FLASHS

Cyclosport

Compte-rendu de la Clermont-Aurillac-Clermont

Publié le 28/06/2011 16:27

La 29ème édition de la Clermont-Aurillac-Clermont s'est déroulée le week-end dernier, sur deux jours, dans les Monts d'Auvergne.

Podium de la Clermont-Aurillac-ClermontPodium de la Clermont-Aurillac-Clermont | © Marine VerdierCela se passe entre la cité du bibendum Michelin et la cité cantalienne d'Aurillac. Pour ce dernier WE du mois de Juin 2011, Monsieur Piguet et ses bénévoles nous avaient réservé des journées ensoleillées, peu de vent et de superbes routes à travers les paysages verdoyants du Puy de Dôme et du Cantal. "Amoun, amoun dins la montanha, al mièg de cada patural, din l'èrba espessa e la ginçana, trobaretz un trace d'ostal..." Voilà le refrain de musique traditionnelle qu'il nous a semblé entendre dans les Monts d'Auvergne à l'occasion de la 29ème édition de la célèbre cyclosportive Clermont-Aurillac-Clermont, plus connue sous le nom de CAC.

Cette épreuve est organisée de façon simple et familiale par l'emblématique clermontois Bernard Piguet, épaulé par son épouse et de vaillants volontaires bénévoles issus du club cyclotouriste montferrandais. Tout ce petit monde a pris soin des concurrents tout au long de ce dernier week-end de juin. Les installations de la Maison des Sports, place des Bughes, permettent d'accueillir dans de très bonnes conditions les concurrents et randonneurs : accès facilité, grand parking, vestiaires et douches ...

Cette épreuve, organisée tous les deux ans sous l'égide de l'UFOLEP 63, propose une formule originale sur deux jours avec une étape le samedi longue de 190 kilomètres pour un dénivelé de 2960 mètres et une étape le dimanche longue de 177 kilomètres pour 2450 mètres de dénivelé positif... Bref, de quoi passer des heures en selle à observer les sublimes paysages d'une Auvergne pâturée par les belles rousses que sont les Salers, la race de vache locale et cela rythmé par les cloches qui ornent leur cou.

Le départ du samedi est donné à 8 heures. Il est encadré par une escorte de motards bénvoles Moto-velo Passion et de 3 motards de la brigade CRS48 qui assurent une sécurité mobile sur chaque intersection et chaque carrefour dangereux. Compte tenu de la longueur des circuits, cette solution a le mérite de limiter le nombre de bénévoles à mobiliser et permet une très bonne sécurité pour les concurrents. Un des principes de cette cyclosportive est de neutraliser les 60 premiers kilomètres derrière la voiture ouvreuse, pour sortir sans embûches de la cité Michelin en direction de la cité de Besse/St-Anastaise où les participants ont pu faire une halte avant d'enchainer les 130 kilomètres restant à allure libre !

Le profil de la première étape de Clermont-Aurillac-ClermontLe profil de la première étape de Clermont-Aurillac-Clermont | © Clermont-Aurillac-Clermont Une mise en route tranquille et groupée qui permet de contempler les verts pâturages, les forêts dominées par le majestueux Puy de Dôme et qui permet également de se mettre tranquillement dans le bain musculairement. Une formule trés appréciée de tous les participants. Après la petite pause casse-croute qui permet un regroupement général, l'organisateur a donné le départ officiel de la cyclosportive sur les 130 kilomètres restants. Et là, plus question de regarde le décor, il s'agit d'être attentif à chacune des trajectoires. Laissons de côté les rousses Salers pour retrouver la forte délégation du club Chamrousse Cyclisme, venu en nombre sur cette belle épreuve avec une bonne quinzaine d'engagés et parmi eux les très expérimentés Jean-Luc Chavanon et Nicolas Fine.

Dés le départ réel, c'est le jeune lozérien Trauchessec qui se met en action et qui met le peloton en file indienne dès la sortie de Besse. Le ton est donné et les hostilités sont bien ouvertes. Les premiéres descentes sont parcourues à tambour battant, à tel point que les motards CRS se sont fait bousculer par la tête de course et ont dû lâcher les freins sous peine de se faire déborder ! Il faudra attendre la boose de Coindre pour voir une premiére sélection s'opérer sous l'impulsion de Jean-Luc Chavanon (Team Chamrousse CS) qui s'isole avec six compagnons dont son coéquipier Fine, l'expérimenté Dulaurent (DSO Stage), le lozérien Trauchessec (Team Scott-velo101-Risoul), le pugnace Chavet-Bellot et les téméraires Radenac et Piernot.

La 7ème compagnie ainsi composée s'entend correctement. Aussi, les hommes de tête prennent rapidement la poudre d'escampette, décrochant ainsi le reste des concurrents. Il faudra attendre le col de Néronne, qui permet de basculer du Falgoux à Salers, pour assister aux premières escarmouches sur les rudes pentes de cette ascension. Chavanon et Trauchessec impriment un rytme soutenu et basculent en tête suivis par l'accrocheur Dulaurent. Nicolas Fine (Team Chamrousse CS) et Patrick Chavet-Bellot (Road Team 71) feront la jonction dans la descente vers St-Paul de Salers. Cette ascension aura été fatale pour Radenac (AS Meudon) et Piernot (SC Manissieux) qui termineront cette 1ère étape ensemble.

Le profil de la deuxième étape de Clermont-Aurillac-ClermontLe profil de la deuxième étape de Clermont-Aurillac-Clermont | © Clermont-Aurillac-Clermont Ce groupe de tête composé de cinq éléments poursuivra son petit bout de chemin par delà les vallées et cols cantaliens, restant uni dans l'ascesion du col du Legal malgré un gros tempo de Fine, et quelques accoups de Chavanon et Trauchessec. Sur la route des Crêtes, le groupe temporise un peu l'allure pour observer la vallée de Mandailles et les routes prochainement empruntées lors de l'Etape du Tour Issoire-Saint-Flour. Dans l'esprit de l'épreuve et conformément à la philosophie de l'organisateur Monsieur Piguet, les cinq concurrents décident de boucler cette épreuve de façon conviviale et seront classés dans le même temps. L'épreuve du dimanche étant bien assez sélective pour établir un classement ! 

Un buffet, offert par la Mairie d'Aurillac, attend les participants à l'arrivée. Soucieux du confort des concurrents, les organisateurs ont déposé les sacs dans les hôtels réservés, où les participants ont pu se relaxer sans le souci du transport des bagages. L'organisation avait prévu une restauration dans divers restaurants locaux où la bonne humeur et de longs échanges sportifs, championnat de France oblige, ont conclu la soirée. Un impact économique non négligeable pour la cité d'Aurillac.

Dimanche matin, sous un beau soleil estival et des températures bien agréables, les concurrents ont rejoint le départ dès huit heures pour effectuer 60 nouveaux kilomètres neutralisés jusqu'au village de Apchon où, comme la veille, ils ont pu refaire le plein d'énergie dans un village en fête. Les concurrents ont pu bavarder et échanger leur ressenti sur le parcours de la veille et contempler un escadron de Ferrari parisiennes en ballades dans le Pas de Peyrol. Là encore, dés le départ donné, les auvergnats Verdier et Juillards impriment un rythme soutenu dans les premières pentes descendnates. le peloton s'étire et enfile rapidement les premiers lacets. Dans la vallée de la Rhue, Nicolas Fine et PatrickChavet-Bellot s'échappent, rapidement pris en chasse par le duo Dulaurent-Trauchessec qui reprendront les deux fuyards à Coindre où Chavanon placera une accélération décisive. Ils sont finalement six à prendre la poudre d'escampette en direction de Chasteix via des petites routes étroites et rugueuses du Cantal.

