Aller au contenu

Arnaud BOURCIER

Membre
  • Compteur de contenus

    879
  • Inscription

  • Dernière visite

Arnaud BOURCIER's Achievements

Community Regular

Community Regular (8/14)

  • Premier message
  • Collaborateur
  • Posting Machine
  • Conversation Starter
  • Week One Done

Recent Badges

0

Réputation sur la communauté

  1. J'utilise des GP5000 TL depuis 2 ans. Le pneu AV a été changé vers 6000 km car il présentait un voile important à un endroit précis. J'ai suspecté un patin de frein réglé un peu haut d'avoir entaillé le flanc mais ce n'était peut-être pas ça. Le pneu AR approche 7000km et je pense pouvoir le faire durer au moins 1000km. La longévité me semble presqu'aussi bonne que les GP4000 S2 que j'utilisais avant.
  2. "Question pollution les truandages de tests constructeurs ont quand même montré qu'ils ne parvenaient pas à des résultats suffisants, malgré les problématiques FAP, vannes EGR etc " Oui enfin malgré ça, la pollution est juste incomparable avec les vieilles voitures à carburateur. L'électronique dans les moteurs a permis d'énormes progrès en consommation et dépollution. Certes c'est en partie masqué par la prise d'embonpoint des voitures modernes mais si tu mettais un moteur moderne dans une voiture des années 90, tu serais surpris du résultat. Pour le remplacement du câble d'accélérateur par un accélérateur électronique, cela apporte de nombreuses fonctionnalités : modulation de la réponse de la pédale en fonction de la vitesse, coupure de l'accélération en cas de freinage simultané (sécuritaire), possibilité d'utiliser des aides à la conduite comme le régulateur ou limiteur de vitesse... Mais je t'accorde que l'électronique a également apporté de nombreuses fonctions gadget pour justifier la hausse des prix. Bref un peu comme le FAD pour certains cyclos à qui cela n'apporte rien.
  3. Pierre, Je n'arrive pas à suivre ton raisonnement. ? Tu fais le choix de la sécurité avec des périphériques robustes et des FAD. Par contre, des chambres butyl pourtant les plus sûres ne te conviennent pas car ajoutant quelques dizaines de gramme en périphérie de tes roues ? J'ai dû louper une étape !!
  4. Thierry, tu m'as pris de vitesse !! Dans une montée de col à vitesse souvent assez constante, la répartition de la masse n'a aucune influence sur la performance. C'est bien la masse qui compte, quel que soit son emplacement... Certains disent même qu'à vitesse constante, mieux vaut avoir une roue à forte inertie pour aider à conserver sa vitesse !!
  5. Pourquoi chercher à gagner 100g (2x50g) sur des chambres à air quand un surpoids de 500-800g avec des freins à disque semblerait imperceptible ? Pas taper, c'est juste pour essayer de comprendre la logique !! ? Si c'est pour le rendement plutôt que le poids, est-ce mieux que le tubeless ? Là je précise que je suis redevenu sérieux. ?
  6. Penses-tu que c'est une bonne idée d'aller attaquer les cols des Vosges sans expérience avec 53-39 et 12-25 ? S'il n'a pas envie de changer plateaux et cassette, je comprends son choix qui permet la polyvalence quitte à sacrifier un peu l'étagement.
  7. Par hasard, as-tu essayé le préventif Stans et qu'en penses-tu ? Perso j'en utilise depuis deux ans et il remplit bien son rôle pour étanchéifier le montage (GP5000 sur jante DT Swiss). Comme je n'ai pas encore crevé en tubeless (et je ne suis pas pressé !!), je suis preneur d'avis d'autres utilisateurs.
  8. Si tu compares un triple 9v avec un double 11v évidemment !! Pour être honnête, il faudrait comparer avec un triple 10v. Dans mon cas : 1) Pédalier 52-39-28 et cassette 12-13-14-15-16-17-19-21-24-27 2) Pédalier 50-34 et cassette 12-13-14-15-16-17-19-21-23-26-29 J'ai donc perdu en braquet extrême pour préserver l'étagement.
