FLASHS

Amateurs

Ronde du Canigou — Le baroud de Yann Guyot

Publié le 16/02/2014 20:58

Ronde du Canigou. Si l'équipe de l'Armée de Terre s'impose comme sur la Tramontane hier, ce fut tout de même à Corbère, la révolte de l'adversité.

Yann Guyot reçoit les félicitations des hôtessesYann Guyot reçoit les félicitations des hôtesses | © Sportimagen.comLa pluie s'invite aux débats et le Canigou vénéré par la course restera muet, obstrué par une épaisse barre de nuages. Comme elle le fit sur La Tramontane, l'équipe de l'Armée de Terre embraie d'entrée. Dejonkeere (CC Villeneuve Saint-Germain SA) et Hambrook (Sojasun Espoir-ACNC) contrôlent Maffeis. Un tour plus loin, Sinner et Piry (Armée de Terre) retrouvent Gricourt (UC Varennes-sur-Allier) au marquage. À chaque fois le peloton surveille les fugitifs, qu'il garde toujours à vue. Tour à tour le CC Villeneuve Saint-Germain SA, le CC Nogent-sur-Oise, le Team Vulco-VC Vaulx-en-Velin et Sojasun Espoir-ACNC assument le travail pour contenir l'ardeur des militaires. L'allure devient conséquente et s'avère néfaste pour beaucoup de coureurs.

Vers la fin du quatrième des douze tours, Gratiot et Paque (CC Villeneuve Saint Germain) trouvent l'ouverture. Ils voguent avec un avantage maximal de 22", quatre tours durant, jusqu'à recevoir le renfort de onze hommes. Il y a là les militaires Deletang, Guyot, Pion et Piry, Fournier (CC Nogent-sur-Oise), Dejonkeere (CC Villeneuve Saint-Germain SA), Hambrook et Siskevicius (Sojasun Espoir-ACNC) et Guillonnet (VC Toucy). À cinquante kilomètres de l'arrivée, les onze comptent vingt-cinq secondes d'avance sur Sarreau, Levasseur, Poitevin, Genthon, Gunst et Esquer, alors que Guillou suit à quelques encablures, poursuivi par ce qui reste du peloton. 

Même si un nouveau regroupement intervient, la guerre d'usure s'amorce entre le CC Villeneuve Saint-Germain SA et l'Armée de Terre. Sojasun Espoir-ACNC s'en mêle également. Levasseur et Poitevin prennent un peu de champ, sans succès. Un mano à mano Poitevin-Pion s'amorce alors que Guyot et Comparat entrent en scène. L'adversité accrocheuse s'arc-boute une fois de plus, provoque la jonction à l'avant. Ce n'est que dans l'avant-dernier tour que se finalise la course avec Comparat, Hambrook, Guyot et Piry. Une porte entrouverte qui permet à ces quatre larrons de filer. La suite Yann Guyot la raconte : "À six bornes de l'arrivée, Piry et moi-même attaquons à tour de rôle. Nous faisions presque du surplace ! Ça pouvait être Christopher, ça pouvait être moi. Ce fut moi. C'était dans la tête."

À l'heure du podium, Joseph Silvestre et ses élus pouvaient jubiler avec le soleil revenu. Les deux militaires et le Néo-zélandais pouvaient enfin souffler. Le baroud se terminait bien pour eux. - avec Claude Soubielle.

Classement :

1. Yann Guyot (Armée de Terre) en 3h33'51"
2. Christopher Piry (Armée de Terre)  à 1'14"
3. Sean Hambrook (Sojasun Espoir-ACNC) m.t.
4. Alban Comparat (Team Vulco-VC Vaulx-en-Velin)  1'20"
5. Marc Sarreau (Armée de Terre)  à 1'27"
6. Johan De Jonckheere (CC Villeneuve Saint-Germain SA)  à 1'28"
7. Marc Fournier (CC Nogent-sur-Oise)  à 1'29"
8. Julien Pion (Armée de Terre) m.t.
9. Lionel Genthon (Bourg-en-Bresse AC)  à 1'34"
10. Benoît Poitevin (Sojasun Espoir-ACNC)  à 2'03"

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES