Aller au contenu

Julien JAMET

Membre
  • Compteur de contenus

    424
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Julien JAMET

  1. Holz, out Adam, out Ils ont mis le temps sur F2 pour comprendre
  2. Th. Adam replace ? C'est vraiment la journee des bonnes nouvelles! Allez voir le site du monde ... Dave Braiford semble proche de la sortie .... Même Froome est en train de le lâcher. Ça ferait beaucoup de bien au velo ces 2 nouvelles
  3. La Scott va plier tout le monde. Programmée début Octobre, elle attire quasi 1000 participants. Alors fin Août, en guide de dernière grande épreuve alpestre de la saison, elle va drainer du monde. En outre, le parcours est considéré comme magnifique (aux dires des participants, je ne l'ai jamais disputée .... sauf en 2017)
  4. Tout a fait d'accord avec toi. Si personne n'a rien tenté, c'est probablement que les coureurs n'étaient pas en mesure de le faire. Aucunement par manque de volonté. Du canapé, c'est toujours facile de se dire pourquoi il n'attaque pas ? Il faut quant même se rendre compte de la vitesse à laquelle ça roule. Même à un niveau moindre, j'étais sur le bord de la route lors de la dernière étape du tour de l'avenir, dans le col de la croix de fer après 1 semaine de course. Après la montée de la Toussuire, 20 kms dans le col de la croix de fer, les premiers sont passés à plus de 40 kms/h en abordant le coup de cul à la sortie de St Sorlin d'Arves !!!! A ce rythme, difficile de sortir. Et encore, ce ne sont "que" des espoirs, pas encore pros...
  5. Celui qui gagne, gagne, ce n'est pas contestable. Mais quid du retentissement du titre de Vainsteins à Plouay ou Sagan à Richemond ? Je ne suis pas certain que la considération qui est apportée au champion du monde soit la même selon le vainqueur. A un moindre niveau, on a vu ça avec le titre de Tronel, dont même les coureurs sur le podium (Galopin et Chavanel) sous entendait qu'il n'était pas à sa place car il avait bénéficié de la chute lors du sprint. Dans un championnat, il y a l'attente (médias, spectateurs, autres coureurs..) de voir un champion gagner, et non un bon coureur.
  6. Organiser une grande compétition internationale est une vitrine pour un pays, en terme de savoir faire organisationnel, d'étalage culturel ou économique. Mais rien à voir avec le sport, c'est de la communication.
  7. La marmotte est à mon sens le haut du panier en matière de cyclosportive : parcours grandiose, cols célèbres, dénivellé, kilométrage L'EDT est l'épreuve de masse avec des parcours aux caractéristiques différentes. Mais quelque soit la cyclo dans un massif montagneux, et même des moins connues, il y a toujours moyen de se faire bien mal à la gueule ... et d'en retirer du plaisir 😛
  8. Ce qui est passé est passé. Je lis beaucoup de "si", de conditionnel. Il se faut se limiter aux faits : - Les belges avaient prévu et prévenu de leur coup - Ils avaient une stratégie élaborée et l'ont suivi jusqu'au bout - BBourreau est un sélectionneur qui n'a aucune influence sur ses coureurs - Etant déjà le plus fort, Sagan est le plus malin - Les trois premiers sont de bons coureurs, pas de surprise de les voir sur le podium. Ca change des illustres inconnus médaillés parfois. - Le Quatar paie ses événements sportifs, probablement chers. Ca arrange les instances sportives dirigeantes. En résumé : - Les belges ont une vraie équipe de cyclisme, - BB n'a pas sa place en qualité de sélectionneur - Sagan est difficilement bougeable sur ce type d'épreuves - Le podium n'est pas scandaleux - Le pétrole ca paie.
  9. Je suis toujours interpellé lors des championnats du monde. Les mêmes équipes sont présentés quelques soit le circuit (Italie, Belgique) et d'autres passent quasi systématiquement à côté (France, Hollande). Probleme d'état d'esprit ou de coach ? Sur ce championnat, à mon sens, grosse erreur stratégique du sélectionneur qui a tout misé sur un sprint massif en prenant des lanceurs alors qu'il aurait fallu panacher l'équipe avec quelques rouleurs. Pas un hasard si les italiens et belges étaient devant. Ils ont mixé leurs équipes.
  10. quelle blague ces cdm au quatar ! La majorité des coureurs sont bloques car écrasés par la chaleur. La course en ligne de dimanche sera une vaste mascarade. Soit ils raccourcissent la durée de la course, soit le vainqueur sera celui qui tiendra debout sous. 40 degrés. Bravo l'uci pour l'organisation du cirque ! J'espère que ça leur a rapporté beaucoup de pognon !
  11. Effectivement avec un sprinteur qui lance l'autre, il y aurait une sacrée force de frappe. Perso, j'aime pas Bouhani. Il a un sale caractère et sa réputation est surfaite. Il n'a jamais véritablement décroché une grosse victoire lorsqu'il y a de la vraie concurrence (une grosse course dans laquelle tous les meilleurs sont alignés) alors qu'il a une équipe qui lui est dévoué à 100%. Aucun autre sprinter n'est dans cette situation. Tous les autres sont dans des équipes qui visent autre chose dans les courses à étapes (Etixx, Giant, FDJ, etc...). En outre, il est souvent pris dans les chutes ou mal placé. Démare a un gros caractère mais est sympa, souriant, et à mon sens, meilleur. Pour preuve, il s'est imposé sur un monument, sur des courses à étapes. Il est à l'aise sur des pavés également.
  12. Depuis 10 jours, Demare montre qu'il est le très fort. C'est un sprinteur qui n'a pas besoin de 8 mecs pour l'emmener. Il est tout terrain (pavés, plat, valonné, longues distances....), en mesure de gagner des courses à étapes à sa mesure (4 jours Dunkerque). Dommage que le sélectionneur national ne désigne pas un leader unique et un de rechange. Maintenant, pour ces championnats, il y a trop d'inconnues (chaleur, distance) pour établir une stratégie claire. En outre, il y a un côté aléatoire dans le sprint, et ça ...
  13. Parfaitement exact. L'EDT est très ouverte en termes de profil de participants, avec certains participants qui roulent peu. Mais je les admire car boucler une EDT en plus de 8 - 10h, je pense que c'est un sacré exploit personnel lorsqu'on ne roule pas beaucoup. Chacun se fait plaisir à son niveau, et c'est ce qui est important.
  14. Effectivement, je n'ai pas été assez précis. C'est l'hétérogénéité du peloton à l'edt qui est étonnante. Le niveau dans les cyclos montagnardes est globalement plus homogène.
  15. Je pense qu'il y a suffisamment de cyclosportives pour que tout le monde trouve son compte aussi bien au niveau des parcours, de l'ambiance que du prix. Il existe de nombreuses cyclo organisées par des clubs locaux : 3 cols, Argiegoise, ardéchoise (jusqu'à récemment), etc.... et qui vont le plein. L'ambiance est encore bien sympa et ouverte à tous. Maintenant, il est vrai que certaines cyclos se développent de plus en plus à l'international : marmotte, EDT, épreuves de sport communication, etc... C'est comme ça. Pour ces épreuves, il y a un choix d'attirer les cyclistes étrangers (anglo saxons ou autres), d'où une approche différente. Et effectivement, pour avoir participé à une EDT, j'ai été surpris du niveau, bien en deçà des autres cyclos montagnardes. A mon sens les deux sont compatibles. Pour l'EDT, il faut intégrer qu'il s'agit d'une épreuve dont l'objectif est la communication et le profit. D'où des parcours, difficiles .... mais pas trop afin de ratisser large. En outre, je te rejoint sur le fait que, même si un parcours ne fait pas 4000 m de dénivelé et 200 bornes, il y a moyen de se mettre bien minable en faisant des parcours à bloc.
  16. Si on prend l'exemple de l'an dernier, le parcours etait fait pour attaquer. Notamment la dernière etape a morzine. 3 cols (Colombiere, ramaz, et joux plane) s'enchaînaient avec très peu de plat entre. En plus il pleuvait. C'était l'étape idéale pour tout faire exploser. Avec la pluie en descente, les équipes ont levé le pied alors qu'il y avait moyen de prendre des risques (cf bardet la veille). Simplement le matin, les principales équipes ont passé un pacte de non agression pour qu'aucun leader des 10 premiers n'attaque. On préfete etre sur le podium que de tenter un gros coup, certe risque, mais qui peut faire entrer dans l'histoire. C'est d'autant plus rageant que froome n'etait pas au mieux ce jour la alors que bardet en avait encore sous le capot. Ce sont les intérêts financiers qui tuent le tour et non son parcours. La veille bardet attaque en prenant des risques alors que ses Ds lui demandent de lever le pied dans la descente. Heureusement pour lui les oreillettes ne marchent pas ...
  17. Combien de kms Ca représente ?
  18. compare les retombées médiatiques du tour et compare les aux retombées médiatiques des autres tours. Tu auras ta réponse.
  19. De toute façon, quelque soit le parcours, la course est formatée est vérouillée. ASO s'est tout de même échiné à trouver des parcours propices aux attaques mais les grosses équipes ont les moyens de vérouiller. Seule une modification de règles (type moins d'équipiers ou autre) permettrait de donner une course plus ouverte.
  20. Selon prudhomme, la règle c'est qu'il n'y en a pas. Pour la 3ème fois consécutive, le tour peut débuter par les pyréenées et finir dans les alpes.
  21. 3700 m dénivellé et 182 kms, ca m'étonne que ce soit cette étape car ça limiterait le nombre de participant. Ce qui n'est pas l'objectif recherché.
×
×
  • Créer...