FLASHS

Cyclo-cross

Interview d'Aurélien Duval (UV Aube)

Publié le 16/01/2008 00:05

Interview d'Aurélien Duval : "je m'attendais à plus de contact avec Jonathan Lopez aux Championnats de France Espoirs."
Interview d'Aurélien Duval (UV Aube) : "je m'attendais à plus de contact avec Jonathan Lopez aux Championnats de France Espoirs."

Aurélien, t'échapper dès le premier tour du Championnat de France Espoirs était-il délibéré ou t'es-tu retrouver là par hasard ?
"J'ai pris un départ qui m'a semblé normal. Je me suis retrouvé un petit peu enfermé dans le sprint mais j'ai pris un bon virage en entrant sur le circuit et j'ai pris la tête. J'ai pris les commandes et je ne me suis pas trop posé de questions. Je savais que l'état de forme n'était pas mauvais depuis la Coupe du Monde d'Hofstade, où je suis parti loin au départ pour finalement remonter tout le monde et me classer 4ème. J'ai recouru deux jours après en Belgique, et j'ai eu un peu plus de mal. On va surtout dire que la forme était là à Pontchâteau."

As-tu douté un moment de tes capacités à tenir jusqu'au
bout ?
"Je pensais que ça allait revenir, mais je me disais que dans ce cas-là, il faudrait être costaud parce que je pensais à un retour de Jonathan Lopez et à un contre aussitôt. Quand j'ai vu que je prenais jusqu'à trente secondes, je me suis dit que même s'il revenait de l'arrière, il lui faudrait faire un sacré effort. Après, c'est le mental qui aurait joué. Physiquement, nous avons à peu près le même niveau. Le niveau est serré. On se tient au classement de la Coupe du Monde. Quand il est bien, c'est lui qui gagne. Quand c'est moi qui vais bien, je gagne."

T'attendais-tu à un duel entre vous deux ?
"Oui, je pensais qu'il y aurait eu plus de "contact" entre nous deux. Mais je me suis isolé dès le départ et après, ça a davantage ressemblé à un contre-la-montre. Ca s'est joué plus dans la tête que physiquement. J'essayais de m'appliquer, de mettre en œuvre tout ce que je fais à l'entraînement, et ça a marché."

On a le sentiment que ce Championnat de France a été facile pour toi ?
"Psychologiquement, je me savais capable de gagner. Le parcours m'avantageait aussi davantage. Jonathan est meilleur que moi sur des tracés techniques mais il est capable d'être là également sur des parcours roulants, comme celui de la Coupe du Monde de Milan, où il est allé chercher la 2ème place. Je savais que ça allait être dur mais je ne me suis pas trop pris la tête. Au matin, j'ai eu un moment de stress mais c'est normal avant un Championnat où l'on se présente pour le titre."

Avec ce titre, ressens-tu comme un aboutissement après les efforts réalisés avec la Française des Jeux et Francis Mourey ?
"C'est la récompense du travail fourni et des sacrifices consentis. Il y a des moments où c'est dur dans la tête. On travaille beaucoup et on n'a pas forcément de résultat derrière. Le titre, c'est donc la cerise sur le gâteau."

Un Aurélien Duval champion de France, ce n'est au fond pas si étonnant ?
"Ce n'est pas étonnant vu que j'ai gagné chez les Juniors. L'année dernière, j'ai terminé 2ème chez les Espoirs derrière Romain Villa. Cette année, avec la progression, c'est une sorte de continuité. J'espère maintenant faire une bonne saison routière, et avant cela finir en beauté l'année de cyclo-cross. J'aimerais être aussi bien aux Championnats du Monde et ne pas connaître d'avarie mécanique. L'année dernière, j'étais bien mais j'ai été retardé dès le départ par une chute qui m'a coincé. Je n'étais plus dans la couse et je suis allé faire 12ème, ce qui n'était déjà pas si mal pour un Espoir 1. Mais je pense que j'étais capable de faire mieux."

Quel est ton état d'esprit à l'entraînement ?
"C'est en étant exigeant qu'on obtient des résultats. Je pense continuer comme ça. Aujourd'hui, c'est sûr que je suis content. C'est une première étape mais le but est d'obtenir une médaille aux Championnats du Monde. Je n'en ai jamais eu. Au mieux, j'ai fait 4ème des Championnats d'Europe ici à Pontchâteau."

Propos recueillis à Pontchâteau le 5 janvier 2007.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE