Aller au contenu

Bernard VAILLANT1639476554

Membre
  • Compteur de contenus

    9 136
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Bernard VAILLANT1639476554

  1. Le type qui a écrit ça s'est surtout fait plaisir. Certains s'écoutent parler et d'autres, parfois les mêmes, adorent se lire (j'en connais particulièrement bien un : moi. Je jouis de moi-même parfois !). Encore bien même le vélo serait un signe identitaire -ce que d'ailleurs je crois à Paris- il n'en reste pas moins à encourager même dans ses pratiques atypiques, marginales. Par contre, pour ma part, je continue à plaider pour le faible et donc pour la priorité aux piétons. J'ai vaguement lu ... "les morts à vélo" ... je passe sur les routes de campagne, qui me font peur (une jeune fille est morte près de chez moi récemment, non en vélo mais en voiture, ... elle devait rouler trop vite comme d'hab.). Politiquement parlant, même si le vélo provoque parfois la mort, il doit être encouragé. On doit voir ça sur un plan global et statistique. Un mort éventuel en ville du fait du vélo n'est rien si globalement ça contribue à la clarté de l'air.
  2. Mon Dieu ! La bêtise ! Confondre une opinion avec des ambitions politiques ! Ça faut le faire ! On ne parle plus politique ici mais, franchement, faut d'urgence aller te recoucher : il n'y a strictement aucune "opinion" autre que le goût du pouvoir et de l'enrichissement personnel chez les personnes que tu cites. Au dodo ! Une opinion, saine, est, par exemple, de défendre la pratique même marginale, atypique, surprenante, de cyclistes parce que ça va dans le bon sens question pollution urbaine. Ça ne serait pas porteur politiquement vu grosso modo l'état de la population moyenne au volant de sa caisse pourrie ... t'as vu ce qui roule en France ? L'ancienneté du parc automobile ? (je sais plus comment je les qualifiais avant ... mais j'ai changé).
  3. Es tu Québecois ? Sinon je ne suis pas fétichiste du maillot.
  4. J'ai surtout le droit d'avoir une opinion. Et de défendre les cyclistes, a fortiori sur un site de vélo, quelle que soit leur pratique. C'est ce que je fais et avec une constance remarquable. Il n'y a aucune raison de "changer" sur un tel sujet.
  5. Au minimum je suis en bonne compagnie puisque je suis d'accord avec Mme Hidalgo ! J'ai vécu à Paris rue de Javel (mais il est vrai que ça commence à dater) puis à Saint Germain en Laye ( 10 ans) et il m'arrivait (très souvent) d'aller bosser dans le 15é à vélo depuis cette ville. Donc : je connais. J'adore cette ville et il ne se passe guère de trimestre sans que j'y aille au minimum pour voir mes amis et un spectacle de théâtre vu qu'il n'y a pas mieux sur le plan culturel ! Dois-je te rappeler les épisodes de pollution et les inconvénients majeurs pour les enfants. Ça vaut le coup de foutre la paix aux cyclistes ! Et c'est d'ailleurs le cas. Donc tout va bien ! PS : Bravo aux piétons "qui continuent d'avancer" ... vu que je plaide pour ça ! Priorité aux piétons ! Ils ont tous les droits vu qu'ils ne font que respirer ! Faisons de Paris une ville cycliste et de piétons ! Je suis allé voir récemment un spectacle pour enfants Bd Montmartre. J'avais peur pour mes petits-enfants tant c'était pollué ! Pas normal !
  6. J'ai cru comprendre que la police, pour faire valoir ses revendications, avait entamé un genre de grève du zèle à l'envers. Elle ne verbaliserait que les cas les plus graves. Ça va pas faire les affaires des finances de l’État ! Mais mon propos n'est pas là. Ayant toujours eu un comportement anarchique, ludique, mais responsable, à vélo, en ville et n'ayant strictement jamais été verbalisé dans ce cadre ... je ne risquerais donc pas de l'être plus en ce moment ! pensez vous que je pourrais, actuellement, demander une prime -genre crédit d'impôts" ? Ça ne serait que justice, non ? Je vais lancer une pétition en ce sens au Ministère de l'Intérieur ! Qui m'aime me suive !
  7. Je rajoute un truc : je n'ai jamais vu un cycliste même roulant de manière ludique, voire anarchique, être responsable du déclenchement d'une crise d'asthme chez un enfant.
  8. 1/ En admettant que certains nouveaux cyclistes ne savent pas en faire ... ça plaide en ma faveur ... du priorité au faible. Aux automobilistes de faire attention. 2/ S'il ne s'agit peut-être pas de bannir complètement la voiture à Paris on peut tendre à sa moindre utilisation ... en favorisant le ludique à vélo. 3/ Les taxis, a fortiori s'ils sont électriques, c'est pas fait pour les chiens et c'est probablement d'un coût moins important à l'amortissement et à l’utilisation d'une voiture personnelle. D'ailleurs la plupart des Parisiens n'a plus de voiture. 4/ "Bras chargés" ... a/ internet c'est pas fait pour les chiens. b/ comment fait on dans d'autres métropoles -par exemple asiatiques- : on se fait aider et on donne un généreux pourboire. C'est toujours pareil : changer son angle de vue ... voir ce qui se fait ailleurs ... en prendre le meilleur. Et surtout ... pas faire un pataquès d'un comportement cycliste ludique qui, globalement, fait avancer la société dans le bon sens ! De toute façon ... en défendant l'inverse vous avez tout faux puisque c'est exactement dans mon sens que vont certains édiles ... dont la Maire de Paris !
  9. Pour synthétiser : les cris d'orfraies pour quelques amusements citadins à vélo me semblent surréalistes !
  10. Tu me fais dire des choses que je ne dis pas. Je dis depuis toujours : priorité aux faibles. Donc priorité à la mamie. Il ne s'agit pas de faire n'importe quoi, et, de fait, il s'agit aussi de tenir compte des moindres réflexes des autres, vieillissants. Mais, quand t'as 25 ans, que tu es vif, habile, acrobate, tu peux parfaitement passer un carrefour à 40 à l'heure en ayant saisi en 1/4 de seconde la situation. Bref je plaide surtout pour un changement d'optique : plus de liberté aux cyclistes, un code de la route qui évolue ... et un peu de tolérance qui, d'ailleurs, existe ... y'a pas un flic qui verbalise un cycliste !
  11. Je suis d'accord qu'il faut éviter l’excès mais entre l'excès et la rigidité il y a de la marge. Un peu de tolérance ne nuit pas. Et même -en ce qui me concerne- d'admiration sur le côté habile de ses cyclistes. Ce sont des choses qui doivent se sentir ... se faire à l'intuition ... en début des films présentés plus haut je crois avoir vu un cycliste dire qu'il n'y avait plus d'espaces de liberté dans notre monde et je suis d'accord. C'est frustrant et, je le pense, source de déséquilibres psychiques. Nous sommes trop sous la pression de normes sociales. Liberté ! Dès l'instant où elle ne nuit à personne ! Ce qui est le cas.
  12. Ce que j'ai du mal à comprendre ce sont les œillères que tu te mets. Ces cyclistes ne mettent la vie de personne en jeu et même pas la leur. Il y a très peu d'accidents. Il faut changer son angle de vue et admettre qu'en mettant du ludique dans la façon de se déplacer ils vont dans le bon sens qui ne peut qu'attirer, notamment, la jeunesse dans une pratique, déjà, non polluante et donc, ne serait ce qu'à ce niveau, bénéfique. Il n'est quand même pas bien difficile de faire comprendre aux automobilistes que, désormais, ils sont moins légitimes sur la voie publique, en ville, que le cycliste. Lorsqu'une règle est devenue obsolète, où non applicable, ne serait-ce que parce que des utilisateurs de la voie publique ne souhaitent plus l'appliquer : on la change. Ça me fait penser à une question dans le passé qui s'est posée à la copropriété que j'habitais. Un immeuble tout neuf avec un parterre vert qui était systématiquement traversé par les plus jeunes (surtout). Les propriétaires s'insurgeaient sur le non respect d'une règle simple. Ma position, finalement admise, mais difficilement, était qu'il fallait faire un passage à travers ce parterre puisqu'il semblait naturel à certains. On l'a fait. Et, plus de problème. Eh bien c'est pareil : en ces périodes de pollution il est temps de donner bien plus de libertés aux cyclistes et de faire comprendre aux voitures que leur place, désormais, c'estt : exit !
  13. "Imagine" ... John Lennon ... Imagine Paris. Et même le grand Paris ... Paris ... sans une seule voiture hormis les taxis (électriques) et le bus (tout aussi électriques) avec que des cyclistes ... avec des hordes de gamins à vélo ... vivant un espace de liberté hors du commun ... là où tous ... vivent dans des contraintes et des règles à n'en plus finir -extrêmement frustrantes et qui déséquilibrent tout le monde sur le plan psychique- ... Imagine ... tu habites ... je sais pas ... rue de Javel ... par exemple ... et tu dois aller ... allez disons Place de la République ... imagine ... guère plus de 20 minutes à vélo dans une ville où l'on respire ... où l'on passe à côté de merveilles ... Tour Eiffel ... les Invalides ... Alexandre 111, la Concorde ... l'Opéra ... C'est pas mieux qu'être coincé en voiture ou enterré vivant ? Le tout en jouant !
  14. Il y a eu des expèriences notamment aux Pays-Bas mais je ne sais pas où ils en sont. L'idée a été de supprimer tous les feux rouges et les stops en centre-ville et d'instaurer la règle de la priorité au faible. le piéton a priorité sur le cycliste. Le cycliste a priorité sur la moto. la moto sur la voiture. la voiture sur le camion. C'est juste une mentalité nouvelle à instaurer. Qui va dans le sens de la lutte contre la pollution. Sans aller jusqu'à l'extrême on peut certainement améliorer les choses ... à une époque j'allais chaque jour à Ypres à vélo ... la rue menant à la Grand-place pouvait être remontée par les cyclistes alors qu'elle était en sens interdit. Qu'ai-je constaté ? Que les automobilistes -rares d'ailleurs- roulaient très lentement en faisant attention aux cyclistes dont aux gamins rentrant de l'école. Lorsque je rentrais à Lille ... si je remontais un sens interdit j'avais droit au regard désapprobateur de l’automobiliste. Pourquoi ? Juste une question de savoir changer notre point de vue. C'est tout. Et c'est vrai pour presque tout ! Changeons notre façon de regarder et nous verrons les choses autrement ! Si on se met dans le crâne que le cycliste joue et qu'il a bien raison car, ma foi, il ne met personne en danger et qu'il ne pollue pas... on verra les choses autrement ... dont peut-être des hordes de gamins ... jouant ... à vélo dans les rues avec de rares automobilistes faisant attention pour tous !
  15. Personnellement j'ai toujours plaidé pour avoir cet espace de liberté à vélo et je dois dire, qu'en un peu moins spectaculaire quand même, c'est une pratique que j'avais en ville. Avec beaucoup de prudence, puisque jamais accidenté, j'ai toujours fait strictement ce que je voulais. J'ai anticipé l'autorisation des "tourner à droite" ; j'ai remonté les sens interdit ; si je le pouvais j'ai brulé feux rouges et stops. Lorsqu'on entre dans ce jeu c'est tellement grisant et on gagne tellement de temps qu'on ne sait plus se discipliner. Je n'ai jamais été verbalisé de quoi que ce soit. Mais ce que je n'arrive pas à comprendre ce sont les critiques des cyclistes. Il serait tellement plus simple, ne serait ce que dans un objectif écologique, de considérer que le cycliste, parce qu'il ne pollue pas, parce qu'il n'abime pas la ville, a tous les droits -comme ça devrait être pour les piétons- ... . Commençons par les prendre ces droits.
  16. Sauf erreur à Mouscron le bourgmestre est Monsieur Alfred Gadenne.
  17. Je rebondis sur la médecin en général. J'ai un peu le sentiment que la médecine, notamment de spécialistes, multiplient les interventions -parfois mineures-, les examens (scanner, IRM, radio) de manière inutile. J'ai deux hypothèses : La première, et c'est celle que je privilégie, serait de nature économique. Gagner des "sous". La deuxième, que je privilégie moins, serait de faire vraiment le "tour" du problème pour éviter de passer à côté de quelque chose. Je pense à quelque chose de concret me concernant ... où je suis pour le moins étonné ... mais ça m'ennuie, en tout cas pour l'instant, d'en parler plus avant. En attendant ... avec vous ce sentiment ... parfois ?
×
×
  • Créer...