  9. "Après en terme de souplesse et de qualité de fonctionnement, il n'y a pas photo, le double c'est mieux" => je ne peux toujours pas laisser dire ça !! Un triple bien réglé fonctionne parfaitement bien. J'en ai eu un pendant 10 ans et 40000km sans le moindre problème. Que certains trouvent trop compliqué d'avoir à gérer 3 plateaux, je peux l'entendre et dans ce cas, il faut simplement vanter la simplicité du double. Par contre, on perd en étagement ou braquet extrême, il n'y a pas de solution miracle.
  10. On est sur la même longueur d'onde même si ma liste n'est pas tout à fait dans le même ordre !! N'ayant pas besoin de freins à disque pour mon usage, j'ai choisi pour mon dernier vélo de prendre du 105 en patins pour le même poids que l'Ultegra en disques. Avec la différence de prix, je me suis acheté des roues alu haut de gamme mais c'est une question de choix perso.
  11. "c'est moins les disques que le DI2 qui grève le prix des vélos" Quand j'ai acheté mon vélo il y a 2 ans, pour un même modèle, j'ai relevé un surcoût de 400€ et un surpoids de 400g pour la version à disques dans la gamme Shimano 105. Ce n'est pas négligeable tout de même.
  12. Sylvain, STP fais l'effort de lire ce qui a été écrit précédemment. Et si tu ne comprends pas la démonstration scientifique alors laisse tomber les "cela me parait" 😉 On parle de % du poids TOTAL cycliste + vélo, est-ce suffisamment lisible ?
  13. Oui effectivement !! Certains ici préfèrent dire que ce sont des arguments pseudo scientifiques et que rien ne vaut le ressenti 😳 D'ailleurs, venant de Pierre, c'est étonnant qu'il ait fait cette erreur de reprendre aveuglément le résultat d'un calculateur de vitesse/puissance sans doute mal renseigné.
  14. Je ne vais réagir que là-dessus: "--> donc nous étions sur un écart sur le poids inférieur à 1%, il faut le pondérer par la pente, soyons fou 8%, si j'en crois un calculateur de puissance/vitesse basique sur la vitesse ça va faire du 0.02% en moins..." Dans une pente à 8% ou plus, on peut considérer à notre niveau que la vitesse est suffisamment faible (<15km/h) pour ignorer les frottements aéro. Donc la vitesse est directement influencée par le poids. Dit autrement, un surpoids de 1% se traduit par une perte de vitesse de 1% à iso puissance mais certainement pas 0.02% !! Je ne dis pas qu'un écart de vitesse de 1% dans un col est inacceptable mais il ne faut pas dire qu'il est imperceptible 😉
  15. "le confort: c'est indéniable vu qu'on gonfle à quasiment 1 bar de moins, comparable au boyau: surement pas au niveau rendement." Pas si simple si je me réfère à ce site de référence où plusieurs pneus tubeless ont un meilleur rendement que les boyaux : https://www.bicyclerollingresistance.com/road-bike-reviews En dehors de ça, tout a déjà été dit sur d'autres fils et je partage ton retour d'expérience. Perso je roule en tubeless depuis bientôt 2 ans et je n'ai pas envie de revenir en arrière. Le confort est vraiment génial sur routes granuleuses. La difficulté du montage des Conti GP5000 TL a été totalement résolue avec la pince BBB. Lors du changement de pneu, il suffit d'absorber le liquide préventif avec une seringue puis de passer un coup de chiffon pour enlever les résidus qui ont séché et on monte le nouveau pneu sans difficulté. Parfois un compresseur peut être nécessaire pour claquer le pneu mais ce n'est pas systématique. Je n'ai pas encore crevé en 2 ans (pourvu que ça dure !!) donc je ne me prononcerai pas sur l'efficacité du préventif. Ce qui est sûr, c'est que s'il faut démonter le pneu au bord de la route pour mettre une chambre à air, c'est moins facile que chez soi avec la pince BBB.
×
×
  • Créer...