Aller au contenu

Olivier THYM

Membre
  • Compteur de contenus

    1 591
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages postés par Olivier THYM

  1. Je l'ai faite (Tom Simpson) en 1989, lors de la deuxième montée par Bédoin vers 13 heures, chaleur d'enfer, assaillis par des essaims de mouches et surtout de taons, quand je suis redescendu sur Malaucène j'ai fait un arrêt d'urgence pour tremper mes chaussures dans la fontaine du village ?

    J'ai gardé la bouteille de vin offerte et jamais ouverte.

  2. Le vent et le Ventoux, si Mistral il faut le monter par Malaucène, pour l'avoir pratiqué pas mal de fois j'aime bien par ce côté, même le raidillon au milieu me parait plus facile parce qu'il y a moyen de récupérer plusieurs fois, par Bédoin il n'y a qu'au Chaley Reynard que ça s'adoucit.

    Je suis moi aussi à 1 heure 30 de bédoin, avec le club on l'a monté cette année par les gorges de la Nesque, en septembre il y avait un monde fou à partir du chalet et beaucoup de VAE.

    Si vous organisez quelque chose dans le coin je viens, je peux même amener quelques potes si vous le voulez bien ? 

  3. Belle présentation sur des routes que je connais bien pour la plupart, lors de l'étape d'Embrun à Digne il me semble que vous êtes passés par le col de Pontis (bien que le 111 km/h ne peut être fait que par le Sauze du Lac) et vous avez fait une halte à Saint Vincent les Forts.

    Beau parcours et bon dénivelé.

  4. Strava s'est fait une spécialité du bug, lors de mes retours de sorties je l'arrête mais lorsque j'enregistre la sortie je me rends compte que l'horloge a continué de tourner, ça donne des moyennes fantaisistes, contacté sur l'application ils ont remédié au problème...un temps mais depuis quelques jours ça recommence, de même pour le dénivelé, sur une même sortie, à quelques années d'intervalle j'ai, pour une distance de 76 km, une différence de D+ de plus de 200 mètres, soit près de 25% d'écart, c'est énorme, 865 mètres pour la première et 650 mètres pour la deuxième.

  5. L'année dernière, à cause de la péridode Covid, je me suis laissé aller et je suis monté jusqu'à 85 kg, les roues Mavic de mes deux vélos n'ont pas bronchées, avec moi elles encaissent pas mal et hormis une période où les rayons alu (fabriqués en Roumanie : dixit mon vélociste) cassaient à la moindre relance plus rien à signaler, rayons changés en SAV.

    Idem pour mes deux fils dont un passe allègrement la barre des 90 kg, trois paires de roues Mavic à eux deux. 

  6. Ils vous servent de mulets, vos vieux vélos, à Olivier et toi. Le mien m'a servi pendant 18 ans de vélo unique, jusqu'à il y a deux ans. Je n'avais même pas de VTT (je n'en ai toujours pas d'ailleurs).


    Vous dites toujours mieux ?


    Mon mulet m'a servi de vélo unique pendant 14 ans, alors pas mieux ...mais il me sert toujours, en moyenne 2000 bornes par an, ce qui est pas mal pour un mulet ?

  7. Je me demandais si en côte un 29 n'est pas plus difficile à emmener qu'un 27,5 ?

    Mon ami qui roule en 29' m'a dit que ça passe partout, il n'y a que dans les montées qu'il est un peu plus dur à emmener, il a du mal à le lancer mais ensuite ça roule, comme déjà dit les virages serrés dans les single sont quand même un problème mais dans l'ensemble il en est très content, il mesure 1,84 en taille L pour le bike.

    Si le 29' est à tes côtes (taille M) tu devrais, si c'est possible, l'essayer un peu plus longtemps, pour la somme tu dois quand même être sûr de ne pas te tromper.

    Comme le dit Eric 12 kg en tout suspendu c'est léger, mon 26' fait 12,4 kg avec le triangle arrière en carbone, le reste tout alu.

    J'avais failli craquer pour des roues Mavic Crossmax d'occase, j'ai ensuite regretté de ne pas les avoir achetées, ces roues changent radicalement le comportement du vélo, les miennes, d'origines, sont pataudes.

    Si le VTT qui te fait de l'œil est monté avec ces roues et la transmission en Shimano XT, ou mieux XTR c'est un plus, je n'utilise de Sram sur aucun de mes vélos (2 X routes ou VTT), je ne parlerais pas de ce que je ne connais pas.

     

  8. Tu fais quelle taille ? J'ai un pote au club qui avait acheté un 29 pouces et qui l'a revendu, pas très grand, 1,72 m, il est passé au 27,5.

    Le 29 pouces passe bien les obstacles comme les marches ou les racines mais l'empâtement plus grand qu'un 27,5 fait que dans les virages serrés le passage est plus délicat.

    J'ai un ami qui a acheté un 29 pouces et qui en est très content, il m'a dit qu'il passe bien partout.

    J'avais un semi rigide 26 pouces, depuis une dizaine d'années je roule avec un tout suspendu, toujours en 26 pouces, avec je passe presque partout et je descends là où j'hésitais avec le semi rigide.

  9. Mon précédent vélo, acier Gir's sur mesure, en freins sur jantes bien entendu, je l'ai gardé dix-huit ans, comme unique vélo.

    Qui dit mieux ?

    Moi...j'ai un alu depuis 1999 et je m'en suis encore servi hier, c'est devenu mon mulet depuis que je suis passé au titane, je roule avec, en moyenne, encore 2000 bornes par an avec cet alu, 3300 en 2020, année où j'ai passé la barre des 10 000 ?

  10. la Continental Supersonic (65g) (mais elle est super fine il faut faire super attention au montage et elle perce dès qu'il y a un petit incident)

    Les Conti Supersonic j'ai arrêté, beaucoup trop fragiles, elles se décollaient au niveau de la valve et j'ai aussi eu une belle déchirure de plus de 20 cm au gonflage, je suis passé à plus lourd mais plus fiable. 

  11. Warren Barguill y faisait une déclaration disant que selon lui les torts étaient certainement partagés au vu du comportement parfois sans gène de certains cyclistes ou groupes de cyclistes: "non respect stop et feu rouge, rouler à 2 voire 3 de front sur des axes très fréquentés bloquant la circulation alors que les vélos devraient savoir se mettre en file indienne dans cette configuration....."

    C'est l'excuse que trouvent pas mal d'automobilistes lorsqu'ils nous frôlent et qu'ils s'arrêtent un peu plus loin, bloqués par un feu, "vous roulez à deux de front" (trois cyclistes sur une bande cyclable alors qu'on vient juste de passer un relais).

    Un ami m'avait dit, il y a quelques années, qu'il ne fallait surtout pas trop serrer le bord de la route au risque d'inciter les automobilistes à nous doubler, même en cas de véhicule arrivant en face.

    C'est pas toujours possible de rouler en file indienne lorsque la route bien fréquentée est longue de plusieurs km et qu'il faut quand même bien prendre un relais de temps en temps, surtout lorsqu'il y a un bon Mistral, le reste du temps on est les uns derrière les autres mais on nous passe systématiquement au ras des jambes...il n'y a pas une seule sortie où on rentre en se disant que ça s'est bien passé, même les motards nous frôlent, aucune solidarité entre deux roues alors qu'on est, comme eux, des usagers de la route vulnérables vis à vis des automobilistes.

  12. Mardi, sur une petite route très étroite de campagne, un véhicule nous double dans un virage sans visibilité puis tourne sur sa droite quelques dizaines de mètres plus loin pour rentrer dans une ferme, quelques secondes plus tard arrive un véhicule en face, je pense que s'il était passé un peu plus tôt on aurait eu droit à un beau carton, pas voiture contre voiture, le débile qui nous a doublés nous aurait envoyés dans le décors.

    Pas une sortie où on roule tranquille, même en file on se fait frôler par des tarés qui n'ont pas envie de perdre quelques secondes, aux yeux des automobilistes on est des gêneurs qu'il faut dégager de la route. 

  13. un imbécile remonte à l'envers et m'attrape le cintre par l'arrière au moment ou je me décalais...

    Ça m'est arrivé, un pote du club a quitté sa ligne et est venu mettre son cintre sur le mien, je sais pas par quel miracle on a échappé à la gamelle, c'est reparti comme c'est venu, le comble c'est qu'il m'a engueulé, heureusement qu'un autre pote derrière, ayant tout vu, lui a dit qu'il était le responsable. 

    sur des kilomètres face au vent, mais on avait un gars, toujours le même qui nous mettait une mine terrible dès la première bosse vent dans le dos...

    On en avait un comme ça au club, toujours à sucer les roues pendant 100 bornes il nous faisait le sprint à l'entrée de la ville.

  14. Autre spécialité belge: une route refaite comme un billard, et 6 mois plus tard on réouvre à gauche à droite pour refaire ceci ou cela. 

    Michel Rassure-toi c'est aussi une spécialité française 😉

    Pierre Yves OK avec toi pour les motards, je ne comprends d'ailleurs pas qu'il n'y ait pas de solidarité entre deux roues, je suis encore en montagne et ces enf....és conduisent comme s'ils étaient en Grand Prix, surtout que la plupart des cols des Alpes sont connus grâce au Tour de France 📢

     

  15. Michel lorsqu'on roule, avec le club, et qu'on arrive sur un beau revêtement, on a l'habitude de dire que le Tour de France y est passé, par contre lorsqu'on sort des grands axes routiers on sent bien aux secousses qu'on est sortis du parcours, y a pas qu'en Belgique qu'il y a des routes bien pourries, il suffit quelques fois de sortir d'un département pour s'en rendre compte, le col des Garcinets par exemple, la moitié bien cabossée dans le département des Hautes-Alpes et dès qu'on passe dans les Alpes de haute Provence le goudron a été refait en partie, c'est pas nickel mais on sent bien la différence😉

  16. Lors de mon séjour à la montagne j'ai monté 3 fois le Col du Fanget, il y a une portion d'un km à 11%, avant ce passage le revêtement est bien cassant alors que sur cette portion il y a un revêtement bien lisse, refait cette année, j'ai pas essayé d'aller plus vite mais j'ai remarqué qu'à chacun de mes passages sur ce goudron la montée me paraissait plus facile.

    Idem sur une autre route pas très loin, la DDE a mis ce nouveau revêtement bien dégueulasse avec de bons gros gravillons, d'ailleurs cela tend à se généraliser un peu partout en Provence, sur ce type de revêtement si tu veux maintenir ton allure il faut appuyer plus fort sur les pédales.

  17. Bien sûr il va y avoir des grincheux pour dire que c'est un tour du sud et de l'est de la France

    Pas sûr qu'on puisse dire que c'est un tour du sud de la France, par contre je retiens que le 14 juillet c'est l'Alpe d'Huez, il va y avoir une grosse partie de manivelles pour prendre la bonne échappée de la part des coureurs français 😃

  18. Pour info lors d'une sortie sur deux jours un ancien pro m'avait vu gonfler mes pneus où je mettais 7 kg à l'avant et 7,5 à l'arrière, il m'avait dit qu'il fallait mettre la même pression pour les deux roues parce que lorsqu'on se met à rouler "en danseuse" on transmet le poids sur l'avant : depuis même pression avant et arrière.

    Pour les fissures sur les roues Ksyrium j'ai bien donné, de même en ce qui concerne la casse de rayons, le tout repris en SAV par Mavic très réactif grâce à mon pote du magasin de cycle, depuis je roule toujours avec ces roues sur mes deux vélos et plus rien à signaler alors qu'elles ont bien morflées avec un poids de corps qui est monté jusqu'à près de 85 kg en période de confinement.

  19. Très long mais très intéressant ce "résumé" 😃

    Quelques bons passages dont celui-ci : Très peu de monde, ce qui change par rapport aux premières éditions, mais ce qui n'a rien d'étonnant : je peux bien comprendre que plutôt que de subir le temps qu'il fait, les habitués de la randonnée préfèrent encore regarder bien au chaud au fond de leur canapé les pros se farcir le même type de temps sur Paris-Roubaix.

    Quant au corps de roue libre qui tourne dans le vide j'ai déjà vu un cycliste en être victime, je me suis aussi arrêté pour lui demander s'il avait besoin d'aide ou s'il voulait que je le récupère avec mon véhicule qui se trouvait à 6 km au sommet du col, réponse négative alors je l'ai laissé sur le bord de la route pour terminer ma sortie.

    Félicitations Franck pour ta sortie et surtout pour ton courage parce que pédaler dans ces conditions, quand on n'a pas, en plus, une bonne épaisseur de couenne, je sais que c'est particulièrement difficile 😉

     

  20. Belle kermesse dans Louvain et final en apothéose pour le seul favori qui a osé attaquer et ce plusieurs fois, bonne composition d'équipe de Voekler avec un Madouas omniprésent en fin de course, sans oublier Turgis et Cosnefroy, la tactique n'était peut-être pas la bonne (dixit Voekler) mais la victoire est au bout...et qu'elle est belle.

×
×
  • Créer...