On retrouve les cinq hommes forts de la veille accompagnés d'un coureur de Bourg d'Oisans. Ce groupe évoluera paisiblement jusqu'à la cité thermale du Mont-Dore où débute l'ascension du col de la Croix Morand. Dès les premières pentes, c'est le grimpeur Olvier Dulaurent qui attaque sèchement, pris en chasse par le duo chamroussien Fine-Chavanon et Trauchessec. Les escarmouches se succédent entre les hommes forts mais la sélection ne se fait pas là alors que les quatre hommes basculent au sommet devant des spectateurs ébahis devant tant d'empoigne sportive.

Le sprint final de la deuxième étape de Clermont-Aurillac-ClermontLe sprint final de la deuxième étape de Clermont-Aurillac-Clermont | © Marine VerdierLes 15 derniers kilométres au profil descendant ne permettent pas non plus de départager les hommes de tête et il faut attendre le sprint dans le village de Fonclairant pour connaitre le vainqueur. Quatrième de cette épreuve en 2009, le coureur du Team Scott-velo101-Risoul, Jean-Baptiste Trauchessec s'impose dans ce sprint en bosse devant Jean-Luc Chavanon et son équipier Nicolas Fine tandis qu'Olivier Dulaurent, émoussé par une semaine consacrée à la Traversée des Alpes, n'a pas disputé le sprint.

La remise des prix, animée par Monsieur Piguet et Madame Rougerie, adjointe aux sports de la Mairie clemrontoise, récompense de façon originale les clubs présents, les vaillantes féminines qui ont vaincu les monts d'Auvergne et les fidèles participants présents depuis la création de l'épreuve. La soirée se termine dans la bonne humeur et les échanges amicaux, autour d'un buffet dînatoire offert par la Mairie de Clermont-Ferrand, d'où les gens repartent gonflés comme un pneu... Michelin !

En 2013, le CAC fêtera ses 30ans et Mr Bernard Piguet a déjà l'esprit qui vagabonde dans les monts d'Auvergne pour nous concocter de sublimes parcours et nous donner beaucoup de plaisir visuel au prix de quelques efforts musculaires. Rendez vous est donc pris en mai 2012 pour la prochaine édition du Tour du Sancy-Puy de Dôme, en espérant que les travaux du train funiculaire soient terminés et que cette édition 2012 puisse se jouer sur les pentes raides du géant d'Auvergne. 

Classement 1ère étape :

1. Jean-Luc Chavanon (Team Chamrousse CS) les 190 kilomètres en 6h08'35"
2. Nicolas Fine (Team Chamrousse CS) m.t.
3. Patrick Chavet-Bellot (Road Team 71) m.t.
4. Olivier Dulaurent (DSO Stages) m.t.
5. Jean-Baptiste Trauchessec (Team Scott-velo101-Risoul) m.t.
6. Emmanuel Radenac (AS Meudon) en 6h15'00"
7. Damien Piernot (SC Manissieux) m.t.
8. Marc Verdier (Cournon d'Auvergne) en 6h21'01"
9. Pascal Juillard (CT Montferrand) m.t.
10. Jean-Michel Bourcier (Road Team 71) en 6h21'03"

Classement 2ème étape :

1. Jean-Baptiste Trauchessec (Team Scott-velo101-Risoul) les 177 kilomètres en 5h10'38"
2. Jean-Luc Chavanon (Team Chamrousse CS) en 5h10'39"
3. Nicolas Fine (Team Chamrousse CS) en 5h10'40
4. Olivier Dulaurent (DSO Stages) en 5h10'41"
5. Patrick Chavet-Bellot (Road Team 71) en 5h14'51"
6. David Guillaume (Team Chamrousse CS) en 5h16'59"
7. Emmanuel Radenac (AS Meudon) en 5h19'29"
8. Dominique Mirabelle (Cournon d'Auvergne) en 5h19'29"
9. Marc Verdier (Cournon d'Auvergne) en 5h19'29"
10. Mathieu Bordin (Team Chamrousse CS) en 5h19'29"

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES