FLASHS

Cyclo-cross

Championnats du Monde — Simon Andreassen est un titan

Publié le 31/01/2015 12:21

Championnat du Monde Juniors. Eli Iserbyt trouve plus fort que lui sur le circuit de Tabor en la personne du champion du monde Juniors de VTT Simon Andreassen.

Simon AndreassenSimon Andreassen | © Michal Svacek/MF DNESQuand il s'aligne sur la grille de départ du Championnat du Monde Juniors de cyclo-cross en fin de matinée à Tabor, le Belge Eli Iserbyt n'est plus qu'à un pas de réaliser la saison parfaite. Le double champion de Belgique Juniors a tout gagné cet hiver : le classement général de la Coupe du Monde dont il a remporté trois des quatre manches, les six premières manches du SuperPrestige Juniors (il en reste deux en février) et le titre de champion d'Europe de la catégorie. Avant de rejoindre la catégorie Espoir l'an prochain, Eli Iserbyt a encore un rêve à accomplir. Un maillot arc-en-ciel à endosser. Favori n°1, il se sait attendu mais aborde l'événement avec calme et confiance. A Hoogerheide dimanche dernier, il a encore dominé son sujet et il n'imagine pas tomber sur une concurrence plus féroce six jours plus tard...

Il manquait pourtant un nom dimanche à Hoogerheide. Un nom dont la seule présence sur une liste de départ va commencer à faire sérieusement sourciller les autres concurrents engagés. Ce nom, c'est celui de Simon Andreassen. Le Danois issu du VTT s'est déjà fait une réputation et un palmarès en J1 l'an passé, sacré champion d'Europe à Saint-Wendel et champion du monde à Hafjell au terme d'une domination complète des UCI Junior Series. Le cross, il n'en a pas fait une priorité cet hiver, mais ses quelques apparitions au niveau international ont permis de déceler chez le jeune athlète un véritable potentiel pour la discipline, 5ème du Championnat d'Europe de Lorsch et 3ème de la Coupe du Monde de Namur, l'unique épreuve du challenge à laquelle il a pris part !

Eli Iserbyt ne s'en est pas méfié. Il ne l'a même pas cité dans la liste de ses adversaires potentiels. Mais le premier des cinq tours du circuit de Tabor va vite redistribuer les cartes. La neige tombée en début de semaine et visible dans la prairie de cette commune de Bohême du Sud férue de cyclo-cross n'encombre pas la trace des jeunes crossmen. Le circuit de 3105 mètres s'en est pratiquement débarrassé, ça glisse néanmoins ici et là et il sera facile d'y commettre des fautes.

Dès le départ, la pression repose sur les épaules d'Eli Iserbyt, auprès duquel se ruent Max Gulickx (Pays-Bas) et le fameux Simon Andreassen. Le Danois sacrément bien charpenté montre tout de suite les muscles en franchissant les planches à vélo et en ne perdant pas une occasion de relancer avec puissance. Peut-être sent-il déjà la difficulté qu'a Iserbyt à accrocher sa roue dans les relances. Toujours est-il qu'il insiste dans le deuxième tour, tirant un réel avantage à passer les planches à vélo, relançant avec énergie après l'obstacle, quand son adversaire belge n'est pas encore remonté en selle. La silhouette d'Eli Iserbyt, qui peine à recoller dans les passages techniques, semble bien frêle à côté du gabarit de Simon Andreassen. Et quand ce dernier entreprend de remettre du braquet, le grandissime favori s'écarte, la mine déjà moins sereine. A trois tours de l'arrivée, il laisse filer le Danois qu'il n'attendait pas vers le titre mondial.

La différence est faite. Simon Andreassen n'aura plus qu'à maintenir une distance de sécurité avec ses poursuivants pour s'assurer le titre de champion du monde Juniors de cyclo-cross cinq mois après celui de VTT. Ou le début certainement d'une longue liste de décorations. Derrière lui, Eli Iserbyt est finalement rejoint par Max Gulickx et l'Américain Gage Hecht. La bataille fait rage entre ces trois-là pour les médailles d'honneur, les positions évoluant seconde après seconde au gré des fautes des uns et des autres. Finalement au terme d'un final à rebondissements, Eli Iserbyt parvient à s'extraire pour accrocher au moins la médaille d'argent. Une dernière erreur de Hecht à l'entrée de la dernière ligne droite permet à Max Gulickx de prendre le bronze.

Classement :

1. Simon Andreassen (DAN, Danemark) en 42'24"
2. Eli Iserbyt (BEL, Belgique) à 41 se.
3. Max Gulickx (Pays-Bas) à 42 sec.
4. Gage Hecht (USA, Etats-Unis) à 45 sec.
5. Thijs Wolsink (PBS, Pats-Bas) à 1'11"
6. Stefano Sala (ITA, Italie) à 1'28"
7. Maik Van Der Heijden (PBS, Pays-Bas) à 1'30"
8. Jakob Dorigoni (ITA, Italie) à 1'31"
9. Eddy Fine (FRA, France) à 1'35"
10. Jarne Driesen (BEL, Belgique) à 1'54"

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sportour déc-janv19
Fenioux déc18-janv19