Aller au contenu

David GRIMPETTE

Membre
  • Compteur de contenus

    726
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages postés par David GRIMPETTE

  1. 84km / 2405m D+ avec max 36°C dans les Pyrénées :-)

    3 montées mais passage par 6 cols: Saraillé, Crouzette, Portel, Péguère, Caougnous et Agnes.

    Que les passages difficiles de La Crouzette sont pentus (max 16.8%).

    Morceaux choisis ;-):

    https://pbs.twimg.com/media/DgJZWkLWAAA4HnL.jpg (ils sont vraiments c... !!!! En pleine descente sur 4km)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJZblUWkAA8PMl.jpg (La crouzette)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJZcRjW0AEKkr5.jpg (La crouzette BIS)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJZaksX4AAGNXK.jpg (encore La crouzette)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJZsrbW4AAkGLt.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DgJZwfLWkAIRDXu.jpg (Col de Portel)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJZ2seWkAUGHC0.jpg (un pote)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJZ6WwX0AEd9BS.jpg (début de descente du Mur de Péguère)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJabQ5W0AQYcKg.jpg (chaud chaud chaud)
    https://pbs.twimg.com/media/DgJacqCWsAA_z_N.jpg (eux, ils ont de l'air ;-) )
    https://pbs.twimg.com/media/DgJajceXcAETHsA.jpg (Etang de Lers)

    La photo du jour au sommet du Col d'Agnes: https://pbs.twimg.com/media/DgJasZqW0AUGD_i.jpg

    Bonne route 🆒

     

  2. Hello Emmanuel,

    Du bon et du moins bon avec les disques, mais je te rassure l'entretien n'est pas compliqué. C'est le rodage des plaquettes qui pose pb, j'en ai bien bavé à pédaler avec les freins.

     

    Je n'ai pas fait les autres lacs car je le fais deux ou trois fois chaque année et j'aime changer.

    La prochaine sur des pentes extrêmes mercredi si tout va bien !

  3. Belle sortie montagnarde avec deux montées difficiles au départ de Cadéac. Une pensée pour Michel S. qui habite ce village (c'est toujours le cas au fait ?).

    J'ai changé les plaquettes de frein avant de partir et arrivé sur place, je vois qu'elles touchent bien comme il faut les disques, à l'avant comme à l'arrière. En pédalant dans le vide, la roue arrière ne fait que 2 tours puis s'arrête... je vais donc faire la sortie comme ça, et malheureusement elles ne s'useront pas d'un mm et freineront un peu le vélo tout le long 📢. Suffisant pour me cramer complètement et me faire grimper à des vitesses à 1 chiffre auxquelles je ne suis pas habitué 📢.

    Lac de Cap de Long (2161m d'altitude!):

    La route saute, heureusement mes pneus neufs amortissent un peu 😆. Dans le rouge presque tout le long, les pourcentages sont souvent élevés, parfois supérieurs à 10% sur de longs passages.

    https://pbs.twimg.com/media/Df6A6RSX4AUvVHg.jpg (magnifique)
    https://pbs.twimg.com/media/Df6BK9UXkAAAv6O.jpg (le barrage)
    https://pbs.twimg.com/media/Df6BVTqX0AAMqoc.jpg (le sommet, quelle vue!)

    https://pbs.twimg.com/media/Df6BjLkW0AApFx2.jpg (début de la descente qui fait mal aux poignets...)

    Arrivé en bas, arrêt obligatoire au café de Fabian pour faire le plein:

    https://pbs.twimg.com/media/Df6BoCXWkAAMjiV.jpg

    Ensuite direction une station de ski qui fait toujours bien mal aux pattes:

    Station de Piau Engaly (1850 d'altitude):

    Pas de répit, et dans le dur. Il fait chaud et le vent de Nord me scotche à la route quand je change de direction dans les lacets. Je sens bien que le fait que le vélo freine un peu me fait mal plus que d'habitude.

    https://pbs.twimg.com/media/Df6BrvqXkAAXGe6.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/Df6BxUdWsAAg1zP.jpg (encore de beaux paysages)
    https://pbs.twimg.com/media/Df6B3kbX0AAcgBe.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/Df6B85-XUAMU3_f.jpg (à 1km du sommet environ)

    Tout le retour jusqu'à Cadéac se fait vent dans la tronche. De petites nausées m'accompagnent. Cette sortie m'a bien épuisé 😲.

    Maintenant il me faut régler ce problème de freins pour repartir 😃.

    82 km et 2203 m D+

    😉

  4. Que dire de ma dernière sortie en montagne... dantesque ne convient pas, mais presque 😲.

    Non pas par la difficulté, même si un col HC sera gravi, mais plutôt par les conditions climatiques.

    Le temps tout pourri qui stagne depuis des jours sur les Pyrénées a eu raison de ma patience et j'ai décidé d'aller grimper quand même. Départ de Loures Barousse pour aller grimper le Port de Bales par Mauléon. Ce col offre 1200m de D+ par ce versant irrégulier à souhait.

    Profil: https://pbs.twimg.com/media/DfBIyJQW4AAQsfB.jpg

    Mon vélo est propre comme s'il sortait du magasin, mais quelque chose me dit que ça ne va pas durer:

    https://pbs.twimg.com/media/DfBG2PUXcAAceQG.jpg

    Arrivé à Mauléon, il pleut. La route commence à être sale même très sale par moments, excréments de brebis et terre, miam miam.

    https://pbs.twimg.com/media/DfBHIXiX0AAw98A.jpg (Le pied du col)
    https://pbs.twimg.com/media/DfBHLbOW0AIAW9D.jpg (Je rejoins le peloton et je comprends mieux ...)

    Le début est une formalité. D'ailleurs avec ce temps, j'ai toujours de meilleures sensations. J'arrive au moment où la route se cabre à 11%, c'est détrempé.

    https://pbs.twimg.com/media/DfBHYBsX4AAffTT.jpg (11%)

    Le temps devient de plus en plus sombre, avec la bruine qui s'accentue.

    https://pbs.twimg.com/media/DfBHa2iXkAERBVE.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DfBHdZ-WAAANIoI.jpg

    Je grimpe plutôt bien sans être dans le rouge mais je sais que c'est très long et comme prévu j'ai un petit coup de mou à 7,5km du sommet. A ce moment là je pense beaucoup à un être cher disparu brutalement il y a 2 ans presque jour pour jour. Seul sur ces pentes, dans cette pénombre, la tristesse m'envahit. Cette blessure est toujours vive. J'en ai les larmes aux yeux alors que je continue à grimper. Tu resteras à jamais dans mon cœur.

    https://pbs.twimg.com/media/DfBHf6IXUAAK-2U.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DfBHilKW4AEOh0S.jpg

    La température descend progressivement.

    https://pbs.twimg.com/media/DfBHlIzX4AEI7FD.jpg

    La route est inondée (un panneau l'indiquait):
    https://pbs.twimg.com/media/DfBHoIeWkAsWP-q.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DfBHrXOXcAMGB__.jpg

    Je termine cette montée sans visibilité, dans le brouillard et la pluie. Il fait 7°C et je sais que la descente sera galère dans ces conditions.

    https://pbs.twimg.com/media/DfBHufAX0AEgZS4.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DfBHxTiX4AACXg9.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DfBH0igXUAEnj5Q.jpg

    Bien sûr je suis seul au sommet. La descente était spéciale. Il est difficile de doser le freinage dans ces conditions quand on a les mains gelées. Mais globalement elle s'est bien passée. Mon compteur rend l'âme, je crois qu'il en a eu assez. Le vélo a fini dans le même état qu'après un cyclo cross ! Jamais je n'avais obtenu un vélo si sale après une sortie. Il me faudra 2h15 pour le nettoyer 📢.


    Bonne route.

     

  5. Bien Michel. Il ne faut pas regretter la pluie. Les sorties les plus mémorables sont celles où on sort de la zone de confort. Conditions climatiques spéciales, routes non goudronnées, sorties imprévues, Etc. C'est ça le véritable bonheur à vélo en montagne.

    Vive les Pyrénées, les pentes et cette nature si apaisante ;-)

  6. La sortie du jour en montagne a confirmé ce que je sentais depuis 2/3 semaines: la forme est descendante, les jambes d'Avril sont parties 📢.

    Départ près de Foix pour grimper deux fois le long Bout du Touron et ses 16.7km à 6.5%. Cette montée ne m'a jamais réussi. Certes le premier tiers est rude, mais je grimpe des cols bien plus durs qui me réussissent pourtant mieux. Comme quoi...

