FLASHS

Cyclosport

Duncan Alexander fait dans la dentelle

Publié le 04/06/2018 13:15

Le Ventoux a fixé son premier rendez-vous avec les cyclos samedi. Une journée idéale pour un tel challenge. Chaleur, difficultés, belle organisation : tout était réuni, pour le premier grand col du Grand trophée 2018.

Cyclo Ventoux 2Cyclo Ventoux 2 | © DR

Samedi. 8h30. Sur la ligne de départ, les températures commencent déjà à dépasser les vingt degrés. Au programme : cent soixante-dix kilomètres à parcourir, dont près de quatre mille mètres de dénivelés à franchir. Le sommet du Ventoux, ce géant, si légendaire, est bien visible. Le signe ne trompe pas. Apercevoir le Ventoux, c’est se dire d’entrée, que le gilet ne sera pas nécessaire pour la sinueuse descente vers Malaucène. Le signe, aussi, que la chaleur risque de peser, sur les organismes, même les plus chevronnés. Autant dire qu’en altitude, celles et ceux qui profitent de ces premières cyclos en haute montagne pour engranger de la dénivellation, risque fort de souffrir et de subir, surtout, le coup de patte des grimpeurs.

Cyclo VentouxCyclo Ventoux | © DR

Sur le grand parcours, environ quatre cents coureurs sont au départ, prêts à dompter le grand parcours. Ils sont une centaine de plus sur les cent trois kilomètres et au total, un petit millier, pour cette édition 2018 de la Granfondo Mont Ventoux Beaumes de Venise. En cette année paire, c’est le parcours royal qui est proposé. Celui du Ventoux par Bedoin, et la remontée par Sault, pour le grand parcours. Sans oublier, non plus, les cols de la Madeleine, de la Chaîne, de Veaux ou encore du pas du Voltigeur. Ici, sur ces terres, dans ses bosses, impossible d’en garder sous la semelle.

Comme à chaque fois, sur le mont Chauve, le public est international. Allemands, Belges, Néerlandais, Danois, Brésiliens, Suisses, Canadiens, c’est un peu la Coupe du monde avant l’heure. Côté français, les grands noms du cyclosport ont fait le déplacement, même si la concurrence de la Mercan’Tour Turini, le lendemain, aura mobiliser sudistes et Italiens.

Cyclo Ventoux 4Cyclo Ventoux 4 | © DR

Beaumes, la capitale des dentelles de Montmirail, Bedoin et ses vingt-cinq kilomètres qui permettent à chacun de s’échauffer avant d’attaquer la montée du géant, dont les fameux 10 kilomètres dans la forêt, ceux qui ont mis Froome à pied, mais surtout avec des pourcentages jamais loin des 10%, alors on s'accroche et on se dit que le Ventoux, c'est décidemment pas un col qui se monte en play back! Pas du rendez-vous, le vent a laissé tranquille les coureurs, dans la descente vers Malaucène, rapide et propre. Côté course, au sommet, ils seront quatre à basculer, après le long relais de Rodolphe Lourd, qui aura su dynamiter la montée et donner le tempo, réalisée en 1h12 pour les premiers. La descente va permettre un regroupement bienvenu, pour passer les toboggans après Malaucène, mais surtout parfaitement se relayer dans la vallée du Toulourenc, jusqu’au pied du Ventoux, à la sortie de Sault, soit quarante kilomètres. Dans la remontée vers le Chalet Reynard, le groupe de onze va exploser, passant à seulement quatre coureurs, que l’on retrouvera à l’arrivée.

Cyclo Ventoux 3Cyclo Ventoux 3 | © DRDuncan Alexander, un Anglais vivant en Suisse, a fait du Ventoux sa maison. Déjà vainqueur de la première édition de la GFNY au sommet du Ventoux, il a cette fois remporté le grand parcours en 5h17’47’’, devant Mickaël Rodriguez, à 50’’ et William Turnes à 54’’. La première féminine nous vient de Suisse et nous fait un clin d'oeil, Alina Mylka l’emporte en 6h57’44’’ (trois cent vingt-six classés).

Sur le petit parcours, les habitués sont là. Mickaël Gallego l’emporte en 3h19’40’’, quatre minutes devant Pascal Manderon et sept devant Nicolas Agniel. A noter, la superbe place, 20ème au scratch, de Marion Bessonne, qui l’a emporté en 3h46’59’’.

Les cyclos en haute montagne sont donc bien lancées. Place désormais à la GF Santini Ventoux, le 17 juin à Vaison La Romaine, puis la Sporta Cannibale, le 23 juin et enfin, aux 3 ballons, côté Grand trophée. Sans oublier, non plus, la cyclo Ventoux sud, prévue le 16 septembre prochain.

R.B.

Classement du Granfondo :

  1. Duncan Alexander (SUI) 5h17’47’’
  2. Mickaël Rodriguez (FRA) +50’’
  3. William Turnes (FRA) +54’’
  4. Rodolphe Lourd (FRA) +3’23’’
  5. Frédéric Ostian (FRA) +5’17’’

Classement du Mediofondo :

  1. Mickaël Gallego (FRA) 3h19’40’’
  2. Pascal Manderon (FRA) +3’57’’
  3. Nicolas Agniel (FRA) +7’13’’
  4. Fabien Pouchol (FRA) +8’09’’
  5. Ludovic Burdack (FRA) +8’10’’

Sport 101 Facebook V4

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19