FLASHS

Amateurs

Yoann David : « progresser et rester ambitieux »

Publié le 22/11/2018 08:00

Retrouvez ce jeudi, le dixième volet de notre série consacrée aux bilans 2018 des équipes de DN1. Aujourd’hui, Yoann David évoque la saison du Team Creuse Oxygène Gueret, tout en se penchant sur les perspectives 2019

nullCreuse oxygène Gueret © COG

Avec 15 victoires et une 10ème place du général par équipe de la Coupe de France, le team Creuse Oxygène Gueret a rempli ses objectifs. Yoann David, directeur sportif de l'équipe, revient sur l'année 2018 couronnée de succès.

Quel bilan tirez vous de cette saison 2018 ? 

Le bilan est très bon. En terme d’objectifs remplis, on voulait terminer 10ème de la Coupe de France, c’est fait, sachant que l’on est pas loin de la 8ème place. En termes de comportement d’équipe, que ce soit les courses élites, régionales que l’on a écrasées, les victoires que l’on a remportées, c’est vraiment positif. Et puis en termes de formation, l’objectif est également rempli. On a permis à Baptiste Constantin de terminer 3ème du classement FFC et de réaliser une saison plus que pleine. 

Y a-t-il une victoire que vous retenez cette saison ? 

S’il y en a une qui ressort, c’est celle sur le Tour du Piémont Pyrénéen avec Baptiste Constantin. On le savait capable de gagner sur tous les terrains. Là, il a gagné l’étape reine avec les cols, ce qui était une inconnue pour lui. C’était un test, pour apprendre, pour s’amuser. Il n’avait jamais pris part à cette épreuve donc il voulait la découvrir. L’erreur du peloton a été de lui laisser plus de six minutes au pied de l’Aubisque. Il a lâché ses compagnons d’échappée et a fait 40 kilomètres seul à l’avant pour aller gagner. Donc c’est un exploit. Il a fait un sacré numéro. Ce n’est jamais simple de défendre un maillot distinctif. Mais le lendemain, l’équipe a été très forte sur un parcours difficile. Aussi bien mentalement que physiquement avec de l’abnégation et de la confiance en soi. C’est vrai que lors de ce week-end, il y a eu beaucoup d’éléments positifs réunis. 

Y a-t-il un regret comme la deuxième place du général de l’Essor Breton? 

Pas de regret, ce n’est pas le style de la maison. C’est sûr, on peut toujours faire mieux. L’Essor Breton, ça s’est joué à peu de choses. On a manoeuvré le dernier jour et ça ne s’est pas avéré être la bonne méthode. Ca fait partie de l’apprentissage. On aurait préféré gagner mais Christopher Piry était sur un petit nuage à cette période de l’année. Peut-être que si on l’avait joué différemment, on aurait remporté la victoire mais on ne peut pas savoir. En tout cas, il n’y a pas de regret à proprement parler. On n’a pas perdu une course d’un boyau, ou quelque chose comme ça. 

La saison prochaine, vous ne pourrez plus compter sur Baptiste Constantin. Pourquoi un départ de votre pépite ? 

null

Baptiste Constantin va rejoindre l’équipe réserve d’Aubervilliers pour pouvoir passer, en fin de saison, chez les pros si tout se passe bien. Il a fait deux ans chez nous. On lui a apporté beaucoup de choses. Je lui ai transmis mon expérience pour qu’il progresse. Comme je dis, 2-3 ans dans une équipe, c’est bien. Plus, c’est un risque de s’endormir. Ca faisait un moment qu’on était en contact avec eux. Le directeur sportif de la réserve, je le connais bien. Ca s’est fait assez naturellement. En allant là-bas, il va découvrir un nouveau challenge, et ça pourrait lui permettre de passer professionnel. 

D'autres coureurs pourraient-ils également partir pendant l'intersaison ? 

Il y a un renouvellement qui est assez conséquent. C’est le cas de Thomas Girard. De Nicolas David, mon frère, qui arrête le haut-niveau. Certains qui pourraient également arrêter le haut-niveau. Ca faisait 2-3 ans qu’on avait une équipe assez similaire d’une année sur l’autre. C’est une fin de cycle et ça va nous permettre de nous relancer sur un peu plus de jeunesse et refaire un cycle de 3 ans. On aura également des recrues d’expérience, qui savent gagner et qui connaissent les courses de haut-niveau amateur. Je ne sais pas encore si David Menut sera avec nous. Il fait actuellement sa saison de cyclo-cross. On verra s’il restera une fois terminée. Pour la saison prochaine, je ne me fais pas de soucis. Après, c’est sur, on n’aura pas le même effectif que celui des dernières années, en terme de qualités intrinsèques. Mais les jeunes vont peut-être se découvrir. On peut toujours progresser. C’est le cas de Baptiste Constantin, qui a fait des choses qu’il ne se sentait pas de faire il y a trois ans. Ca fait partie de la progression. C’est ça qui est motivant dans ce métier là. 

Allez-vous garder les même objectifs avec ce jeune groupe ? 

L’effectif va être un peu plus réduit. On va se retrouver à une douzaine de coureurs. Mais ça va être un groupe de qualité donc on va garder l’objectif d’un top 10 en Coupe de France. On se fixe des objectifs réalisables et il faut quand même avoir des ambitions. Après, il se passera ce qu’il se passera. C’est une phrase un peu bateau, mais on est là pour faire le maximum. Année après année, progresser, rester ambitieux. Le résultat final, c’est autre chose, mais on se donne les moyens de réussir. 

-Propos recueillis par LL 

abus JUIN

KTM

Meribel juin 2019
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
mercredi 12 juin 2019
dimanche 23 juin 2019
vendredi 28 juin 2019
dimanche 30 juin 2019
samedi 06 juillet 2019
dimanche 07 juillet 2019
jeudi 11 juillet 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES