Aller au contenu

Maurice AUTOBUS

Membre
  • Compteur de contenus

    2 310
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Maurice AUTOBUS's Achievements

Experienced

Experienced (11/14)

  • Premier message
  • Collaborateur
  • Posting Machine
  • Conversation Starter
  • Week One Done

Recent Badges

0

Réputation sur la communauté

  1. Vous allez voir le Tour parfois ? Suite à ce post, j'ai fait un petit test sur deux jours en Charente-Maritime. Hier, j'ai récupéré 5 bidons et une musette sur environ 2 km. Et on était un paquet à marcher sur les bas-côtés juste après le passage de la course, en regardant les fossés et les haies. Aujourd'hui, j'ai fait la même chose, ailleurs, pour voir si certains bidons passaient à travers les mailles du filet. Ben non. Plus rien. Enfin si, des bouteilles de soda et de bière vides, des kleenex-pipi à gogo, des emballages de sandwich triangle, des bouteilles de whisky (vides), des bouts de plastique indéterminés. Enfin le mélange entre les gorets de spectateurs du Tour et les gorets de tous les jours. Franchement, pas de quoi s'émouvoir des jets de bidons, qui doivent être ressentis par les coureurs comme des cadeaux qu'ils font aux spectateurs. Sur les 5 bidons, 2 m'ont été déposés sur les pieds...
  2. Dans le 15 %, je peux discuter sans être essoufflé... 😆 Plus sérieusement, je m'en sers en gravel et sur très long, ça sert souvent. A un moment, le but c'est de s'économiser. Ou sur des montées à la fois raides et techniques, qu'on passe en souplesse, là ou on échouerait si on tentait de passer en force.
  3. Pour revenir à la discussion d'***, je peux apporter ma pierre au moulin sur le mariage GRX et 105. Sur mes deux vélos polyvalents, j'ai adopté le dérailleur arrière GRX sans rien changer au reste. Je suis en plateaux à entraxe 110, la plupart du temps en 46/33, mais ça peut varier. Et derrière, j'ai pris le GRX qui permet la capacité maximum, c'est-à-dire 11-42. Il est donné pour du monoplateau, mais je suis en double et je n'ai rien remarqué de spécial. J'ai gardé mes dérailleurs avant 105 et ça se règle, même si effectivement, je suis un peu "à fond". Pas changé non plus mes poignées 105 puisque je ne suis pas en disques. Que du bonheur...
  4. Maurice AUTOBUS

    Action cam

    La plupart du temps , ça ne sert à rien, parce que l'utilisateur se rend compte qu'il faut faire un montage derrière, pour que ce soit regardable. Et c'est un boulot de dingue, pour ne pas dire un métier. Les souvenirs, c'est bien aussi, même si c'est un peu faussé par la maladie d'Alzheimer...
  5. Il faut un peu d'optimisation dans l'usage et la connaissance du tubeless pour en tirer pleinement parti. La première chose à savoir, c'est que certains pneus colmatent d'eux-mêmes beaucoup mieux que d'autres, avec et parfois même sans préventif (testé avec un clou de tapissier resté dans le pneu). Ensuite, compte tenu de la pression, le préventif va être moins efficace immédiatement qu'en VTT. Si on est gonflé à 6 bars, au début le préventif n'a pas le temps de se solidifier avant d'être expulsé. Ca commence généralement à agir en dessous de 3 bars. Et si on regonfle plus fort, ça rechasse le bouchon... Ensuite, la chambre à air, c'est vraiment la pire solution comme vous l'évoquez. Je dirais le dernier recours. Avant de s'y résoudre, mieux vaut tenter d'insérer une mèche dans le trou. C'est super rapide, ça évite tout démontage, ce n'est pas trop salissant et si c'est bien fait, ça tient jusqu'a la mort du pneu. Et là, on peut immédiatement regonfler à la pression de son choix.
  6. Komoot. Ergonomie vraiment top. L'algorythme qui suggère des parcours est performant, même s'il est prudent de repasser sur la trace pour la personnaliser. Le gain de temps est colossal, par rapport à toutes les applis que j'ai pu essayer. Un petit bémol. La banque de parcours en France est un peu limitée, il n'y a pas longtemps que c'est traduit. Bon, c'est payant, Mais ce n'est pas un abonnement. 30 euros à vie, pour débloquer les cartes du monde entier, c'est pas la fin du monde. La première région est offerte pour tester.
  7. "a partir du moment ou aucunes fédés sous tutelles du ministère n'a exprimé une opposition aux décisions de l'état concernant les restrictions en pratiquent sportives c'est que cela leurs étaient surement impossible" Alors là, tu viens de te coincer tout seul. 😆 La FFC n'a pas fait que d'exprimer son silence (comme d'autres fédés qui sont restées muettes, sachant qu'elles n'auraient pas de pouvoir sur la décision finale). La FFC est allée au delà des principes édictés par l'Etat (qui n'en demandait pas tant). Autant de bêtise, aussi bien politique que sportive et même sanitaire, mérite une sanction. Ne reprenez pas de licence, la FFC, c'est la France de 1950.
  8. A ta question initiale, non, elle ne mérite plus d'exister. Pour l'ensemble de son oeuvre. Le licencié n'attend pas qu'elle joue les instances responsables. Le licencié veut qu'elle favorise sa pratique du vélo, par tous les moyens à sa disposition. Comme un avocat épouserait la cause de son client, même si cela semble parfois immoral... C'est ce qu'a fait la FUB, qui a défendu la pratique sportive du vélo, alors même que ce n'est pas son créneau. La FFC sent bien que ça pue pour ses fesses, vu le mécontentement exprimé par les licenciés. Ils ont intitulé leur récente intervention "Se réinventer ou disparaître", c'est bien la preuve qu'ils ont conscience d'avoir mal joué... Donc ils ont choisi de se réinventer. Ils ont planché sur la reprise des compétitions compatibles avec l'air du temps. Leur proposition : des courses contre la montre ! Un rapide coup d'oeil à Wikipedia m'apprend que le CLM est présent dans le Tour depuis 1934. Et là, je dis wahou ! C'est bon. Se réinventer ou disparaître ? Mais disparaître, bien sûr. Et vite...😆
  9. " vie n'a de valeur que parce que nous pouvons la perdre " Non, la mort, c'est normal dans la vie. La vie n'a de valeur que si elle s'accompagne de liberté. En ce moment, c'est de la M... Crotte, je ne suis pas dans le bon post...
  10. A l'occasion, demande quand même à un arbitre, tu auras des certitudes. Ou attends que ton club organise une 3...
  11. Tu veux dire que tu as une Pass 2020 et que tu voudrais être en open une seule journée pour faire une 2,3,J ? Je ne suis pas certain du tout qu'il soit possible de prendre une carte à la journée quand on a déjà une licence. Par ailleurs, pour prendre une carte à la journée, il faut que la course qu'on vise soit accessible aux CJ. C'est le cas de la plupart des PC, des cyclo-cross en général, mais j'ai un gros doute sur les 2,3,J. Sans avoir vérifié, je dirais que les seules courses de 1,2,3,J auxquelles tu peux participer avec une Pass, sont celles organisées par ton club. J'édite mon message initial, pour ajouter que tu peux surclasser ta PC vers une PCO en payant juste la différence. Evidemment, si c'est pour courir demain, c'est mort. Le problème, c'est que ça peut avoir des conséquences sur ta licence Ufolep si tu en as une (genre en première direct)...
  12. Trop de premier degré dans tout ça. Ca ne va pas aller loin...🆒 Sans un provocateur de talent, ils vont s'épuiser rapidement...
  13. N'oublions pas que ce même sujet, porté par des animateurs talentueux, a fait plus de 200 pages naguère, dans une ambiance festive indescriptible. J'attends avec impatience de voir si l'envolée lyrique des participants d'aujourd'hui sera à la hauteur de leurs glorieux ainés... 😆😃 💋
  14. J'ai eu pratiquement le même genre d'expérience sur plusieurs randos gravel (de 80 jusqu'a 350 bornes de distance). En fait, ça me rappelle ce que je vois sur les rares randos VTT auxquelles je participe. Je me fais larguer en début de sortie par des avions, que je redouble alors qu'ils sont arrêtés pour boire, manger, discuter. Ils me redoublent comme des bombes et ainsi de suite plusieurs fois. Sur les randos VTT, en général, ils font le circuit de 25 km. En gravel, je pars toujours tranquille à mon rythme, J'ai appris que dans cette activité, il faut surtout durer. Je redouble un certain nombre de ceux qui m'ont déposé, mais jamais autant... Ce que deviennent les autres, je n'en sais rien, mais je m'en doute. Ils ne font qu'une boucle quand il y en a plusieurs, ils coupent pour rentrer plus vite (avec les GPS à carto, c'est facile), ils prennent parfois le train... Au final, je suis dans les premiers, mais aussi dans les rares qui vont au bout. Je pense que pas mal de pratiquants n'imaginent pas la difficulté du gravel, alors qu'un cycliste aguerri aux efforts longs va gérer ça sans trop de problème, surtout s'il n'a pas l'âme d'un compétiteur. Savoir dormir, manger, boire, ne pas s'enflammer, c'est plus important que d'être capable de rouler vite pendant une heure. Je sais le faire, je suppose que toi aussi, mais ça n'a aucun intérêt dans ce genre d'épreuve.
  15. La FFC est complètement à côté de la plaque, elle ne regarde pas le monde qui bouge autour d'elle. Et si elle est composée de bénévoles méritants, ils sont souvent sans imagination, et reproduisent, à l'identique le vélo d'il y a 50 ans. Il y a des tas de choses, aujourd'hui, qui sont organisées sans aucune fédération. Par d'autres bénévoles, plus jeunes, qui répondent à la demande de pratiquants dont les attentes sont bien différentes de ce que la FFC propose. Guimard disait dans une interview,il n'y a pas longtemps, que la FFC devrait s'arrêter pour laisser la place à quelque chose de nouveau. Je suis totalement d'accord avec ça. Helas, elle ne se sabordera pas et les choses se feront sans elle... Il n'y a plus que des dirigeants à la FFC, de moins en moins de pratiquants.
×
×
  • Créer...