FLASHS

Cyclosport

‘’La route verte’’ porte bien son nom !

Publié le 13/05/2019 17:00

La verdure flamboyante traversée tout au long de ses nouveaux parcours en atteste. Pour que le décor soit ainsi, l’arrosage a son importance et ce 8 mai semblait dédié à cette opération nécessaire…

Les coureurs présents auraient sans doute préféré venir pour l’action du soleil, mais ils ont dû sortir une ‘’journée courage’’ pour en venir à bout. L’organisation assurée par le véloce club Spinalien (Epinal), avec en tête sa présidente Sylviane Frechin, aurait aussi opté pour une météo différente, et ne cachait pas sa déception.

Route verte-1© Veloce Club Spinalien

La veille, les engagements étaient réduits de moitié par rapport aux années précédentes. 250 préinscrits (dont des Belges et des Allemands) qui n’ont guère évolué le lendemain. Certains ayant abdiqués avant même de plonger dans le grand bain.

L’ambiance était logiquement timorée et la déception se lisait dans les yeux des nombreux volontaires. Pas moins de 65 bénévoles étaient mobilisés pour l’occasion se félicite Mme Frechin : 15 motards, 6 voitures de course, 3 signaleurs sur chaque intersection...

La route verte-2© Veloce Club Spinalien

Nous savons qu’organiser une cyclosportive de qualité demande le déploiement d’efforts multiples. Ici l’accompagnement humain était de taille. Le déroulement de la course a donc été exemplaire. On ne pouvait qu’être désolé devant celles et ceux qui ont mis tant de cœur à l’ouvrage. Un parcours exigeant où les difficultés (assez courtes dans l’ensemble) se sont succédées pour atteindre 2400m de D+.

L’épreuve reine a été des plus viriles. Le rythme s’est accéléré crescendo, comme si les organismes avaient un besoin d’acclimatation. Ceux sont les premiers forts pourcentages des nombreux toboggans qui ont finalement débloqués la situation, avec la constitution des groupes de niveau.

Une quinzaine d’hommes mènent la danse. Différentes tentatives d’échappées se soldent par le regroupement en finalité. La ténacité des coureurs présents à l’avant a longtemps été de mise, pour une course qui est devenue de plus en plus rigoureuse avec le redoublement de la pluie. Le froid gagne progressivement les corps.

La route verte-3© Veloce Club Spinalien

C’est au km 115 que tout explose, sous l’impulsion d’un coureur Belge. Wouter Been s’en va à la pédale, dans un effort solitaire ô combien efficace. Si bien qu’il ne sera plus jamais revu, malgré l’alliance du Vosgien Jocelyn Verdenal et du Savoyard William Turnes qui butteront sur le longiligne Flammand, pour finalement compléter ce podium hétéroclite.

Sur la petite route verte Florian Pierrel s’impose devant Lucas Lefebvre et Sébastien Calmant.

Chez les dames Laura Liard domine les débats devant Rita Zinnen et Delphine Mouth. 

Un accueil exemplaire, une organisation rodée et motivée. 15 personnes étaient dédiées au repas servi dans une salle de la base nautique de Chaumousey. Un repas complet et copieux : crudités, pâtes bolo, tarte aux fruits, café.

La route verte-4© Veloce Club Spinalien

Quelques bémols tout de même à noter dont l’absence du profil de course, toujours parlant pour un repérer les difficultés.

Une remise des prix étriquée : seul le 1er au général de chaque parcours a été appelé. Pas de podium, ni de classement par catégorie, comme les cyclosportifs en ont l’habitude.

Nul doute que les quelques remarques des coureurs seront prises en compte pour les années futures.

Une épreuve verte et printanière qui mérite le détour.

Campagnolo Juillet

Sport pulsion astana

Oisans tourisme 1ère semaine

KTM

Maurienne Tourisme

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 27 juillet 2019
samedi 03 août 2019
dimanche 04 août 2019
samedi 10 août 2019
samedi 17 août 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES