 hommes et une DN1 de 14 coureurs, c’est super pour un club. Maintenant, avec notre Label de Centre de Formation Sport-Etude PPF3 reconnu par l’état et la FFC, nous sommes plus dans la qualité que dans la quantité. Nous allons vraiment sur la formation des jeunes qui nous sont confiés pour le amener vers le très haut niveau.

-Propos recueillis par LL

KTM

abus JUIN

INSCRIPTION EN LIGNE