    Profil de la grimpée: https://pbs.twimg.com/media/DdZ8S1NXUAEKw4e.jpg

    ## Première montée:

    Dès les 9%, je n'ai pas de jambes, je lutte contre la pente. Le temps est beau, ce qui ne sera plus du tout le cas lors de la seconde montée. Je n'arrive pas à trouver de rythme et grimpe comme un escargot.

    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9DXYXUAQwJJ_.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9FkBW0AAhO2L.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9I0xX4AEguto.jpg (ça tue mes guibolles dès le début)

    Arrivé sur les portions plus "faciles", je lutte contre le vent et n'arrive toujours pas à trouver un rythme régulier.

    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9TWZWsAAQb3Q.jpg (vue aérienne :-))
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9cA8XkAAFcVs.jpg (de beaux virages)
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9eijX0AEMFVx.jpg (le chateau de Foix plein centre)
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9W-_W0AI94qa.jpg (paysages sympas plus haut encore)
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9ZcNW0AcgVU3.jpg (Ouf, enfin au sommet après 16.7km de montée!)

    La descente est froide, je suis en nage et je me demande déjà comment je vais pouvoir faire la seconde montée... je débranche alors le cerveau et ne réfléchis plus, il faut y aller.

    ## Seconde montée:

    Maintenant que je suis bien chaud, les parties difficiles passent un peu mieux. Ce n'est pas le top mais mieux qu'au premier passage. Par contre le temps devient très couvert d'un coup, les nuages remontent les pentes de la montagne, l'ambiance change du tout au tout.

    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9hCFXkAA0M5w.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9j1BWsAEZ5Nq.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9mKaXkAA5Rvb.jpg
    Je termine dans le brouillard, ce que j'aime car mentalement c'est plus simple 😛.

    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9oidXkAIo4Wq.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/DdZ9ruVW4AAKU4J.jpg

    Je rentre à la voiture en me disant qu'il va falloir couper ou faire un petit break avec la montagne histoire de retrouver les jambes, jambes avalées par les nombreuses sortie montagnardes faites depuis le début 2018. Ca tombe bien, mon vélo a besoin de passer à l'atelier ;-).

    3h41 et 2120m D+

  7. Bonjour André,

    Le Port de Pailhères est encore fermé, c'est presque bon mais pas tout à fait. J'ai prévu de faire une sortie avec les deux versants de ce col sous peu ;-).

    Le Plateau de Beille est ouvert, tout comme As Bonascre.
    Le Port de Lers est aussi ouvert, mais attention à La Ronde de l'Isard qui y passera le 20 Mai.

    Au plaisir de se croiser sur les pentes >10% de nos beaux cols ;-)

     

  8. +1000 pour le Portet.

    Je me souviens ma montée au Col de Sencours 2378m (au dessus du Tourmalet) avec mon velo de route en 25mm dans les caillasses, ça c'est vraiment spécial et l'effort est extrême. Le Portet goudronné, c'est bien dommage.

     

    PS: pour prendre des photos en roulant pas besoin d'être un expert il suffit juste d'anticiper les points de vue et couper sa respiration pour cadrer et shooter :-)

  9. Sortie sympa de 3h30 dans les Pyrénées 🆒 avec 1850m de D+. Contrairement aux précédentes sorties, cette fois il y avait des deux roues dans ces cols plus connus. Sensations nauséeuses sur le final après un gros effort, le bidon en vrac en rentrant, c'est du récurrent 🙁.

    Enjoy:

    https://pbs.twimg.com/media/Dc-4zXOWkAEMO6E.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/Dc-5GEsW4AAjQS2.jpg
    https://pbs.twimg.com/media/Dc-5PMqXUAIESyr.jpg

     

  10. Hello Michel 🆒. Tu sais, les "moments de vie" dans ces coins assez sauvages, il n'y en a pas beaucoup 😃.

    On y croise très peu de monde. Si tu veux je prendrai mes mollets en photo la prochaine fois. Ils deviennent monstrueux à force PTDR.

    Je confirme ce que je dis: trop peu de cyclistes sur les cols que je grimpe depuis le début de l'année. La plupart se contente de cols relativement "faciles" ou connus en cette saison, c'est bien dommage car je t'assure que rien ne vaut grimper une route d'altitude entouré de neige. 🆒

×
×
  • Créer...